Bataille du golfe de Kula

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille du golfe de Kula
Les croiseurs USS Helena et USS St. Louis en action dans le golfe de Kula, vus du USS Honolulu
Les croiseurs USS Helena et USS St. Louis en action dans le golfe de Kula, vus du USS Honolulu
Informations générales
Date nuit du 5 au 6 juillet 1943
Lieu Golfe de Kula Îles Salomon
Issue Incertaine
Belligérants
Drapeau des États-Unis États-Unis Drapeau : Japon Empire du Japon
Commandants
Amiral Walden L. Ainsworth Vice-amiral Teruo Akiyama
Forces en présence
3 croiseurs
4 destroyers
10 destroyers
Pertes
1 croiseur coulés
168 tués
2 destroyers coulés
324 tués
Seconde Guerre mondiale - Pacifique
Batailles
Campagne des îles Salomon

Guadalcanal · Savo · Salomon orientales · Cap Espérance · Îles Santa Cruz · Carlson's patrol · Guadalcanal (navale) · Tassafaronga · Île de Rennell · Détroit de Blackett · Opération I-Go · Nouvelle-Géorgie · Golfe de Kula · Kolombangara · Golfe de Vella · Vella Lavella · Horaniu · Vella Lavella (navale) · Bougainville · Baie de l'Impératrice Augusta · Cap Saint-George

La bataille du golfe de Kula est une bataille navale de la Guerre dans le Pacifique pendant la Seconde Guerre mondiale, qui a eu lieu la nuit du 5 au 6 juillet 1943 entre la Marine impériale japonaise et la marine américaine. La bataille, qui s'insère dans le cadre de la campagne des îles Salomon, a eu lieu dans le golfe de Kula au large de l'île de Kolombangara dans les îles Salomon.

Bataille[modifier | modifier le code]

Le soir du 5 juillet, un Task Group commandé par le contre-amiral Walden L. Ainsworth et formé des croiseurs USS Helena, USS Honolulu et USS St. Louis, plus quatre destroyers, patrouillait au nord-ouest de la Nouvelle-Géorgie afin d'intercepter un Tokyo Express signalé dans le détroit de Nouvelle-Géorgie.

À h 6 le 6 juillet, alors qu'il se trouvait au large de Kolombangara, le Task Group entre en contact avec un groupe de dix destroyers chargés de troupes de renfort pour leur base de Vila sur Kolombangara et ouvre le feu, coulant le destroyer Niizuki et tuant l'amiral Akiyama (en).

Profitant de la lumière offerte par chaque salve tirée par le Helena, deux destroyers japonais tirèrent des torpilles à longue portée et coulèrent le Helena. Les forces japonaises se retirèrent alors sans avoir accompli leur mission, tandis que le Hatsuyuki était endommagé (il allait être bombardé et coulé le lendemain).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) David Brown, Warship Losses of World War Two, Naval Institute Press,‎ 1990 (ISBN 1-55750-914-X)
  • (en) Russell Sydnor Crenshaw, South Pacific Destroyer : The Battle for the Solomons from Savo Island to Vella Gulf, Naval Institute Press,‎ 1998 (ISBN 1-55750-136-X)
  • (en) Andrieu D'Albas, Death of a Navy : Japanese Naval Action in World War II, Devin-Adair Pub,‎ 1965 (ISBN 0-8159-5302-X)
  • (en) Paul S. Dull, A Battle History of the Imperial Japanese Navy, 1941-1945, Naval Institute Press,‎ 1978 (ISBN 0-87021-097-1)
  • (en) Tameichi Hara, Japanese Destroyer Captain, New York & Toronto, Ballantine Books,‎ 1961 (ISBN 0-345-27894-1)
  • (en) Thomas C. Hone, « The Similarity of Past and Present Standoff Threats », Proceedings of the U.S. Naval Institute, Annapolis, Maryland, vol. 107, no 9,‎ septembre 1981, p. 113–116 (ISSN 0041-798X)
  • (en) C. W. Kilpatrick, Naval Night Battles of the Solomons, Exposition Press,‎ 1987 (ISBN 0-682-40333-4)
  • (en) William L. McGee, The Solomons Campaigns, 1942-1943 : From Guadalcanal to Bougainville--Pacific War Turning Point, vol. 2 : Amphibious Operations in the South Pacific in WWII, BMC Publications,‎ 2002 (ISBN 0-9701678-7-3), « Operation TOENAILS »
  • (en) Samuel Eliot Morison, History of United States Naval Operations in World War II, vol. 6 : Breaking the Bismarcks Barrier, Castle Books,‎ 1958 (ISBN 0-7858-1307-1)
  • (en) Theodore Roscoe, United States Destroyer Operations in World War Two, Naval Institute Press,‎ 1953 (ISBN 0-87021-726-7)

Lien externe[modifier | modifier le code]