Aérodrome de Pontarlier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Aérodrome de Pontarlier
Image illustrative de l'article Aérodrome de Pontarlier
Localisation
Pays Drapeau de la France France
Département Doubs
Ville Pontarlier
Date d'ouverture 12 mars 1930
Coordonnées 46° 54′ 30″ N 6° 19′ 45″ E / 46.9083, 6.32917 ()46° 54′ 30″ Nord 6° 19′ 45″ Est / 46.9083, 6.32917 ()  
Altitude 818 m (2 683 ft)

Géolocalisation sur la carte : Doubs

(Voir situation sur carte : Doubs)
Aérodrome de Pontarlier

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Aérodrome de Pontarlier
Pistes
Direction Longueur Surface
02/20 1 000 m (3 281 ft) Revêtue
02/20 855 m (2 805 ft) Non revêtue
Informations aéronautiques
Code AITA -
Code OACI LFSP
Nom cartographique PONTARLIER
Type d'aéroport Ouvert à la CAP
Gestionnaire Ville de Pontarlier
Cartes SIA VAC

L’aérodrome de Pontarlier (code OACI : LFSP) est un aérodrome ouvert à la circulation aérienne publique (CAP)[1], situé à 2 km à l’ouest de Pontarlier dans le Haut-Doubs en Franche-Comté.

Il est utilisé pour la pratique d’activités de loisirs et de tourisme (aviation légère et aéromodélisme).

Histoire[modifier | modifier le code]

La première page de l’histoire aéronautique de la ville est écrite, le 29 octobre 1910, par Auguste Junod à bord de son biplan Farman de 50 ch. Ce premier vol suscite l’admiration de la foule venue très nombreuse pour admirer cette machine. Les 2 et 3 juillet de l’année suivante, sont marqués par l’arrivée de deux autres machines à Pontarlier pour effectuer le premier meeting aérien de Franche-Comté. L’évènement attire environ 10 000 personnes.

L’aéroclub de Pontarlier est fondé le 12 mars 1930. L’association, alors présidée par Eugène Thevenin, ne dispose alors d’aucun matériel, faute de fonds suffisants. Leurs premières actions visent donc à réunir de l’argent. Le 13 mai 1934 l’aéroclub reçoit son premier avion, un Potez 43, monoplan triplace de 100 ch, baptisé pour l’occasion « Ville de Pontarlier ». Plusieurs générations d’appareils et des centaines de pilotes suivront ces précurseurs.

Activités[modifier | modifier le code]

Aujourd'hui, l'aéroclub compte environ 120 membres ce qui en fait l'aéro-club le plus important de la région Franche-Comté. Pas moins de 1'750 heures de vol par an (2011) sont réalisées sur l'ensemble des 5 appareils de l'association :

Cette flotte est entretenue par 2 mécaniciens habilités et bénévoles. Par ailleurs, 6 instructeurs bénévoles participent à la formation des élèves-pilotes qui réalisent environ 500 heures de vol d'instruction par an (2011). Les 120 membres de l'aéroclub totalisent 1200 à 1500 heures de vol par an. La plateforme accueille également un club ULM.

Installations[modifier | modifier le code]

L’aérodrome dispose de deux pistes orientées sud-nord (02/20) :

  • une piste bitumée longue de 1 000 mètres et large de 30. Elle est dotée d’un balisage diurne et nocturne ;
  • une piste en herbe longue de 855 mètres et large de 80, accolée à la première et réservée aux ULM et aux avions basés.

L’aérodrome n’est pas contrôlé. Les communications s’effectuent en auto-information sur la fréquence de 135,700 MHz. Il est agréé avec limitations pour le vol à vue (VFR) de nuit.

S’y ajoutent :

  • une aire de stationnement ;
  • un hangar de 900 m2 ;
  • une station d’avitaillement en carburant (100LL) et en lubrifiant[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]