Bague

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bague (homonymie).
Une bague sertie
Plusieurs bagues présentant des pierres précieuses

Une bague est un article de joaillerie qui se porte généralement au doigt. De fait, elle a une forme d'anneau, plus ou moins large, serti ou non de pierres et quelques fois gravé. Au même titre que les boucles d'oreilles, les bagues peuvent être constituées de toutes sortes de matériaux, incluant métal, plastique, bois, os et verre. Quand l'anneau comporte une partie sertie, on la désigne sous le terme chaton. La partie sertie est en général une pierre précieuse ou semi-précieuses comme le diamant, rubis, saphir ou émeraude. Cependant, le choix des matériaux et de la forme donnée au bijou dépendent de la créativité du joaillier, on ne définit donc pas de règles strictes. La seule limite à la mode est le diamètre interne de la bague, qui doit permettre d'y passer un doigt. Une bague, par sa forme et le matériau dont elle est constituée peut avoir de nombreuses symboliques. Le diamètre intérieur d'une bague se mesure avec un outil conique que l'on appelle un triboulet.

Histoire[modifier | modifier le code]

Traces archéologiques[modifier | modifier le code]

Bague au canard au nom de Ramsès IV
Bagues en bronze datant de l'époque archaïque

Les plus anciennes bagues de l'Histoire connues à ce jour ont été datées de 21000 ans. Plusieurs exemplaires ont été découverts à Pavlov, en République tchèque. Ces bagues étaient fabriquées en ivoire de mammouth. Les bagues semblent avoir été autant un objet de décoration qu'une monnaie d'échange. Au cours de découvertes archéologiques ont été découvertes des bagues appartenant à la civilisation hittite. Celles-ci comprenaient également des chevalières. Les égyptiens avaient eux aussi une large variété de bagues, dont quelques exemples célèbres comme le modèle en forme de scarabée. Au fur et à mesure de l'Histoire, les anneaux égyptiens se sont complexifiés. Au cours de la dynastie des Ptolémée, les différents styles égyptiens ont été remplacés par les modes grecques et romaines.

Modes archaïque et classique grecque[modifier | modifier le code]

Les bagues grecques sont, dans une certaine mesure inspirées de la mode égyptienne, bien qu'elle aient tendance à être moins imposantes. De plus, celles-ci ne sont pas, la plupart du temps, utilisées comme des chevalières de travail. L'or n'étant pas un minerai particulièrement présent dans le bassin méditerranéen, la plupart des anneaux fabriqués à cette époque sont pour la plupart à base d'argent ou de bronze. L'une des rares régions d'Europe où l'on peut trouver des anneaux d'or est l'Étrurie. La période classique montre un décalage marqué au niveau des matériaux utilisés. Le bronze est délaissé au profit de l'or et de l'argent, jugés plus précieux. Le modèle typique de l'époque présente une gravure de forme ovale. Au fil du temps, la gravure a évolué vers une forme plus circulaire.

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Durant le Moyen Âge, le port de bague semble avoir été réservé aux classes supérieures. Le port de chevalière, en particulier, était signe d'affirmation de puissance et de dignité. En outre, les bagues ont également pu symboliser amour et fidélité à cette époque. De plus, les bagues ont progressivement évolué vers de nouvelles significations, comme celles du deuil ou de la mémoire personnelle. Durant cette période, les bagues ont également pu jouer un rôle d'amulette. Certaines présentant une sculpture en forme de crapaud ont notamment été des amulettes de guérison. Cette tradition a persisté pendant la Renaissance.

Symbolique[modifier | modifier le code]

Contes et mythologies[modifier | modifier le code]

La bague, par son caractère symbolique fort est souvent utilisée dans la littérature. En effet, il arrive fréquemment qu'on lui prête un pouvoir magique, ou bien que celle-ci soit l'objet d'une quête.

  • Dans les Contes de Grimm, (no 17, 25, 40, 55, 63, 65, 67, 69, 92, 93, 97, 121, 123, 166, 192, 193, 197), une bague joue un rôle important.
  • Dans Le Seigneur des anneaux de J. R. R. Tolkien, une bague constitue l'objet principal de l'intrigue du roman. De plus, on prête à celle-ci des propriétés magiques puissantes.
  • Les différentes mythologies regorgent de nombreux exemples d'anneaux magiques, comme l'anneau de Polycrate.

Symbolique des doigts[modifier | modifier le code]

Une alliance et une bague de fiancailles de type solitaire
  • L' annulaire: littéralement, le doigt portant l'anneau. Le quatrième doigt de la main gauche est devenu le doigt privilégié pour le port d'anneau de mariage dans la majeure partie du monde. Dans certains pays, l'alliance se porte cependant à la main droite. Il semblerait que la coutume ait été pratiquement imposée comme norme sociale au cours de la Seconde Guerre mondiale. Cependant, le port de bague à l'annulaire gauche est associé à une vieille croyance datant de l'époque des pharaons. En effet, ceux-ci croyaient que l'annulaire était directement relié au cœur par une veine. Cette croyance a persisté aux XVIe siècle et au XVIIe siècle en Angleterre, comme l'illustre le traité sur le mariage de Henry Swinburne. Dans la tradition romaine, celle-ci était appelée la veine de l'amour, vena amoris. L'alliance est l'anneau particulier que s'échangent les époux lors de leur consentement mutuel. Cette bague traditionnellement circulaire, en forme d'anneau fin, en or, et sans chaton. L'alliance, en forme de cercle sans commencement ni fin symbolise la pérennité de la relation entre les époux. La bague trois ors qui se prolonge sur la phalangette de l'annulaire. Celle-ci peut être interprétée comme une représentation de la Trinité et rappelle d'ailleurs le salut des ecclésiastes. De plus, portée par un couple, ces trois ors symbolisent la pureté, l'amour et le conjoint. Cette bague imposante qui recouvre la phalange de l'annulaire est parfois portée par les femmes séparées de leur conjoint ne souhaitant pas trouver d'autre homme.
  • Le pouce: On attribue aux femmes qui portent une bague au pouce un soutien au mouvement féministe, car il existe plusieurs cas de féministes notables s'étant fait photographier ou représenter avec une bague au pouce particulièrement visible.
  • L' index étant le doigt symbolique du commandement et de l'autorité, le port d'une bague à ce doigt de la main droite symbolise une volonté de puissance.

Par contre, portée à la main gauche, elle trahit la possessivité, la soumission et la jalousie du sujet.

  • Le majeur est le doigt de l’image de soi, du rang social, de l’organisation mentale et des talents cachés.

Porter une bague au majeur exprime la recherche de la reconnaissance et la volonté d'être le centre d'attention [1].

Il est fréquent que les bagues conçues pour être portées au petit doigt aient un aspect ressemblant aux bagues-poison du XVIIe siècle.

Les chevalières sont traditionnellement portées à l'auriculaire.

De plus, une bague à l'auriculaire de la main gauche peut symboliser une certaine nostalgie du porteur.

Une bague à l'auriculaire droit révèle un personnage vaniteux, prétentieux et ambitieux[1].

Types[modifier | modifier le code]

  • Alliance, anneau échangé lors du mariage ;
  • Anneau, bague non sertie ;
  • Chevalière, bague portant une initiale ou un blason gravé sur le chaton.
  • Solitaire, bague sertie d'un diamant unique.
  • Bague armure, une bague ressemblant à un doigt ornementé de gantelet en harnois plain, présente surtout dans les milieux "gothiques" ou de musique Metal.
  • Bague d'humeur, bague en acier oxydable avec le tour en résine contenant des cristaux liquides qui change de couleur en fonction de la température du corps donc, de l'humeur.Il est souvent inscrit dans la résine des mots, des signes ou des formes.
  • La bague Aqiq est une bague de cornaline ou agate porté par certains musulmans, en particulier chiites, à l'imitation de Mahomet.
  • La bague camée est en général un anneau ordinaire surmonté par un plateau, dans lequel a été apposé un camée sculpté (de profil). Ce type de bagues est extrêmement ancien et a été le plus souvent porté par des hommes. Au fil du temps, les camées ont pu représenter des dieux païens, des saints chrétiens et même des auto-portraits. Le support était en général du marbre ou du porphyre, car ces pierres ont un aspect à plusieurs couleurs.
  • Les bagues de championnat sportif sont des bijoux que l'on peut gagner lors de tournois aux États-Unis, au Mexique et au Canada. La plus connue est sans doute la bague du tournoi du Super Bowl.
  • Le Claddagh est une bague irlandaise symbolisant l'amitié. Cette bague symbolise un état de disponibilité romantique. Dans les siècles derniers, ces bagues étaient usuellement léguées de mère en fille.
  • L'anneau de doctorat est une bague en or porté par les titulaires d'un diplôme de doctorat dans les universités danoises ou suédoises.
  • L'anneau épiscopal est un anneau porté par les religieux.
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Autres types[modifier | modifier le code]

  • Il existe aussi des variantes qui se glissent sur l'oreille ou les orteils.
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b http://www.psychologie-et-spiritualite.com/2012/09/psychologie-des-bagues-et-des-doigts.html

Article connexe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :