Édouard Khil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cyrillic letter Dzhe.svg Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

Édouard Khil

Description de cette image, également commentée ci-après

Édouard Khil recevant la 4e classe de l'ordre du Mérite pour la Patrie en 2009.

Informations générales
Surnom Mr Trololo / Trololo guy
Nom de naissance Эдуард Анатольевич Хиль
Naissance 4 septembre 1934
Smolensk
Flag of the Soviet Union (1923-1955).svg Union soviétique
Décès 4 juin 2012 (à 77 ans)
Saint-Pétersbourg
Drapeau de la Russie Russie
Activité principale Chanteur
Genre musical Pop
Années actives 1955-2012
Site officiel http://edhill.narod.ru/

Édouard Anatolievitch Khil (en russe : Эдуард Анатольевич Хиль), né le 4 septembre 1934 à Smolensk et décédé le 4 juin 2012 à Saint-Pétersbourg, est un chanteur baryton russe, lauréat du Prix de l'Artiste du Peuple de la RSFSR. Après une carrière dans les années 1960 à 1980, il connaît un regain de popularité d'envergure mondiale en 2009 en devenant l'objet d'un meme sur Internet : en effet, la popularité d'une vidéo le présentant en train de chanter un air de vocalises, connu sous le nom de « Trololo », devient grandissante.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et jeunesse[modifier | modifier le code]

Édouard Khil est né le 4 septembre 1934 à Smolensk. Il est le fils d'Anatoly Vassilievitch Khil, mécanicien, et d'Elena Pavlovna Kalouguina, comptable[1]. Après la séparation de ses parents, il est élevé par sa mère. Durant la grande guerre patriotique, son jardin d'enfants est bombardé ; séparé de sa mère, il est évacué vers Bekovo (oblast de Penza), où il se retrouve dans un foyer pour enfants dépourvu d'installations de base. En dépit des difficultés, Khil joue régulièrement devant des soldats blessés rapatriés du front, à l'hôpital voisin[1]. Il retrouve sa mère en 1943, quand Smolensk est libérée. En 1949, il part pour Léningrad[1]. Inscrit en 1955 au Conservatoire de Léningrad, il étudie sous la direction d'Evgueni Olkhovksky et de Zoïa Lodyi. Il obtient son diplôme en 1960[1]. Durant ses études, il interprète plusieurs rôles, notamment Figaro dans Les Noces de Figaro[1].

Carrière et succès[modifier | modifier le code]

Après son diplôme, il tombe amoureux de la musique pop en participant à un concert de Klavdia Chouljenko[1] et commence à jouer de la musique populaire. Cela le conduit à remporter plusieurs prix au cours des deux décennies suivantes. Il gagne le « concours Russe pour artistes interprètes » en 1962 et se voit invité à jouer au « Festival des chansons soviétiques » en 1965. Il atteint la seconde place au « Festival international de la musique de Sopot » en 1965[2]. En 1967, le compositeur Andreï Petrov remporte le prix d'État de l'URSS grâce à un recueil de chansons principalement interprétées par Éduard Khil[1], et en 1968 Khil remporte le titre d'Artiste méritoire de la RSFSR. L'Ordre du Drapeau rouge du Travail lui est décerné en 1971[3], et le titre de l'artiste le plus prestigieux de la RSFSR, l'Artiste du Peuple de Russie, est décerné à Khil en 1974[2]. Il est si couronné de succès que le public l'appelle le « Symbole de Léningrad »[4].

De 1977 à 1979, Khil représente seul l'Académie des arts du théâtre de Léningrad. Il demeure dans un appartement du prestigieux immeuble Tolstoï de la rue Rubinstein.

Décès[modifier | modifier le code]

Il est hospitalisé à l'Institut neurochirurgical Polenov de Saint-Pétersbourg en avril 2012 après un accident vasculaire cérébral et décède le 4 juin 2012 à h 35 du matin[5].

Chansons et style[modifier | modifier le code]

Éduard Khil est le premier artiste à avoir interprété des chansons d'Arkadi Ostrovski comme Bûcherons (en russe : Лесорубы) ou Pierre de lune (Лунный камень), et d'Andreï Petrov comme Chanson à propos d'un ami (Песня о друге), Villes bleues (Голубые города) ou Et les gens vont à la mer (А люди уходят в море). Il a également interprété d'autres chansons populaires, comme D'après quoi la patrie commence ? (С чего начинается Родина?), Comment les bateaux à vapeur sont aperçus au large (Как провожают пароходы), Hiver (Зима), La sève du bouleau (Берёзовый сок), Chaton d'aulne (Серёжка ольховая), Nous attendons seulement la victoire (Нам нужна одна победа).

Famille[modifier | modifier le code]

Il se marie le 1er décembre 1958 à l'ancienne ballerine Zoïa Pravdina, avec laquelle il a un fils, Dmitri, né le 2 juin 1963. Il a un petit-fils également prénommé Éduard. Il a rencontré sa future épouse en juillet 1958 au Conservatoire de Léningrad où il chantait, tandis qu'elle dansait. Partis en tournée ensemble, ils ont entamé une romance, avant de se marier, deux mois après[6],[4]. Le nom de famille « Khil » ne vient pas de « Hill », comme l'ont rapporté plusieurs sites Internet. Le chanteur a expliqué dans un entretien qu'il avait probablement un ancêtre espagnol surnommé « Gil »[4].

Éduard Khil lors du 65e anniversaire du jour de la Victoire à Saint-Pétersbourg en 2010.

Historique[modifier | modifier le code]

Le 26 novembre 2009, un internaute américain met en ligne l'enregistrement original d'une interprétation de la chanson Я очень рад, ведь я наконец возвращаюсь домой (« Je suis très heureux d’être enfin revenu à la maison ») par Khil. Celle-ci est interprétée en onomatopées, telles que « Lololo », « Hohoho », « Yeyeye » et « Yoyoyo », ceci étant dû, suivant les versions, au fait qu'elle est censurée, parce qu'elle parle d'un cow-boy du Kentucky (version avancée par l'interprète) ou qu'il y ait eu un différend entre l'auteur, Arkady Ostrovsky, et lui[7]. La vidéo est alors relayée sur plusieurs sites, dont Reddit et Buzzfeed[7], lui offrant une nouvelle publicité (20 millions de vues[7]) et en faisant un mème. Diffusée sur la chaîne de télévision russe Время (Vremya)[réf. souhaitée], la chanson devient très vite populaire.

Sens et texte original de la chanson[modifier | modifier le code]

Lors d'une vidéo faite en 2010 et publiée sur YouTube, le chanteur a invité le monde entier à trouver des paroles pour la chanson qui lui a valu son succès récent et de les soumettre pour pouvoir la chanter tous ensemble. Éduard n'a pas lui-même défini un sens absolu à ses vocalises mais il a voulu faire transparaître que, de quelque façon qu'on puisse la comprendre, elle était destinée à réunir les gens dans la joie et la bonne humeur.

Cette idée se retrouve d'une certaine manière dans le titre officiel de la chanson qui est I am very glad, because I’m finally returning home

Publicité[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f et g Эдуард Хиль
  2. a et b (ru) Encyclopédie de la musique. Ch. Ed. V. Keldych. Volume 6. Heintze - Yachouguine. 1108 STB. avec illus. 1982 Moscou, Encyclopédie soviétique, 1982.
  3. Эдуард Хиль
  4. a, b et c (ru) Эдуард Хиль: Я не открываю рот под «фанеру» - я пою
  5. (en) « Eduard Khil 1934-2012 », The Moscow Time,‎ 4 juin 2012 (lire en ligne)
  6. Елена ЛИВСИ, « Эдуард Хиль: В перестройку я чуть умом не тронулся... », Komsomolskaya Pravda, 1er avril 2010.
  7. a, b et c Camille Gévaudan, Sophian Fanen, « Mème mort, il trololo encore », ecrans.fr,‎ 4 juin 2012 (consulté le 4 juin 2012)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Source[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]