Anna Karénine (film, 1935)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Anna Karénine (homonymie).

Anna Karénine

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Greta Garbo et Fredric March

Titre original Anna Karenina
Réalisation Clarence Brown
Scénario Clarence Dane
Salka Viertel
Acteurs principaux
Sociétés de production Metro-Goldwyn-Mayer
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Drame
Sortie 1935
Durée 95 min (1 h 35)

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Anna Karénine (Anna Karenina), (1935) est un film américain de Clarence Brown, d'après Anna Karénine de Léon Tolstoï.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Dans l'Empire russe de la seconde moitié du XIXe siècle, Anna Karénine, épouse d'un lugubre notable dirigiste et glacial, n'a pour seule source d'affection que son jeune garçon, Sergeï. Cet amour fusionnel, la respectabilité de son rang, le confort matériel et la chaleur de ses proches ne lui suffisent pourtant pas. Elle finit par céder aux avances d'un jeune cavalier fougueux, le colonel Vronsky.

Cette idylle notoire provoque un véritable scandale : bien que les deux amants tentent de vivre leur passion, Vronsky met en péril sa carrière et Anna se voit chassée de la maison Karénine et, torture pour elle, on lui interdit de voir son enfant. Les premiers feux de cet amour s'estompant chez le jeune homme qui s'ennuie loin de la vie militaire, Anna comprend la gravité de son erreur : elle a perdu sa réputation, l'amour de celui pour qui elle avait tout sacrifié et son fils. Vronsky promis à une autre, Sergeï tenu hors de sa portée, Anna Karénine a été victime de ses sentiments dans une société de conventions. Devant ce terrible constat d'échec, la seule échappatoire pour l'héroîne est la mort : elle se jette sous les roues d'un train, à l'endroit même où elle vit Vronsky la première fois.

Il s'agit de la seconde fois que Greta Garbo interprète l'héroïne de Tolstoï à l'écran. Elle l'a déjà fait dans Love, film muet dont elle partageait l'affiche avec John Gilbert ; ils formaient l'un des couples les plus ardents et les plus célèbres du Hollywood des années 1920, à la ville comme à l'écran. La version muette n'en est donc que plus flamboyante, bien que celle de 1935 ait été saluée par la presse et les critiques de l'époque. Anna Karénine est demeuré le rôle le plus poignant et le plus remarquable de Greta Garbo, avec celui de Marguerite Gautier dans Le Roman de Marguerite Gautier.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Et, parmi les acteurs non crédités :

Lien externe[modifier | modifier le code]