Alfred Stevens (Blandford)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Stevens et Alfred Stevens.

Alfred Stevens est une peintre et sculpteur britannique né à Blandford Forum (Dorset) le 28 janvier 1818, et décédé le 1er mai 1875. Il est l'auteur de portraits, de compositions religieuses ou décoratives.

Fils d'un peintre en bâtiment, dans la première partie de sa carrière Alfred Stevens a réalisé quelques peintures pendant son temps libre. En 1833, le recteur de sa paroisse lui a permis d'aller à l'Italie, où il a passé neuf ans à étudier à Naples, Rome, Florence, Milan et Venise. Il n'a jamais étudié dans une école anglaise. En 1841, le sculpteur Bertel Thorvaldsen l'a employé pendant un an à Rome.

Par la suite, Alfred Stevens a quitté l'Italie pour l'Angleterre et, en 1845, il a obtenu un poste dans une école de design à Londres où il est resté jusqu'en 1847. En 1850, il est devenu artiste chef dans une entreprise de Sheffield spécialisée dans le bronze et le métal. En 1852, il retourne à Londres.

En 1856, Stevens a pris part au concours pour le monument Wellington que l'on trouve dans la cathédrale Saint-Paul de Londres. Stevens a accepté de mener à bien ce projet pour 20 000 livres sterling, une somme qui s'est avérée tout à fait insuffisante. Il a consacré la plus grande partie de sa carrière à ce grand monument, constamment harcelés et usé par l'ingérence du gouvernement, faute d'argent notamment. Alfred Stevens n'a pas vécu suffisamment longtemps pour voir le monument terminé.

Étant donné les nombreuses années qu'il a passé sur ce travail, Stevens n'a pas produit beaucoup d'autres sculptures.

L'un de ses élèves fut Edgar Bundy.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Voir aussi[modifier | modifier le code]