Naomi Oreskes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Naomi Oreskes
Naomi Oreskes 2nd European TA conference in Berlin 2015.JPG
Biographie
Naissance
Nationalité
Domicile
Formation
Activités
Rédactrice à
Père
Irwin Oreskes (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Susan Oreskes (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Site web
Distinctions
Œuvres principales
Les Marchands de doutes, Naomi Oreskes: Pourquoi nous devons faire confiance aux scientifiques (d), The Michael Shermer Show - 173. Naomi Oreskes — Why Trust Science? (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Naomi Oreskes (née le ) est une historienne des sciences américaine. Elle a été professeure à l'université de Californie à San Diego, puis à l'université Harvard. Elle a effectué des recherches sur des sujets environnementaux dont le réchauffement climatique. Avec Erik Conway, elle a coécrit le livre Les Marchands de doute.

Biographie[modifier | modifier le code]

Naomi Oreskes est la fille de Susan Eileen (Nagin), une enseignante, et Irwin Oreskes, un professeur. Elle obtient un Bachelor in Science en géologie en 1981[1].

Elle travaille cinq ans dans une compagnie minière en Australie, puis, portée par ses multiples centres d'intérêt, elle décide d'étudier l'histoire des sciences, qu'elle enseigne ensuite à l'université de New-York et l'université de Californie à San Diego[1].

En 2010, la publication de son essai Les Marchands de doute, coécrit avec Erik M. Conway, lui-même historien à la NASA, lui amène d'être connue du grand public. En 2014, ces deux auteurs publient un nouvel ouvrage en lien avec leurs préoccupations : L'effondrement de la civilisation occidentale, un récit de science-fiction concernant le XXIe siècle. Ces ouvrages ont engendré des polémiques entre différentes personnes[1].

Travaux[modifier | modifier le code]

Naomi Oreskes a notamment travaillé sur les méthodes scientifiques. Elle a également publié un essai concernant la science et la société, publié dans la revue scientifique Science en 2004.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

  • George Sarton Award Lecture, American Association for the Advancement of Science, 2004.
  • Bourse sabbatique de l'American Philosophical Society, 2001-2002.
  • Prix du jeune chercheur de la National Science Foundation, 1994-1999.
  • National Endowment for the Humanities Fellowship for University Teachers, 1993-94.
  • Society of Economic Geologists Lindgren Prize for outstanding work by a young scientist, 1993.
  • Ritter Memorial Fellowship in History of Marine Sciences, Scripps Institution of Oceanography, 1994.
  • Listed, Who's Who in American Science and Engineering, Who's Who in the West.
  • Prix Francis-Bacon en Histoire et Philosophie des Sciences et des Technologies, Caltech 2008[2].
  • Élue comme membre du Committee for Skeptical Inquiry, 2015.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Elena Sender, « Portrait - Naomi Oreskes, géologue, historienne, lanceuse d'alerte », Sciences et avenir,‎ , p. 813-814 (lire en ligne)
  2. « PREVIOUS AWARDEES », Francis Bacon Award in the History and Philosophy of Science and Technology (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]