CLIP OS

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
CLIP OS

Informations
Créateur Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (ANSSI)
Première version
Dernière version 4
Version avancée 5
Dépôt https://github.com/CLIPOS-Archive/
État du projet Actif
Écrit en C
Langues français, anglais
Type Sécurité, administration
Politique de distribution libre et gratuit
Licence GNU LGPL v2.1+
Site web https://clip-os.org/fr/

Chronologie des versions

CLIP OS est un système d'exploitation basé sur Linux créé par l’Agence nationale de la cybersécurité de France (ANSSI)[1],[2]. Conçu à l'origine pour l'administration, l’objectif est désormais la production d’un système renforcé pour sécuriser les informations sensibles répondant aux besoins de l’administration française[1],[3].

Historique[modifier | modifier le code]

Le développement de CLIP a commencé en 2005 [1],[2]. Le projet est évoqué en 2015 au Symposium sur la sécurité des technologies de l'information et des communications[4],[5].

En avril 2018, l'ANSSI annonce l'ouverture du code source de CLIP OS[5]. Cette ouverture repose sur les principes du « plan pour une action publique transparente et collaborative de la direction interministérielle du numérique, vise à favoriser à la fois l’ouverture des données et du code source des outils développés par les administrations et agences de l’État[5].

En septembre 2018, l’ANSSI a rendu public deux versions de CLIP OS : la version stable no 4 et la version no 5 en développement[1],[2],[6].

Présentation du système[modifier | modifier le code]

CLIP OS est basé sur la variante Hardened Gentoo, ramification de la distribution Gentoo Linux[2]. Les développeurs ont noté que, bien que partageant des objectifs avec les développeurs de Qubes OS, le mécanisme d’isolation de l’environnement est différent[1]. De plus, les administrateurs d’un système d’exploitation CLIP ne pourront pas accéder aux données des utilisateurs, contrairement à un système basé sur Qubes.

La dernière version du système est présentée en octobre 2018 aux assises de la sécurité et des systèmes d'information de Monaco[7].

Base d'un système souverain[modifier | modifier le code]

CLIP OS est apparu dans les discussions relatives à la création d'un système d'exploitation souverain français, notamment après l'introduction, dans le projet de loi pour une République numérique, d'un article demandant la rédaction d'un rapport sur ce sujet[8]. Il est voté comme article 29 de la loi[9]. Ce projet a été critiqué par des intervenants du monde numérique[6].

Voir également[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Multimédias[modifier | modifier le code]

  • (en) Timothée Ravier (ingénieur de recherche et développement en sécurité au sein du laboratoire architectures matérielles et logicielles (LAM) de l'ANSSI) et Mickael Salaün (Kernel Recipes 2018), « CLIP OS: a defense-in-depth OS », Hupstream,‎ (lire en ligne)
  • Vincent Strudel, « Clip OS sécurité informatique et open », La Méthode scientifique, France Culture,‎ (lire en ligne)

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e (en) CLIP OS development team, « Projet CLIP OS », sur CLIP OS (consulté le 2 décembre 2019)
  2. a b c et d (en) Catalin Cimpanu, « French cyber-security agency open-sources CLIP OS, a security hardened OS », sur ZDNet (consulté le 2 décembre 2019)
  3. (en-GB) « CLIP OS – Open Source secured operating system », sur ANSSI (consulté le 2 décembre 2019)
  4. « SSTIC2015 » Présentation » CLIP : une approche pragmatique pour la conception d'un OS sécurisé - Vincent Strubel », sur www.sstic.org (consulté le 2 décembre 2019)
  5. a b et c « Clip OS : L’Anssi ouvre les sources de son OS maison », sur ZDNet France (consulté le 2 décembre 2019)
  6. a et b Julien Lausson, « Le développement de CLIP OS, le système d'exploitation souverain made in France, est ouvert à tous », sur Numerama, (consulté le 2 décembre 2019)
  7. Le Point magazine, « Les cyberdéfenseurs européens en conclave à Monaco », sur Le Point, (consulté le 2 décembre 2019)
  8. Le Point magazine, « Un OS souverain est-il possible ? », sur Le Point, (consulté le 2 décembre 2019)
  9. LOI n° 2016-1321 du 7 octobre 2016 pour une République numérique, (lire en ligne)