Abdel Aziz Doweik

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Arabic albayancalligraphy.svg Cette page contient des caractères arabes. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

Abdel Aziz Doweik (عبد العزيز دويك), né en 1948, est membre et député du Hamas et président du Conseil législatif palestinien (parlement palestinien). Aziz Duweik, a été élu président du Conseil législatif palestinien (CLP), lors de la session inaugurale du Parlement nouvellement élu avec 70 voix[1] succédant ainsi Ahmed Qorei.

Biographie[modifier | modifier le code]

Abdel Aziz Doweik est titulaire d'un doctorat en aménagement régional et urbain de l'université de Pennsylvanie. Il a été professeur de géographie à l'université nationale An-Najah de Naplouse. Il a été expulsé en 1992 avec 400 membres du Hamas vers le sud du Liban par le gouvernement d'Itshak Rabin[2].

Le 29 juin 2006, il est arrêté par l'armée israélienne lors de l'opération Pluie d'été à son domicile à Ramallah. Selon le directeur du bureau du président du Parlement et des responsables de la sécurité, une vingtaine de véhicules de l’armée israélienne ont encerclé la maison du président du Parlement Abdel Aziz Duaik et ce dernier a été arrêté[2]. L’armée israélienne a confirmé l’arrestation de M. Doweik. " Nous l’avons arrêté, car il s’agit d’un dirigeant du Hamas, qui est une organisation terroriste ", a annoncé un porte-parole de l’armée. Son arrestation a été condamnée par le Parlement européen. Abdel Aziz Doweik a déjà été arrêté cinq fois auparavant par les autorités israéliennes.

Le 12 septembre 2006, le tribunal militaire d'Ofer a ordonné la libération provisoire d'Abdel Aziz Doweik. Cependant, le 25 septembre 2006, une cour d'appel militaire israélienne de Cisjordanie a annulé la décision et statué qu'il resterait en prison jusqu'au procès. Son état de santé serait précaire ; il souffrirait de douleurs thoraciques et de dyspnée[3].

En 2009, deux mois avant la fin de sa peine de 3 ans, il est relâché, notamment à cause de ses problèmes de santé[4].

Pendant un voyage pour Hebron en 2012, il est arrêté par les autorités israéliennes le 19 janvier, entre Ramallah et Jérusalem. On reproche notamment à Aziz Duwaik d'être "impliqué dans des attentats terroristes". Il est placé en détention administrative, sans inculpation ni jugement, jusqu'au 20 juillet et se dira "honoré" d'avoir reçu le lendemain les félicitations du président égyptien récemment élu Mohamed Morsi, par téléphone[5].

Notes[modifier | modifier le code]