Anthony Babington

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Babington.

Anthony Babington (octobre 156120 septembre 1586)[1] est un comploteur anglais dévoué au catholicisme.

Biographie[modifier | modifier le code]

Poussé par le jésuite John Ballard, il trama, sous l'œil bienveillant de l'ambassadeur d'Espagne Bernardino de Mendoza, un complot dans le but d'assassiner la reine Élisabeth Ire et de délivrer Marie Stuart[1]. Il écrivit à cette princesse afin d'obtenir son assentiment, mais la correspondance fut interceptée par le maître policier Francis Walsingham, et l'auteur et ses complices envoyés au supplice le 20 septembre 1586[1]. Cette affaire servit de base à l'accusation de haute trahison qui mena Marie Stuart à l'exécution[1].

Citation[modifier | modifier le code]

Dans La Reine d'Écosse, Antoine de Montchrestien fait dire à Élisabeth Ire à propos de sa rivale Marie Stuart :

« Elle brigue mon sceptre et minute ma mort. » (I, 52)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Penry Williams, « Babington, Anthony (1561–1586) », Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, 2004.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]