Bobo (peuple)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bobo.

Bobos

alt=Description de l'image Bobo's along the river the Niger.jpg.
Populations significatives par région
Autres
Langues

bomu

Ethnies liées

Bwas

Les Bobo sont un peuple d'Afrique de l'Ouest établi principalement au nord-ouest du Burkina Faso, également de l'autre côté de la frontière au Mali. Le nom de la ville de Bobo-Dioulasso – baptisée ainsi en 1904 –, signifie « la maison des Bobo-Dioula. Les Bwa, à la différence de la plupart des autres peuples du Burkina Faso et du Mali, n'ont pas d'autorité politique centralisée.

Ethnonymie[modifier | modifier le code]

Selon les sources, on observe plusieurs variantes : Bobo-Dioula, Bobo Fing, Bobofi, Bobo-Madaré, Bobo-Mandare, Bobos, Ma-da-re, Madare[1].

Langue[modifier | modifier le code]

Leur langue est le bobo (ou bomu), une langue gur dont le nombre total de locuteurs a été estimé à 158 000[2]. 102 000 environ avaient été dénombrés au Mali lors du recensement de 1976 et 56 000 au Burkina Faso en 1991.

Société[modifier | modifier le code]

Les Bobos sont agriculteurs, ils cultivent le millet, le sorgho et le coton pour approvisionner les métiers à tisser des villes. Sans gouvernement centralisé, ils sont organisés en lignages dont les membres les plus âgés forment le conseil des anciens chargé de prendre les décisions. La notion de chef leur est profondément étrangère et ils la jugent dangereuse[3].

Culture[modifier | modifier le code]

Les Bobos croient en un dieu Wuro, créateur de la terre et des animaux[3]. Le premier homme créé fut un forgeron qui demanda un compagnon. C'est ainsi que fut conçu le Bobo ou cultivateur.

Les masques bobo sont réputés[4].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Bobo et Bwa[modifier | modifier le code]

Dans le passé, les bobo ont été associés aux bwa et étaient appelés les Bobo- Oules ou bobo rouges. En fait, ils ne sont aucunement liés aux Bobo, desquels ils diffèrent tant par la language que par la culture. Tandis que les Bobo parlent une langue de la famille des Mandé. La confusion vient certainement de ce que, par le passé, les Français qui occupaient le pays ne parvenaient pas à distinguer les deux peuples.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Source RAMEAU, BnF [1]
  2. (en) Fiche langue, dans la base de données linguistique Ethnologue
  3. a et b (en) Bobo Information, Université de l'Iowa ([2]
  4. (fr) Guy Le Moal, Les Bobo : nature et fonction des masques, ORSTOM, Paris, 1980, 535 p. (ISBN 270990571X)
  5. Musée du quai Branly
  6. a, b et c Tropenmuseum

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (fr) Renée Hubert, Au pays Bobo, Nouvelles éditions Argo, 1932, 189 p.
  • (fr) Guy Le Moal, Les Bobo : nature et fonction des masques, ORSTOM, Paris, 1980, 535 p. (ISBN 270990571X)
  • (fr) E. de Montjoie, Contribution à l'étude des rites de passage et des techniques des Bobo (d'après des documents des Pères blancs de Haute-Volta, recueillis par le R. P. E. de Montjoie et Mgr D. de Montelos. Complétés et corrigés par G. de Plaen), Musée royal de l'Afrique centrale, Tervuren (Belgique), 1967, 120 p.
  • (fr) Moussa Niakaté, La révolte des Bobos dans les cercles de Dédougou et San, 1915 à 1916, Bamako, 1989
  • (fr) Alain Sanou, Les 'Sini' : hymne et épopée des Bobo (Burkina Faso) : essai d'ethnolinguistique, Université de Tours, 1988, 385 p. (thèse de 3e cycle)
  • (fr) Noël Sanou, Le masque comme symbole de cohésion sociale et d'unité politique chez les Bobo : étude du cas du village de Borodougou, Université de Ouagadougou, 1996, 250 p. (mémoire de maîtrise de Lettres modernes),
  • (fr) Noël Sanou, Les chansons de masques en pays bobo : figures pour un ethnoféminisme, Université de Ouagadougou, 1999, 176 p. (mémoire de DEA de Linguistique)
  • (fr) Anselme Titiama Sanon, Tierce-Église ma mère, ou la conversion d'une communauté catholique au Christ, tomes I et II, Institut catholique de Paris, 1970 (thèse de 3e cycle)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :