Anne... la maison aux pignons verts

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Anne... la maison aux pignons verts
Auteur Lucy Maud Montgomery
Genre Roman pour la jeunesse
Version originale
Titre original Anne of Green Gables
Langue originale Anglais
Pays d'origine Drapeau du Canada Canada
Date de parution originale 1908
Version française
Éditeur J. H. Jeheber (Suisse)
Québec Amérique (Québec)
Éditions Julliard (France)
Date de parution 1925 (Suisse)
1986 (Québec)
1987 (France)

Anne... la maison aux pignons verts (titre original : Anne of Green Gables) est un roman écrit en 1908 par l'auteure canadienne Lucy Maud Montgomery. Au Québec, il est paru pour la première fois en 1986, et en France en 1987.

Genèse[modifier | modifier le code]

Initialement destiné à des lecteurs de tous âges, le roman est depuis quelques décennies, considéré comme un livre pour enfants. L. M. Montgomery trouva l’inspiration dans un vieux bout de papier sur lequel elle avait écrit étant plus jeune : un couple adopte par erreur une petite fille au lieu d’un garçon mais décide de la garder. L’auteure s’inspira également de sa propre enfance à l'Île-du-Prince-Édouard ainsi que d’une photographie d'Evelyn Nesbit, issue d’un magazine américain, qu’elle avait collée au-dessus de son bureau et qui lui servit de modèle pour Anne Shirley, l'héroïne de son livre.

La maison d'Anne à Cavendish
1re édition, 1908

Le personnage d'Anne[modifier | modifier le code]

Anne est une jeune fille avec des cheveux roux éblouissants, des taches de rousseur, des yeux gris-vert, et qui se trouve bien trop maigre. Elle a une imagination débordante et voit la vie avec un optimisme contagieux. Anne est très enjouée et a le don d'imaginer des paysages et des contes féeriques qu'elle aime partager avec ceux qui se trouvent avec elle, que ce soit Marilla, Matthew ou Diana. Anne a le don de trouver le courage d'affronter les gens qui en terrorisent d'autres, comme la tante de Diana qui, selon celle-ci, est une vraie ogresse. Elle a une âme pure et malgré toute sa maladresse, elle garde toute la chaleur d'une personne qui désire ardemment être aimée sincèrement.

Résumé[modifier | modifier le code]

Lorsque Matthew part pour la gare de Bright River ce soir-là, il s'attendait à y trouver un petit garçon. C'était ce que lui et sa sœur Marilla, avaient décidé : adopter un petit garçon pour l'aider à la ferme. Mais, ce n'est pas un petit garçon, mais une petite fille qui l'attend à la gare et Matthew se sent bien mal à l'idée de lui dire qu'une erreur s'est produite et de repartir sans elle. C'est pourquoi il prend l'initiative de la ramener avec lui, à Green Gables, à Avonlea. Pendant le trajet, Matthew se prend d'affection pour la petite et tente de convaincre Marilla de la garder. Cependant celle-ci décide d'aller voir Mme Spencer pour découvrir d'où vient l'erreur et savoir s'il est possible de renvoyer Anne à l'orphelinat. Mais Mme Spencer se souvient alors qu'une autre dame aurait peut-être la possibilité de prendre la petite fille. Dès que Marilla se rend compte de qui il s'agit, elle préfère prendre un temps pour y réfléchir.

Anne réussit vite à prendre une place de choix dans le cœur de la vieille fille et Marilla décide de lui révéler sa décision de la garder à Avonlea.

Anne fait sa place rapidement où qu'elle aille: elle fait de Diana Barry son amie de cœur, et ses ennemis Josie Pye et Gilbert Blythe. C'est avec ce dernier qu'elle développe une compétition à l'école: elle se fait un devoir d'être meilleure que lui, et ce depuis le jour où il eut la mauvaise idée de l'appeler Poil de Carotte, l'humiliant de ce fait devant toute la classe. Et même après qu'il l'eut sortie du lac, lorsque la barque des Barry avait pris l'eau, elle refuse encore son amitié.

Plus tard, Anne, Gilbert, Jane, Josie, Charlie et Moody passent un test pour entrer à la prestigieuse école Queen's: toute la classe le passe haut la main et tous partent l'année suivante à Queen's. À la fin de l'année, alors que tous, nerveusement, vont voir leurs résultats, Anne a le bonheur d'apprendre qu'elle a gagné la bourse Avery.

Quelques jours après son retour à Avonlea, Matthew meurt d'une crise cardiaque lorsqu’il apprend dans le journal que lui et sa sœur ont perdu toutes leurs économies. Anne décide alors de mettre ses rêves de côté pour rester auprès de Marilla. Elle décide d'aller porter son nom au White Sands School pour y enseigner: en hiver, elle logerait là-bas et en automne comme au printemps elle ferait les aller-retours. C'est cependant à son grand plaisir qu'elle apprend que Gilbert lui laisse l'école d'Avonlea et que lui-même ira enseigner à White Sands School. Un soir, alors qu'elle se rendait chez Diana, ils se croisent et décident de faire la paix et de devenir de bons amis.

Le Cycle[modifier | modifier le code]

Ouvrages où Anne est l'héroïne :

  • 1908 : Anne... La maison aux pignons verts (Anne of Green Gables)
  • 1909 : Anne d'Avonlea (Anne of Avonlea)
  • 1915 : Anne quitte son île (Anne of the Island)
  • 1936 : Anne au Domaine des Peupliers (Anne of Windy Poplars)
  • 1917 : Anne dans sa maison de rêve (Anne's House of Dreams)
  • 1939 : Anne d'Ingleside (Anne of Ingleside)
  • 1919 : La Vallée Arc-en-ciel (Rainbow Valley)
  • 1921 : Rilla d'Ingleside (Rilla of Ingleside)

Autres ouvrages de L. M. Montgomery :

  • 1912 : Chroniques d'Avonlea (Chronicles of Avonlea)
  • 1920 : Autre Chroniques d'Avonlea (Further Chronicles of Avonlea)

Ouvrage de Budge Wilson :

  • 2008 : Avant les Pignons Verts (Before Green Gables)

Adaptations[modifier | modifier le code]

Films[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Dessins animés[modifier | modifier le code]

Comédie musicale[modifier | modifier le code]

  • 1965 : Anne of Green Gables - The Musical
  • 2012:Akage no An(Comédie musicale japonaise avec Ai Takahashi le rôle de Diana Barry)
  • 2013:Akage no An(Comédie musicale japonaise avec Ai Takahashi dans le rôle de Anne)

Télé-séries dérivées du cycle d'Anne[modifier | modifier le code]

  • 1990-1996 : Road to Avonlea (91 épisodes étalées sur 7 années)

Anecdotes[modifier | modifier le code]

  • Ce roman est toujours un succès de librairie au Japon, car obligatoire dans un cours qui porte sur la littérature étrangère.[réf. nécessaire]

Éditions françaises[modifier | modifier le code]

  • 1925 : Anne, ou les Illusions heureuses, traduction de S. Maerky-Richard, Genève, éd. J. H. Jeheber, 382 p.
  • 1986 : Anne... la maison aux pignons verts, Lucy Maud Montgomery ; édition Québec/Amérique, (ISBN 2-7644-0136-1 et 2-89242-510-7)
  • 1987 : Anne : la maison aux pignons verts, Lucy Maud Montgomery ; trad. par Henri-Dominique Paratte, Paris : éditions Julliard, 277 p, (ISBN 2-260-00494-6)

Source[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]