Ayatollah

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne le titre religieux. Pour l’acteur ivoirien Ayatollah, voir Djessan Ayateau.

Un ayatollah (en arabe : آية الله ou en persan : آیت‌الله, signifiant « signe de Dieu ») est l'un des titres les plus élevés décerné à un membre du clergé chiite (mollah). Contrairement au sunnisme, le clergé chiite est très hiérarchisé. Les ayatollahs en sont les chefs et les docteurs et ils sont considérés comme des experts de l'islam dans les domaines de la jurisprudence, de l'éthique, de la philosophie ou du mysticisme. Ils enseignent la plupart du temps dans les écoles (hawza) islamiques. Certains ayatollahs portent des turbans noirs (surtout dans le monde arabe et en Iran) ou verts, ce qui indique leur position de sayyid, autrement dit de descendant de Mahomet via sa fille Fatima, épouse de Ali, le premier Imam dans le Chiisme duodécimain[1]. Les autres ayatollahs portent traditionnellement un turban blanc.

Dans la langue courante, le terme est également employé pour désigner une personne particulièrement intransigeante sur un sujet précis. « Ayatollah » est également le surnom d'Ahmed Abdallah Mohamed Sambi.

Ayatollahs célèbres[modifier | modifier le code]

En Irak

En Iran (années en fonction)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Luizard Pierre-Jean, Histoire politique du clergé chiite. XVIIIe - XXIe siècle., Paris, Fayard,‎ 2014, 326 p. (ISBN 9782213680705), p. 311

Sur les autres projets Wikimedia :