Achille Murat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Murat.
Caroline Bonaparte et ses enfants. Le prince Achille est debout, à la droite de sa mère.

Achille Charles Louis Napoléon Murat (en italien : Achille Carlo Luigi Napoleone Murat), prince héritier de Berg et de Clèves (1806-1808) puis prince royal de Naples (1808-1815) et enfin 2e prince Murat (1815-1847), est né à l’Hôtel de Brienne, à Paris, le 21 janvier 1801, et est décédé dans le comté de Jefferson, en Floride, le 15 avril 1847. C’est une personnalité du Premier Empire et un maire de Tallahassee, aux États-Unis

Famille[modifier | modifier le code]

Le prince Achille est le fils aîné du maréchal Joachim Murat (1767-1815), grand-duc de Berg et de Clèves (1806-1808) puis roi de Naples (1808-1815), et de son épouse la princesse française Caroline Bonaparte (1782-1839).

Par sa mère, le prince Achille est donc le neveu de l’empereur des Français Napoléon Ier (1769-1821) et le cousin germain de l’empereur Napoléon III (1808-1873). Enfin, par son père, il est le cousin de Marie-Antoinette Murat (1793-1847), princesse de Sigmaringen par son mariage avec le prince Charles de Hohenzollern (1785-1853).

Le 12 juillet 1826, le prince Achille épouse, à Tallahassee, en Floride, Catherine Willis Gray (1803-1867), arrière-petite-nièce du président américain George Washington (1732-1799). Mais le mariage reste sans postérité et les titres du prince Achille sont transmis à son frère cadet, Lucien Murat (1803-1878).

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils aîné du maréchal-roi Joachim Murat et de son épouse Caroline Bonaparte, il est emprisonné pendant plusieurs années en Autriche, d'abord près de Trieste puis au château de Frohsdorf, après la chute et l’exécution de son père, en 1815. En 1821, il quitte l’Europe pour les États-Unis et s’établit en Floride, comme propriétaire d'une plantation dans le comté de Tallahassee qu'il baptisa Lipona Plantation (en), anagramme de « Napoli » ((en français : « Naples »)[1]). Devenu citoyen américain et demeurant à Tallahassee, il intègre la milice locale puis s’engage dans l’armée lorsque éclatent les guerres séminoles, ce qui lui vaut d’être nommé colonel.

Après le conflit, il devient conseiller municipal (1824) puis maire (1825) et enfin maître des postes (1828) de Tallahassee. Dans les mêmes moments, il rencontre une arrière-petite-nièce du président George Washington, Catherine Willis Gray, qu’il épouse le 12 juillet 1826. Le couple part alors pour La Nouvelle-Orléans, où le prince travaille comme avocat.

Après la Révolution de juillet 1830, le prince Achille revient en Europe dans l’espoir de retrouver une partie de la fortune de ses parents. Il participe alors à la guerre d’indépendance belge et sert comme colonel aux côtés des insurgés. Mais, incapable de faire valoir ses droits sur l’héritage des Murat, il rentre aux États-Unis et revient vivre sur ses terres de Floride.

Le prince Murat trouve la mort en 1847, un an avant l’élection de son cousin Louis-Napoléon Bonaparte à la présidence de la République française. Il est enterré dans le cimetière de l’église épiscopalienne St. Johns de Tallahassee. N’ayant jamais eu d’enfant, le prince transmet ses titres à son frère cadet, le prince Lucien Murat.

Quelques années plus tard, la France étant redevenue un Empire, la veuve du prince Achille reçoit de Napoléon III une somme de 40 000 dollars ainsi qu’une confortable pension annuelle jusqu’à sa mort, en 1867.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Exposition des Principes du Gouvernement Républicain tel qu'il a été perfectionné en Amérique
  • Esquisse morale et politique des États-Unis de l'Amérique du Nord
  • La Colonne Vendôme
  • Lettres sur les États-Unis

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Les enfants de Joachim et Caroline Murat. », sur amis-musee-murat.net (consulté le 28 janvier 2012)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (fr) Vicomte Albert Révérend (1844-1911), Armorial du Premier Empire : titres, majorats et armoiries concédés par Napoléon Ier, vol. 3, (4 vol. in 2), Au bureau de L'Annuaire de la noblesse, Paris, 1894 (lire en ligne) ;
Précédé par Achille Murat Suivi par
Joachim
Prince Murat
13 octobre 1815 - 15 avril 1847
Lucien