Stéphane Foucart

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Foucart (homonymie).
Stéphane Foucart
Defaut 2.svg
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour

Stéphane Foucart est un journaliste français né en 1973. Ancien élève de l'École supérieure de journalisme de Lille (5e promotion de la filière scientifique)[1], il est chargé de la couverture des sciences au sein du journal Le Monde, en particulier les sciences de l'environnement et les sciences de la Terre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Journaliste d'investigation, Stéphane Foucart a été engagé en décembre 2008 dans une polémique après avoir révélé[2] un scandale touchant des chercheurs de l'Institut de physique du globe de Paris (IPGP), plusieurs de leurs travaux dans la revue Earth and Planetary Science Letters (EPSL) ayant été acceptés pour publication par des scientifiques qui étaient à la fois membres du même IPGP et du comité éditorial d’EPSL[3],[4]. À la suite de ce qui a été qualifié de « liberté prise avec les règles éthiques » le mandat d'éditeur à l'EPSL du français Claude Jaupart n'a pas été reconduit[5].

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

En 2012, Stéphane Foucart a été, avec Sylvestre Huet, le premier journaliste à recevoir le prix Diderot-Curien, décerné par l'Association des musées et centres pour le développement de la culture scientifique, technique et industrielle[6],[7]. En 2015, il a reçu le prix de journalisme de l'European Meteorological Society pour ses articles sur le changement climatique[8] et le prix Charles-Oulmont-Fondation de France de l'essai littéraire[9].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]