Vittorio Brambilla

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Brambilla.
Vittorio Brambilla
Description de cette image, également commentée ci-après
Vittorio Brambilla à Silverstone.
Biographie
Surnom "Le Gorille de Monza"
Date de naissance
Lieu de naissance Drapeau : Italie Monza, Lombardie, Italie
Date de décès (à 63 ans)
Lieu de décès Drapeau : Italie Camparada di Lesmo, Lombardie, Italie
Nationalité Drapeau : Italie italien
Carrière
Années d'activité 1974-1980
Qualité Pilote automobile
Équipe March Engineering
Team Surtees
Autodelta
Marlboro Team Alfa Romeo
Statistiques
Nombre de courses 79 (74 départs)
Pole positions 1
Podiums 1
Victoires 1

Vittorio Brambilla, surnommé "le Gorille de Monza", (né le à Monza, Lombardie et mort le à Camparada di Lesmo d'une crise cardiaque) est un pilote automobile italien. Il accède à la Formule 1 et remporte une course en 1975. Son frère ainé Ernesto Brambilla a également pratiqué le sport automobile.

Carrière[modifier | modifier le code]

Avant de faire carrière en automobile, Vittorio Brambilla commence par la moto, en catégorie 175 cm3 en 1957 avant de remporter le titre italien l'année suivante. Mécanicien à ses débuts, il pilote ensuite en karting ; en 1969 il accède à la Formule 3 dans l'écurie Picchio Rosso avant de passer en Formule 2 sur une Brabham. En 1972, il remporte le championnat d'Italie de Formule 3, puis en 1973 la Coupe de la cité d'Enna sur Abarth-Osella PA1 en Championnat d'Europe des voitures de sport 2L., avant de rejoindre le championnat du monde de Formule 1 1974 chez March Engineering. Remplaçant de Howden Ganley à ses débuts, il arrive à marquer des points.

En 1975, il réalise la pole position au Grand Prix de Suède avant de s'imposer au Grand Prix d'Autriche ; victime d'une sortie de piste dans les derniers hectomètres, il abandonne sa monoplace dès le franchissement de la ligne d'arrivée d'une course interrompue par temps de pluie. Vittorio Brambilla reste ainsi à ce jour le seul pilote victorieux d'un Grand Prix en ayant franchi la ligne en marche arrière.

En 1976, il ne marque qu'un point en championnat ; il se classe second du BRDC International Trophy et quatrième de la Race of Champions, épreuves hors-championnat. Sur Alfa Romeo T33 il est deuxième des 500 kilomètres d'Imola, avec Arturo Merzario.

En 1977 il passe chez Surtees Racing Organisation et obtient de meilleurs résultats. Il court toujours en "voiture de sport" et il gagne à quatre reprises, aux 500 km de Monza (Trofeo Filippo Caracciolo), 400 km de Vallelunga, 250 km d'Imola, et aux 300 km du Salzburgring (l'Elan Trophy), avec la T33 de l'écurie Autodelta SpA. Soit quatre des huit courses au programme du Championnat du monde des voitures de sport 1977. Alfa Romeo gagne ainsi le Championnat du monde des constructeurs, avec près de 50 points d'avance sur Osella.

Les années suivantes sa F1, moins compétitive, l'empêche de briller. Il est impliqué dans l'accident qui cause la mort de Ronnie Peterson lors du Grand Prix d'Italie 1978. Il continue à faire quelques courses en 1979 et 1980 sans résultats notables, avant d'arrêter définitivement sa carrière de pilote automobile en 1981.

Résultats en championnat du monde de Formule 1[modifier | modifier le code]

Saison Écurie Châssis Moteur Pneus GP disputés Points inscrits Classement
1974 March Engineering March 741 Cosworth V8 Goodyear 11 1 20e
1975 Beta Team March March 741
March 751
Cosworth V8 Goodyear 14 6,5 11e
1976 Beta Team March March 761 Cosworth V8 Goodyear 16 1 20e
1977 Beta Team Surtees Surtees TS19 Cosworth V8 Goodyear 17 6 15e
1978 Beta Team Surtees Surtees TS20 Cosworth V8 Goodyear 12 1 19e
1979 Autodelta Alfa Romeo 177 Alfa Romeo 12 à plat
Alfa Romeo V12
Goodyear 2 0 n.c.
1980 Marlboro Team Alfa Romeo Alfa Romeo 179 Alfa Romeo V12 Goodyear 2 0 n.c.


V. Brambilla sur March-Ford 761, au GP du Nurburgring 1976.
L'Alfa Romeo 177 de Vittorio Brambilla en 1979.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]