Aéroports de Montréal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Aéroports de Montréal (ADM) est une société à but non lucratif et sans capital-actions, responsable de la gestion, de l'exploitation et du développement de l'aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal (autrefois Aéroport international de Montréal-Dorval) et de l'aéroport international Montréal-Mirabel en vertu d'un bail d'une durée de 60 ans conclu avec Transports Canada en 1992. ADM a son siège dans la Place Leigh-Capreol à Dorval[1] .

En 2006, Montréal-Trudeau s'est classé au 3e rang des aéroports au Canada et au 36e rang en Amérique du Nord pour le nombre de passagers transportés.

Historique des aéroports de Montréal[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

En 1927, l'aéroport de Saint-Hubert devient le premier aéroport de la région montréalaise, et le deuxième au Canada. Il sera détrôné par Dorval en 1944, la RAF cherchant un endroit pour construire ses bombardiers à long rayon d'action. Puis, en 1950, l'aéroport de Montreal devient public et le premier vol passager a lieu. En 1960, on constate que l'aéroport de Dorval serait saturé dans les prochaines années, selon une étude aéronautique de l'évolution du trafic aérien dans la région montréalaise : le projet Mirabel est né. Il s'agit du plus gros aéroport au monde, pouvant accueillir plus de 70 millions de passagers l'an. Le projet consistait en la construction de six pistes, de six terminaux, de l'autoroute 13, de l'autoroute 50 et d'un train rapide devant relier le centre-ville de Montréal à Mirabel. En 1977, l'aéroport de Mirabel est inauguré et est plus modeste : deux pistes et un terminal de type « transbordeur ». Les premiers avions à opérer à CYMX sont un 747-200 de Air Canada et un Concorde de présérie. Le dernier est un Airbus de Air Transat, en 2004.

Investissements à l'aéroport Montréal-Trudeau[modifier | modifier le code]

Entre 2000 et 2009, près d'un milliard et demi de dollars sont dépensés à l'aéroport Montréal-Trudeau.

Un nouvel hôtel, le Marriott, construit et financé par la société Adamax, a ouvert en septembre 2009. Les deux derniers étages de l'hôtel accueillent les bureaux administratifs de la société Aéroports de Montréal, qui y a déménagé son siège social du centre-ville à la fin mars 2009. Les coûts sont estimés à environ 120 M $ (dont $ 60 millions pour l'hôtel).

Le 16 février 2009, Christian Paradis, ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux et ministre responsable du Québec, la ministre des Transports du Québec, Mme Julie Boulet, M. André Lavallée, vice-président du comité exécutif et responsable du plan de transport de la Ville de Montréal, M. James C. Cherry, président-directeur général d'Aéroports de Montréal et M. Edgar Rouleau, maire de Dorval, ont annoncé un investissement de 224 millions de dollars pour la réalisation du projet de réaménagement de l'échangeur Dorval, comprenant le rond-point Dorval et l'échangeur des autoroutes 20 et 520. Les travaux devraient se terminer en 2013[2].

Achalandage aux aéroports de Montréal[modifier | modifier le code]

Montréal-Trudeau 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007
Passagers 8 168 559 7 816 053 8 964 186 10 335 768 10 892 778 11 432 250 12 407 934

Source : Aéroports de Montréal

Les prévisions à long terme établies par Transports Canada et ADM montrent une croissance annuelle moyenne de 3,8 % jusqu'en 2022.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. "Nous joindre." Aéroports de Montréal. Consulté le 4 décembre 2010. "800, place Leigh-Capreol Bureau 1000 Dorval (Québec) H4Y 0A5."
  2. Site web de Transports Canada

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]