Nouvelle-Géorgie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Au XIXe siècle, la Nouvelle-Géorgie désignait aussi la côte nord-américaine depuis l’embouchure du fleuve Columbia jusqu’à l’extrémité nord du détroit de Géorgie, en Colombie-Britannique.

8° 15′ S 157° 30′ E / -8.25, 157.5

Îles Salomon

La Nouvelle-Géorgie est la plus grande île de la Province occidentale des îles Salomon. Elle borde le détroit de Nouvelle-Géorgie avec les îles de Kolombangara à l’ouest, Vangunu à l'est et Rendova au sud. Les deux plus grandes villes comptent environ 3 000 habitants : Munda, sur la lagune de Roviana, et Boro, qui se trouve à 17 kilomètres au nord de Munda.

Les habitants de l'île vivent principalement de la pêche et de la sylviculture. Le tourisme n'est pas encore très développé bien que la Nouvelle-Géorgie soit une destination courue pour pratiquer la plongée sous-marine. Grâce à son aéroport, Munda est le centre touristique de l'île ; il peut être joint en une heure d'avion depuis Honiara, la capitale de l’archipel.

Le territoire de la Nouvelle-Géorgie est encore principalement sauvage et couvert par la forêt tropicale humide. Les autochtones parlent les langues typiques de Nouvelle-Géorgie, qui représentent un sous-groupe des langues malayo-polynésiennes orientales. Ces dix langues se répartissent en dialectes occidentaux et orientaux de la province.

Pendant les campagnes du Pacifique de la Seconde Guerre mondiale, la Nouvelle-Géorgie a été occupée à partir de 1942 par les troupes japonaises qui y construisirent l'aéroport de Munda. L'île se fit alors connaître pendant la bataille de Nouvelle-Géorgie. En juillet et août 1943, les soldats américains débarquèrent sur l'île pour combattre les soldats japonais et conquérir l'aéroport.

Références[modifier | modifier le code]