William Diehl

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Diehl.
William Diehl
Naissance
Jamaica, New York, Drapeau des États-Unis États-Unis
Décès (à 81 ans)
Atlanta, Géorgie, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Anglais américain
Genres

William Diehl, né le dans le quartier de Jamaica, à New York[1], et mort le à Atlanta, en Géorgie, est un écrivain américain, spécialisé dans le roman policier et le thriller juridique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fait des études à l'université du Missouri, puis travaille comme reporter-photographe et journaliste à Atlanta.

En 1978, il publie son premier roman, Sharky's Machine qui raconte l'histoire d'un policier travaillant à la brigade des mœurs après avoir été renvoyé de la brigade des stupéfiants. Ce roman est adapté en 1981 dans un film américain réalisé par Burt Reynolds, avec comme titre français L'Anti-gang.

Après quatre autres romans, il écrit en 1992 un thriller juridique, Terreur extrême (Primal Fear). Il y crée le personnage de Martin Vail, un avocat chargé de défendre un client souffrant de double personnalité. Ce dernier est accusé d'avoir tué à coups de couteau un archevêque qui le faisait participer avec d'autres enfants d'une chorale à des orgies pédophiles. Pour Claude Mesplède ce récit est « bien mené (et) s'inscrit dans la logique du « legal thriller » de ces dernières années avec ce qu'il faut de suspense et de rebondissements pour tenir le lecteur en haleine »[2]. Ce roman est adapté en 1996 dans un film américain réalisé par Gregory Hoblit avec comme titre français Peur primale. Le roman est alors réédité en français sous ce titre. On retrouve Martin Vail devenu procureur général, puis attorney général (State attorney general (en)) de l'Illinois dans deux autres romans La Stratégie de l'hydre (Show Of Evil) et Régner en enfer (Reign in Hell).

William Diehl meurt d'anévrisme aortique à l'hôpital de l'université Emory à Atlanta le .

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Série Martin Vail[modifier | modifier le code]

Autres romans[modifier | modifier le code]

  • Sharky's Machine (1978)
  • Chameleon (1981)
  • Hooligans (1984)
    Publié en français sous le titre Coup fourré, Paris, Presses de la Cité, coll. « Danger Haute tension » (1985) (ISBN 2-258-01610-X)
  • Thai Horse (1987)
    Publié en français sous le titre Thaï Horse, Paris, Éditions Ergo press (1989) (ISBN 2-86957-025-2)
  • The Hunt (1990) (aitre titre 27)
  • Eureka (2002)
    Publié en français sous le titre Eureka, Paris, Éditions de l'Archipel (2003) (ISBN 2-84187-515-6) ; réédition, Paris, J'ai lu, coll. « J'ai lu. Thriller » no 7787 (2005) (ISBN 2-290-34674-8); réédition sous le titre La Loi du silence, Paris, Éditions de l'Archipel, coll. « Archipoche » no 230 (2012) (ISBN 978-2-35287-398-3)
  • Seven Ways to Die (2012) (coécrit avec Kenneth John Atchity) (publication posthume)

Filmographie[modifier | modifier le code]

Adaptations au cinéma[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Selon le Dictionnaire des littératures policières et IMDb. En Géorgie selon certaines sources comme Wikipédia anglophone
  2. Dictionnaire des littératures policières, volume 1, p. 595.

Sources[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Liens externes[modifier | modifier le code]