Alain Deloche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Deloche.

Alain Deloche de Noyelle

alt=Description de l'image Alain_Deloche.png.
Naissance 2 septembre 1940 (74 ans)
Paris, France
Nationalité Flag of France.svg Française
Profession
Chirurgien cardiaque

Alain Deloche, né le 2 septembre 1940 à Paris, est un chirurgien cardiaque français, co-fondateur de « Médecins du monde » et fondateur de l’association « La Chaîne de l'espoir ».

Biographie[modifier | modifier le code]

Alain Deloche a fait toute sa carrière à l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris. Il a participé à la naissance de la chirurgie cardiaque dans les années 1970 à l’hôpital Broussais à Paris avec de grands patrons de la chirurgie cardiaque : Charles Dubost et Alain Carpentier. En 2000, il participe à l'ouverture de l’Hôpital européen Georges-Pompidou[1] et dirige depuis cette date le pôle cardiovasculaire. Il est également professeur à l'Université Paris Descartes. Alain Deloche est le petit-neveu d'Albert Schweitzer.

Humanitaire[modifier | modifier le code]

Parallèlement à sa carrière hospitalo-universitaire, Alain Deloche participe à l'aventure de « Médecins sans frontières » et, lors de la rupture au sein de cette organisation, à la création de « Médecins du monde » avec son ami Bernard Kouchner[2]. En 1988, avec l'aide d'Éric Cheysson qu'il a rencontré lors de la création de « Médecins du Monde » en 1980[3], il crée « La Chaîne de l'espoir » qui devint en 1994[4], une association indépendante. A l’origine, la « Chaîne de l’espoir » recrute en France des familles d'accueil pouvant accueillir des enfants qui dans leur pays ne peuvent bénéficier des interventions médicales nécessaires à leur état mais il s'avère bientôt plus utile d'installer des structures adéquates sur place et d'y former du personnel médical[3].

L'association réalise un centre de chirurgie cardiaque à Hô-Chi-Minh-Ville, l’Institut du Cœur de Maputo au Mozambique en juillet 2001, le Centre cardio-vasculaire de Phnom Penh en novembre 2001 et l’Institut médical français pour l’Enfant en Afghanistan inauguré en 2006[3], autant de centres où des médecins et des chirurgiens formés dans le soucis de partager le savoir médical.

Chaque année et partout dans le monde, des milliers d’enfants bénéficient de cette chaîne de solidarité quasi-unique. Aujourd’hui, il se consacre essentiellement à deux grands projets hospitaliers au Sénégal et au Congo Brazzaville.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le guide de l'opéré, Denoël,‎ 1989
  • Au cœur de vos artères, Denoël,‎ 1990
  • Chirurgien du bout du monde, Lattès,‎ 1993
  • Comme un éléphant blanc, Michel Lafon,‎ 2005
  • Le roman du cœur, Michel Lafon,‎ 2008
  • Enfants à cœur: 20 ans avec la Chaîne de l'Espoir, Cherche-Midi,‎ 2009
  • Dites moi la vérité Docteur, Robert Laffont,‎ 2011
  • La glace à la vanille, Cherche Midi,‎ 2001

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Assistance Publique des Hôpitaux de Paris
  2. Pierre Micheletti, Humanitaire : s'adapter ou renoncer, Marabout,‎ 2008, p. 106-107
  3. a, b et c Éric Cheysson, Au coeur de l'espoir, Robert Laffont,‎ 2012, p. 6
  4. Historique de la chaine de l'espoir sur le site de l’association

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]