Dragora

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dragora Gnu/Linux-libre
Logo
Dragora Gnu/Linux
Dragora Gnu/Linux

Famille GNU/Linux-libre
Type de noyau Linux-libre
État du projet actif
Entreprise /
Développeur
Matias Fonzo
Licence GPLv3
États des sources Logiciel libre
Première version Voir et modifier les données sur Wikidata
Dernière version stable 2.2 (14/11/2012)
Interface utilisateur par défaut Xfce
Site web www.dragora.org

Dragora GNU/Linux-libre est une distribution du système GNU/Linux exclusivement constituée de logiciels libres. Elle est à ce titre soutenue par la Fondation pour le logiciel libre[1].

Dragora[modifier | modifier le code]

La conception de Dragora se fonde sur la recherche de la simplicité, selon le principe KISS qui considère la simplicité comme une force. Dragora est simple au niveau de sa conception, mais elle est destinée aux utilisateurs avertis, qui souhaitent examiner en profondeur le fonctionnement d'une distribution GNU/Linux[2],[3].

Bien que sa conception soit inspirée de Slackware, Dragora n'est pas fondée sur une distribution existante ; elle a été entièrement développée depuis zéro. Elle possède son propre système de gestion de paquets.

Historique[modifier | modifier le code]

Dragora a été créée en 2007 en Argentine. La dernière version est sortie en avril 2012[4]. Le nom Dragora se réfère à la fois à la mandragore et au dragon. L'illustration du logiciel représente une mandragore et deux dragons, qui symbolisent l'universalité et la dualité[5],[6].

Grandes lignes directrices[modifier | modifier le code]

De l’anglais « Keep it Short and Simple » et signifiant « Laissons ça court et simple », il s’agit d’une des lignes directrices habituelles des systèmes Unix.

De l’anglais « You Ain't Gonna Need It » et signifiant « Vous n’en aurez pas besoin », le but est de ne pas agréger les fonctionnalités au sein d’un même programme. Chaque programme fait une seule chose et le fait bien ; c’est encore une ligne directrice habituelle d’Unix.

De l’anglais « Don't Repeat Yourself » et signifiant « Ne vous répétez pas », le but est d’éviter les redondances de code à toutes les étapes de l’élaboration d’un logiciel. C’est probablement le principe le moins utilisé par Dragora.

Disponibilité[modifier | modifier le code]

Il est possible de télécharger Dragora depuis le site officiel, ou d'acheter un cédérom d'installation[7],[8].

Dragora n'est disponible qu'en anglais et en espagnol.

Dragora 3[modifier | modifier le code]

Pays dont sont issus les contributeurs à Dragora GNU/Linux-libre

Prévue pour septembre 2016, Dragora 3 se distingue des autres systèmes d’exploitation GNU/Linux par les points clés suivants :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]