Arrows A23

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Arrows A23

Arrows A23

Heinz-Harald Frentzen à bord de l'Arrows A23 lors du Grand Prix de France 2002

Présentation
Équipe Drapeau du Royaume-Uni Orange Arrows
Constructeur Arrows
Année du modèle 2002
Concepteurs Mike Coughlan
Sergio Rinland
Nicolo Petrucci
Spécifications techniques
Châssis Monocoque moulée en fibre de carbone
Suspension avant Triangles superposés, poussoirs, amortisseurs Dynamics
Suspension arrière Triangles superposés, poussoirs, amortisseurs Dynamics
Nom du moteur Ford Cosworth CR-3
Cylindrée 2 998 cm³
Configuration Moteur V10 à 72°
805 ch à 17 500 tr/min
Boîte de vitesses Boîte longitudinale semi-automatique séquentielle
Nombre de rapports 6 + marche arrière
Système de freinage Disques Hitco et étriers AP Racing
Dimensions et Poids Empattement : 3 080 mm
Voie avant : 1 465 mm
Voie arrière : 1 410 mm
Poids : 600 kg
Carburant Elf
Pneumatiques Bridgestone
Partenaires Orange, Red Bull, Cosworth
Histoire en compétition
Pilotes 20. Drapeau de l'Allemagne Heinz-Harald Frentzen
21. Drapeau du Brésil Enrique Bernoldi
Début Le 3 mars 2002 au GP d'Australie
Courses Victoires Pole Meilleur tour
12 0 0 0
Championnat constructeur 11e avec 2 points
Championnat pilote Heinz-Harald Frentzen : 18e
Enrique Bernoldi : 22e

Chronologie des modèles (2002)

L'Arrows A23 est la monoplace de Formule 1 engagée par l'écurie Arrows lors de la saison 2002 de Formule 1. Elle est pilotée par l'Allemand Heinz-Harald Frentzen et le Brésilien Enrique Bernoldi. Pour la troisième année consécutive, Orange est le sponsor principal de l'écurie britannique.

Historique en course[modifier | modifier le code]

Conçue par l'ingénieur Mike Coughlan, l'Arrows A23 est motorisée par un Cosworth, contrairement à sa devancière, l'Arrows A22 mue par un moteur Asiatech.

La saison commence par une disqualification des deux monoplaces lors du Grand Prix d'Australie, Heinz-Harald Frentzen pour être sorti des stands sous le feu rouge et Enrique Bernoldi pour avoir changé de monoplace, endommagée à la suite du carambolage du premier tour, lors de son retour au stand au quinzième tour[1]. S'ensuivent une série d'abandons des deux pilotes Arrows jusqu'au Grand Prix d'Espagne lors duquel Frentzen obtient le point de la sixième place[2]. Le pilote allemand réitère cette performance au Grand Prix de Monaco alors qu'il s'élance de la douzième position sur la grille de départ[3],[4]. Pendant ce temps, victime du manque de fiabilité de sa voiture, Bernoldi ne franchit l'arrivée qu'à deux reprises sur douze engagements. L'écurie anglaise n'est également pas qualifiée pour le Grand Prix de France, les deux pilotes étant à plus d'une seconde et demie du temps des 107 %, et est contrainte à un double abandon en Allemagne[5].,[6].

Arrows fait faillite à l'issue du Grand Prix d'Allemagne, l'écurie britannique étant criblée de dettes et Cosworth refusant de fournir ses moteurs. Toutefois, après avoir manqué le Grand Prix de Hongrie, les organisateurs du Grand Prix de Belgique annoncent que l'écurie britannique prendra part à la course[7]. Mais dès le vendredi du week-end de course, les dirigeants d'Arrows annoncent qu'ils cessent toute activité afin de négocier avec un éventuel partenariat avec un investisseur américain qui n'aboutira jamais[8].

Arrows termine à la onzième place du championnat des constructeurs avec deux points, tous marqués par Heinz-Harald Frentzen, qui se classe à la dix-huitième place du championnat des pilotes[9].

Autres utilisations du châssis[modifier | modifier le code]

Après la disparition de l'écurie Arrows, le patron de la Scuderia Minardi achète les châssis de l'A23 et conçoit la Minardi PS04[10]. Cette nouvelle monoplace est testée face à la Minardi PS03 et il s'avère que les deux voitures ont des performances similaires, sauf que la PS04 est très peu fiable. Il est finalement décidé que pour la saison 2004 de Formule 1, une évolution de la Minardi PS03 sera effectuée pour construire la Minardi PS04B[11].

En 2006, l'écurie japonaise Super Aguri F1 rachète les châssis de l'A23 et leur apporte quelques modifications pour créer la Super Aguri SA05, destinée à disputer la première moitié de saison 2006 de Formule 1[12]. Auparavant, l'écurie nippone engage l'A23 lors des essais de l'intersaison 2005-2006.

Résultats en championnat du monde de Formule 1[modifier | modifier le code]

Photo des Arrows A23 de Frentzen et Bernoldi à Magny-Cours
Frentzen devant Bernoldi lors du Grand Prix de France 2002
Résultats détaillés de l'Arrows A23 en championnat du monde de Formule 1
Saison Écurie Moteur Pneus Pilotes Courses Points
inscrits
Classement
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17
2002 Orange Arrows Ford Cosworth CR-3 V10 Bridgestone AUS MAL BRÉ SMR ESP AUT MON CAN EUR GBR FRA ALL HON BEL ITA USA JAP 2 11e
Heinz-Harald Frentzen Dsq 11e Abd Abd 6e 11e 6e 13e 13e Abd Nq Abd
Enrique Bernoldi Dsq Abd Abd Abd Abd Abd 12e Abd 10e Abd Nq Abd

Légende : ici

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Classement du Grand Prix d'Australie 2002 », sur statsf1.com (consulté le 9 novembre 2012)
  2. « Classement du Grand Prix d'Espagne 2002 », sur statsf1.com (consulté le 9 novembre 2012)
  3. « Classement du Grand Prix de Monaco 2002 », sur statsf1.com (consulté le 9 novembre 2012)
  4. « Qualifications du Grand Prix de Monaco 2002 », sur statsf1.com (consulté le 9 novembre 2012)
  5. « Qualifications du Grand Prix de France 2002 », sur statsf1.com (consulté le 9 novembre 2012)
  6. « Classement du Grand Prix d'Allemagne 2002 », sur statsf1.com (consulté le 9 novembre 2012)
  7. (en) « Frentzen returns for Arrows », sur gpupdate.net,‎ 28 août 2002 (consulté le 9 novembre 2012)
  8. (en) « Arrows will not race in Spa », sur gpupdate.net,‎ 30 août 2002 (consulté le 9 novembre 2012)
  9. « Classements du championnat du monde de Formule 1 2002 », sur statsf1.com (consulté le 9 novembre 2012)
  10. (en) « Stoddart says the Minardi PS04 is ready », sur grandprix.com,‎ 14 septembre 200 (consulté le 24 avril 2011)
  11. (en) « Minardi's "new" new PS04 », sur grandprix.com,‎ 19 décembre 2003 (consulté le 24 avril 2011)
  12. (en) « New Aguri planned for French GP », sur gpupdate.net,‎ 14 avril 2006 (consulté le 24 avril 2011)

Sur les autres projets Wikimedia :