Bataille de Burbia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille de Burbia
Península ibérica 814.svg
Informations générales
Date 791
Lieu rivière Burbia
Issue Victoire musulmane
Belligérants
Royaume des Asturies Royaume des Asturies Émirat de Cordoue
Commandants
Bermude Ier Hisham I
Forces en présence
inconnues inconnues
Reconquista
Batailles
Covadonga · Clavijo · Simancas · Barbastro · Sagrajas · Alcoraz · Bairén · Uclès · Valtierra · Congost de Martorell · Cutanda · Fraga · Ourique · Alarcos · Las Navas de Tolosa · Jerez · Puig de Cebolla · Tarifa · Grenade


Cette bataille s'est déroulée près de la rivière Burbia, dans le Bierzo en 791, peut-être sur le territoire actuel de Villafranca del Bierzo. Le commandant des forces chrétiennes étaient le roi asturien Bermude Ier. Durant son règne, l'émir Hisham Ier commença une série d'attaques contre les terres rebelles du Nord de l'Espagne. La déroute de l'armée asturienne provoqua l'abdication du roi en faveur de Alphonse II, le fils de l'ancien roi des Asturies Fruela Ier, le petit-fils de Alphonse Ier et l'arrière-petit-fils de Pélage le Conquérant. La première mesure d'Alphonse fut de transporter la capital à Oveato (Oviedo actuellement), l'antique colonie romaine. Il fut couronné selon le rite des anciens rois wisigoths de Tolède le 14 septembre 791.


La bataille[modifier | modifier le code]

L'émir avait l'intention d'annexer le Royaume des Asturies. Il organisa deux armées: une devait conquérir la zone de la Galice et l'autre le Pays basque. Quand Hisham Ier revenait avec le butin de ses razzias, les chrétiens attaquèrent. Les musulmans, dirigés par l'habile général Yusuf Ibn Bokht réussirent à se défendre et à battre les forces asturiennes. Cette déroute obligea à retarder la Reconquista pendant de nombreuses années.

Bibliographie[modifier | modifier le code]