Another Code : R - Les Portes de la mémoire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Another Code : R
Les Portes de la mémoire
Éditeur Nintendo
Développeur Cing

Date de sortie JAP 5 février 2009
EUR 26 juin 2009
Genre Aventure
Mode de jeu Un joueur
Plate-forme Wii
Média DVD
Langue Français
Contrôle Wiimote

Évaluation PEGI : 7 ans et plus (7+)

Another Code : R - Les Portes de la mémoire (アナザーコード: R 記憶の扉, Anazā Kōdo: R Kioku no Tobira?) est un jeu vidéo développé par Cing et édité par Nintendo, pour Wii. Cette suite d'Another Code : Mémoires Doubles, reçoit dans l'ensemble d'assez bonnes critiques.

Trame[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Aller faire du camping ? C'est l'invitation qu'Ashley reçoit de son père, dont elle n'est pas très proche et qu'elle voit peu. L'égoïsme de ce dernier la remplit d'amertume, mais elle ressent le besoin de le voir. Cependant, à peine arrivée sur place, des souvenirs de sa mère ressurgissent… Que faisait-elle en cet endroit ? Dans quel but était-elle venue ? Trouvez les réponses à ces questions grâce aux témoignages des gens qu'Ashley rencontre pendant son séjour, et reconstituez le puzzle de la mort de sa mère en rassemblant les bribes de souvenirs qui lui reviennent en mémoire.

Personnages[modifier | modifier le code]

Ashley Mizuki Robins

Héroïne de l'histoire, cette jeune fille de seize ans sincère et sensible rêve de devenir une musicienne professionnelle. Deux ans plus tôt, et après onze ans de séparation, elle a retrouver son père qu'elle croyait mort. Après toutes ces années sans contact, les retrouvailles ne sont pas sans heurts et la communication passe mal. Alors depuis qu'elle n'a pas vu son père depuis six mois, celui-ci l'invite soudain à Lake Juliet pour faire du camping.

Richard Robins

Père d'Ashley, ce scientifique travaille à J.C Valley. Après la mort de sa femme Sayoko, il est parti s'exiler sur l'île de Blood Edward, où il a passé onze ans à développer Another, un système de contrôle de la mémoire. Deux ans auparavant, après avoir achevé Another, il a renoué avec Ashley, mais l'a quittée de nouveau pour aller travailler a J.C Valley.

Sayoko Robins

Mère d'Ashley, d'origine japonaise, elle est décédée le 25 février 1994 à l'âge de 28 ans. Elle avait rencontré Richard au laboratoire MJ, et ils s'étaient mariés peu de temps après. Brillante chercheuse spécialisée dans la mémoire, elle était réputée pour sa volonté inflexible, mais Ashley ne se rappelle que de ses magnifique yeux noirs.

Jessica Robins

Sœur cadette de Richard et sa seule famille, elle enseigne la chimie. Treize ans plus tôt, Richard lui a confié Ashley avant de partir pour l'île de Blood Edward. Jessica considère Ashley comme sa propre fille. Peu de gens connaissant Ashley aussi bien qu'elle.

Ryan Gray

Ce scientifique est un collègue de Richard à J.C Valley. Il avait déjà travaillé en collaboration avec Richard et Sayoko au laboratoire MJ. Ryan, en véritable génie, a débuté sa carrière de chercheur alors qu'il était encore adolescent.

Matthew Crusoe

Ce jeune garçon a fugué pour se rendre à Lake Juliet. Matthew est à la recherche de son père, disparu cinq ans plus tôt. Il se lie d'amitié avec Ashley dès leur rencontre. Ensemble, ils tentent de résoudre le mystère de la disparition du père de Matthew, en même temps qu'Ashley essai de recouvrer les souvenirs liés à sa mère.

Dan Maxwell

Ce garde forestier sympathique et consciencieux patrouille régulièrement dans la région de Lake Juliet. Il aide Ashley à s'orienter lorsqu'elle celle-ci doit se rendre à l'accueil du camping de Lake Juliet.

Développement[modifier | modifier le code]

Le jeu a été annoncé à la conférence d'automne de Nintendo[1].

Accueil[modifier | modifier le code]

Critiques[modifier | modifier le code]

Notes de la presse spécialisée
Publication Note
AN IGN.com 8 sur 10[2]
RU GameSpot 6,5 sur 10[3]
RU Edge 4 sur 10[4]
FR Gamekult 4 sur 10[5]
FR JeuxVideo.com 16 sur 20[6]
Compilations de plusieurs critiques
Game Rankings 69 % (basé sur 14 critiques)[7]
Metacritic 66 sur 100 (basé sur 27 critiques)[8]

Le jeu a reçu des critiques dans l'ensemble plutôt bonnes, malgré quelque 4 de la part de Gamekult et de Edge.

Ventes[modifier | modifier le code]

Les ventes japonaises du jeu ont été décevantes : en effet, la semaine de sa sortie au Japon, le jeu n'est arrivé qu'à la onzième place avec 15 000 unités vendus contre 60 000 pour le premier opus[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « Conférence Nintendo : les jeux Wii » sur Gamekult
  2. (en) Matt Wales, « Another Code: R UK Review », sur IGN.com,‎ 22 juin 2009
  3. (en) Mark Walton, « Another Code: R UK review », sur GameSpot,‎ 14 juin 2009
  4. (en) « Another Code review », Edge,‎ août 2009, p. 107
  5. (fr) Puyo, « Test de Another Code R », sur Gamekult,‎ 23 juin 2009
  6. (fr) Miniblob, « Test de Another Code R », sur JeuxVideo.com,‎ 23 juin 2009
  7. (en) « Another Code R reviews », sur Game Rankings
  8. (en) « Another Code: R - A Journey Into Lost Memories », sur Metacritic
  9. (fr) « Charts Japon : Demon's Souls deuxième » sur Gamekult

Article connexe[modifier | modifier le code]