Yasmine Modestine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Yasmine Modestine
YasmineMod22oct09.JPG
Yasmine Modestine au Swan Bar à Paris, en octobre 2009.
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Site web

Yasmine Modestine est une actrice, chanteuse auteure-compositrice et dramaturge française. Ses chansons sont ancrées dans la tradition de la chanson à texte[1], influencées par la pop anglaise, et émaillées de quelques accents jazz.

Biographie[modifier | modifier le code]

Yasmine Modestine grandit en Normandie, où elle commence à composer et à chanter, ainsi qu'à jouer de la guitare, puis du piano. A dix-huit ans, elle est partagée entre deux désirs, le théâtre et la musique. Elle entre au Conservatoire national supérieur d'art dramatique, puis commence à travailler au théâtre, au cinéma, à la télévision et à la radio.

Elle commence à chanter ses chansons sur scène dans les années 1990, seule au piano, ou accompagnée par de jeunes musiciens, dans des clubs de jazz parisiens, ainsi qu'en province (CDN de Bordeaux, etc).

En 2006, elle réalise une émission de radio, Métis nous sommes des 200 %, deux sangs pour sang, pour Surpris par la Nuit de Alain Veinstein sur France Culture.

En 2009, elle donne son premier concert solo en Angleterre, et au printemps 2010, effectue sa première tournée en Corée du Sud, pour les célébrations du quarantième anniversaire de la francophonie.

En mars 2010, Yasmine Modestine, sort son premier album, A-Live !, enregistré en live avec des musiciens classiques. Son deuxième album Out of the Blue (2010) est enregistré en studio avec des musiciens de la scène jazz et d'ailleurs : Rémi Toulon (pianiste du groupe Take 3), Emile Biayenda (percussionniste du groupe Les Tambours de Brazza), Jean-Luc Arramy (bassiste de Thomas Fersen), Berti Vox (guitariste et chanteur) et Samuel Modestine (saxophone). La même année, sa pièce de théâtre, Mademoiselle est publiée par Les Éditions Le Solitaire.

En 2011, Les Éditions Le Solitaire publient ses deuxième et troisième pièces Le Prince Charmant et Le Chinois Vert à Pattes Jaunes.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Actrice[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Essai[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Contre la discrimination[modifier | modifier le code]

Engagée contre les discriminations, elle a fait constater par la HALDE la discrimination à laquelle sont confrontés les acteurs de doublages noirs, les directeurs de casting rejetant régulièrement des candidats noirs parce qu'ils estiment que ceux-ci ont une voix trop spécifique, inadaptée à un personnage blanc, alors que les acteurs blancs, au contraire, seraient censés avoir des voix « universelles ». Ainsi les voix françaises de Denzel Washington, Danny Glover, Morgan Freeman, Bill Cosby, Forest Whitaker, Don Cheadle et Whitney Houston sont tous doublés par des comédiens blancs[2].

En 2005, elle raconte qu'en tant que fille métisse, il lui fut souvent assigné des rôles influencés par sa couleur de peau et renvoyant à des rôles d'étrangers ou situés aux États-Unis[3]. En 2015, elle publie le livre Quel dommage que tu ne sois pas plus noire qui développe une réflexion sur les discriminations subies par les métis, jugés pas « assez noire » pour être représenter un Afraician[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « "Un nouveau récital de Yasmine Modestine" », Le Figaro, (consulté le 30 mai 2013)
  2. « Doublage : une comédienne métisse accuse le cinéma français de racisme », Le Monde (article reproduit), (consulté le 7 mai 2009)
  3. « Quel dommage que tu ne sois pas plus noire ! », Africultures, (consulté le 28 février 2018)
  4. « Yasmine Modestine «On me reproche d’être trop noire ou trop pâle» », liberation.fr, (consulté le 7 mai 2009)

Liens externes[modifier | modifier le code]