Ulrich de Bohême

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ulrich de Bohême
Illustration.
Oldřich a Božena (Ulrich et Božena), peinture de František Ženíšek de 1884 (détail).
Titre
Duc de Bohême
Prédécesseur Jaromir
Successeur Bretislav Ier
Biographie
Dynastie Přemyslides
Lieu de naissance Bohême
Date de décès
Lieu de décès Bohême
Père Boleslav II de Bohême
Mère Emma d'Italie ?
Conjoint Bozena (paysanne) -1034
Enfants Bretislav Ier de Bohême (1002-1055)

Ulrich, dit aussi Udalric (en tchèque Oldřich), est duc de Bohême de 1012 à 1033 ainsi qu'en 1034.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le , Ulrich, frère de Jaromir de Bohême, s'empare du pouvoir et reconnaît la suzeraineté germanique. Durant la campagne de 1029 contre les Polonais, le contingent bohêmien conduit par Bretislav, fils d'Ulrich, recouvre les villes de Moravie autrefois enlevées. Les efforts du jeune prince pour reprendre également la Slovaquie, en prêtant main-forte à l'empereur Conrad II du Saint-Empire contre les Hongrois, échouent en 1030 du fait de la jalousie de l'empereur. Les Tchèques refusent de participer à la campagne l'année suivante.

En 1032, Ulrich, invité à la diète de Mersebourg, n'y paraît pas. Cette abstention déchaîne la colère de Conrad II du Saint-Empire qui, obligé d'intervenir en Bourgogne, charge son fils, le duc Henri VI de Bavière — futur Henri III du Saint-Empire — de procéder à la punition du récalcitrant. Ulrich se soumet et est envoyé en Bavière. Il est remplacé par son frère Jaromir.

De retour en Bohême en 1034, Ulrich aveugle et châtre son frère le duc, chasse même son fils de Moravie mais meurt brusquement le . Jaromir, l'aîné de la famille maintenant mutilé, renonce alors à la succession et soutient son neveu Bretislav Ier de Bohême, avant d'être assassiné le par un membre de la famille aristocratique des Vršovci.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Francis Dvornik, Les Slaves histoire, civilisation de l'Antiquité aux débuts de l'Époque contemporaine, Paris, éditions du Seuil, , 1196 p..
  • Jörg K. Hornsch et Françoise Laroche (traduction), Histoire de la Bohême, Paris, Éditions Payot, , 523 p. (ISBN 2228889229), p. 46-48.
  • Pavel Bělina, Petr Čornej et Jiří Pokorný, Histoire des Pays tchèques, Paris, Éditions du Seuil, coll. « Points Histoire U 191 », , 510 p. (ISBN 2020208105).

Liens externes[modifier | modifier le code]