Baguinéda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Baguinéda-Camp
Administration
Pays Mali Mali
Région Koulikoro
Cercle Kati
Maire Toumani Diarra (indépendant, Association pour le développement du Mali)
élu(e) en 2009[1]
Démographie
Population 58 661 hab. (2009)
Densité 59 hab./km2
Population précédent recensement 28 371 hab. (1998)
Taux de croissance annuel moyen 6.8 %
Géographie
Coordonnées 12° 37′ 00″ N 7° 47′ 00″ O / 12.616667, -7.783333 ()12° 37′ 00″ Nord 7° 47′ 00″ Ouest / 12.616667, -7.783333 ()  
Superficie 98 704 ha = 987,04 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Mali

Voir la carte administrative du Mali
City locator 14.svg
Baguinéda-Camp

Géolocalisation sur la carte : Mali

Voir la carte topographique du Mali
City locator 14.svg
Baguinéda-Camp

Baguinéda est une ville et une commune (Baguinéda-Camp) du Mali, sous-préfecture du Cercle de Kati dans la région de Koulikoro. Située à 30 km de Bamako sur le fleuve Niger, cette commune rurale regroupe 32 villages[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune de Baguinéda-Camp a été créé par la scission de l'ancien arrondissement de Baguinéda en quatre Communes : Baguinéda-Camp, Mountoungoula, N’Gouraba et Tiélé en 1996[3],[4].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune connaît un relief accidenté avec une chaine de collines, prolongement du Mont mandingue. Elle est située le long du fleuve Niger. On note l'existence de deux grandes mares: le Kodjou et le Zankeblekak[4].

Le climat est de type soudano-sahélien. L'hivernage a lieu de juin à octobre. La pluviométrie annuelle varie entre 900 à 1 000 mm[4].

Les sols sont majoritairement sablo-argileux. La végétation, une savane arborée, comprend notamment le karité, le tamarin, le baobab, le cailcédrat et le balanzan. Une forêt classée appelée la Faya couvre une superficie de 80 000 hectares qui abrite une faune sauvage diversifiée :antilopes, hyènes, phacochères, lièvres et singes. Huit bois sacrés sont répartis sur différents villages de la communes (Tanima, Kobalakoro, Kasséla, Dicko, Kokoun, Mofa, Farakan et Mounzoun)[4].

La population, avoisinant les 27 000 habitants en 2001, est constituée essentiellement de Bambaras, Peuls, Bobos, Sénoufos et Minianka, ainsi que de quelques Bozos originaire de la région de Mopti[4].

Économie[modifier | modifier le code]

L’agriculture est l’activité économique dominante. Un périmètre irrigué, géré par l'Office du périmètre irrigué de Baguineda (OPIB) permet la culture du riz[5]. En 2009/2010, 12 109 tonnes de riz paddy ont été produit, soit un rendement de 5 tonnes à l’hectare[6]. Le sorgho et le mil sont aussi cultivé[4]. Baguinéda est également une zone de production de mangues. Les habitants pratiquent également le maraîchage et l’arboriculture[4].

L'élevage, la pêche et le commerce sont largement pratiqués[4].

Politique[modifier | modifier le code]

Année Maire élu Parti politique
2004 Mahamadou Traoré URD
2009 Toumani Diarra Association pour le développement du Mali

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Informations sur les élus », sur Ministère de l’Administration territoriale et des Collectivités locales,‎ 12 août 2009 (consulté le 18 mars 2010)
  2. Kolomba le grand puits, Création du centre artisanal et artistique de baguinéda au Mali [1] consulté le 8 septembre 2009
  3. Loi n°96-059 du 4 novembre 1996 portant création des Communes
  4. a, b, c, d, e, f, g et h République du Mali, Commissariat à la sécurité alimentaire,Plan de sécurité alimentaire de la commune rurale de Baguineda-camp 2008-2012, mars 2008 [2]
  5. M. Coulibaly, Campagne agricole 2008/2009 à Baguineda : Les conditions de la réussite, L'Essor, 30 juin 2008 [3]
  6. Moriba Coulibaly, Office du périmètre irrigué de Baguineda : toujours plus, L’Essor, 1er février 2010 [://www.essor.ml/actualite/article/office-du-perimetre-irrigue-de]