i3 (logiciel)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir I3.
i3
Description de l'image I3 window manager logo.svg.
Description de l'image I3 window manager screenshot.png.
Informations
Créateur Michael Stapelberg
Développé par Michael Stapelberg et la communauté
Dernière version 4.17.1 ()[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Dépôt I3 sur GitHub
Assurance qualité Intégration continueVoir et modifier les données sur Wikidata
État du projet En développement actif
Écrit en CVoir et modifier les données sur Wikidata
Système d'exploitation Type UnixVoir et modifier les données sur Wikidata
Langues Anglais
Type Gestionnaire de fenêtres
Gestionnaire de fenêtres par pavageVoir et modifier les données sur Wikidata
Politique de distribution Gratuit
Licence Licence BSDVoir et modifier les données sur Wikidata
Site web i3wm.orgVoir et modifier les données sur Wikidata

i3 est un gestionnaire de fenêtre libre pour le système X Window inspiré de Wmii et écrit en C[2]. Il est minimaliste et supporte la gestion de fenêtres en mosaïque (tiling), par onglet ou en pile (stack). Il a pour principale caractéristique une très grande légèreté, une esthétique sommaire mais une utilisation très efficace. La configuration se fait par fichier texte, i3 peut être étendu par communication inter-processus[3].

Comme wmii, i3 se pilote au clavier d’une manière très similaire à vi, l'utilisation de la souris n'étant pas nécessaire. Par défaut, la fenêtre active est sélectionnée avec la touche Mod1 (Touche Windows ou Alt) et les touches de la rangée médiane du clavier (J,K,L)[4].

Objectifs du projet[modifier | modifier le code]

  • Un code bien écrit et bien documenté pour encourager les contributions[5].
  • L’utilisation de XCB au lieu de Xlib.
  • La prise en charge des configurations multi-écrans.
  • L’utilisation de modes, de manière similaire à vi, c’est-à-dire que les commandes liées aux touches dépendent du mode courant de i3.
  • L’utilisation d’une structure d’arbre pour la gestion des fenêtres.
  • L’utilisation d’UTF-8 pour l’encodage de caractères.

Fonctionnalités[modifier | modifier le code]

  • La configuration est entièrement en fichier texte.
  • i3 peut être personnalisé sans programmation[4].
  • À la différence d’autres gestionnaires de fenêtres populaires comme dwm, awesome ou xmonad, l’organisation des fenêtres avec i3 est laissé libre à l’utilisateur. Les fenêtres sont groupés par conteneur et de nombreuses dispositions sont possibles par conteneur : en mosaïque (chaque fenêtre utilise une portion de l’espace du conteneur qui peut être découpe horizontalement ou verticalement) mais aussi en onglets, ou en pile. Un conteneur utilisera par défaut toute la place disponible sur l’écran mais peut être disposé de manière flottante (à la manière d’une pop-up). Ces fenêtres flottantes sont utilisées généralement pour toutes les fenêtres modales et peuvent être redimensionnées et déplacées librement[4].
  • i3 utilise dmenu comme lanceur d’application par défaut.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Release 4.17.1 », (consulté le 31 août 2019)
  2. Arch Linux Wiki Comparison of Tiling Window Managers
  3. Michael Stapelberg, « i3: IPC interface (interprocess communication) »
  4. a b et c Nick Congleton, « Install and Use i3 Window Manager on Ubuntu », sur maketecheasier, Uqnic Network Pte, (consulté le 1er mai 2019)
  5. i3 home page

Sur les autres projets Wikimedia :