Vladislav Ier de Bohême

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Vladislav Ier de Bohême
Image dans Infobox.
Vladislav sur une fresque.
Fonctions
Duc de Bohême
-
Duc de Bohême
-
Duc de Bohême
septembre -
Titre de noblesse
Duc de Bohême
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nom dans la langue maternelle
Vladislav I.Voir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Père
Mère
Fratrie
Conjoint
Enfants
Vladislav II de Bohême
Swatana de Bohême (d)
Děpold Ier de Bohême
Jindřich de Bohême (d)
Heinrich of Bohemia (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Religion
Erb Přemyslovců.png
blason

Vladislav Ier, né vers 1170 et mort le , est un prince des Přemyslides, fils du roi Vratislav II de Bohême et de Świętosława de Pologne. Il fut duc de Bohême de 1109 à 1117 et à nouveau de 1120 jusqu'à sa mort. Son règne a été assombri par la persistance de nombreux conflits au sein de la dynastie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille[modifier | modifier le code]

Vladislav est un fils cadet de Vratislav II, duc de Bohême depuis 1061, et de sa seconde épouse Świętosława, une fille du duc Casimir Ier de Pologne. Un serviteur fidèle de la dynastie franconienne pendant la révolte des Saxons, son père reçut la dignité royale attribuée par l'empereur Henri IV en 1085.

Au cours de ses dernières années, Vratislav II était impliqué dans des conflits avec ses frère cadets, les princes moraviens Conrad de Brno et Othon d'Olomouc, ainsi qu'avec son fils aîné Bretislav II. À sa mort en 1092, son frère Conrad, désigné successeur selon la règle de séniorat, monte sur le trône ; cependant, les conflits au sein de la dynastie se sont poursuivis. Conrad est mort huit mois plus tard et Bretislav II a combattu ses fils Ulrich de Brno (Oldřich) et Luitpold de Znojmo qui ont dû fuir de leur domaines en Moravie. En plus, Bretislav a nommé son demi-frère cadet Bořivoj II son succeseur en violation du séniorat, mais avec le soutien de l'empereur.

Il en a résulté une guerre civile après la mort de Bretislav II le . Après l'abdication de l'empereur Henri IV, des combats ont éclaté et Bořivoj II fut finalement renversé par les forces de son cousin Svatopluk Ier, fils du prince Othon d'Olomouc, en 1107.

Règne[modifier | modifier le code]

Ce n'est qu'après l'assassinat de Svatopluk, le , que Vladislav Ier est reconnu duc, au détriment de son frère aîné Bořivoj II. Il se heurte rapidement à Bořivoj qui fit valoir ses droits et, aidé par le duc polonais Boleslas III le Bouche-Torse, réussit à s'installer à Prague en décembre.

Le nouveau roi Henri V, toutefois, prend le chemin de la Bohême où il arriva au début de l'an 1110. Il mande devant lui les deux prétendants, reconnait Vladislav et emmène son rival sous bonne garde au château de Hammerstein sur le Rhin. En 1114, Vladislav a reçu le titre d'échanson d'Empire.

Le duc doit également faire face aux prétentions du frère de Svatopluk, le prince moravien Othon II d'Olomouc, qu'il chasse de son fief entre 1110 et 1113. À deux reprises en 1111 et 1113 Vladislav Ier fut ensuite attaqué à son tour par son frère cadet Sobeslav réfugié en Pologne. En 1115 la médiation de Boleslas III le Bouche-Torse amène bien une réconciliation mais celle-ci est suivie en 1123 d’une nouvelle rupture et d’une nouvelle fuite de Sobeslav.

En 1117 Vladislav Ier a accepté de se réconcilier avec son frère Bořivoj II et de partager avec lui le duché. Cette entente dura peu car à la suite d'une nouvelle querelle en Bořivoj se retire en Hongrie où il meurt le . Bien que l'empereur Henri V ait réussi finalement à imposer Vladislav Ier, les luttes internes en Bohême ne cessent pas.

Au début de l'année 1125 Vladislav Ier tombe malade, Sobeslav revient une fois de plus en Bohême et grâce à l'appui de leur mère Świętosława il réussit à succéder à son frère mort le au détriment d'Othon II d'Olomouc qui est débouté une nouvelle fois de ses prétentions et privé de nouveau et définitivement de son fief.

Union et descendance[modifier | modifier le code]

De son union avec Richenza (morte le ), fille du comte Henri de Berg-Schelklingen, Vladislav Ier laissait une fille et trois fils qu’il confia à la garde de son frère Sobeslav Ier :

Vladislav et Richenza ont renforcé la colonisation de leur pays favorisant l'éclosion de l'abbaye de Kladruby en 1115.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Francis Dvornik, Les Slaves histoire, civilisation de l'Antiquité aux débuts de l'Époque contemporaine, Paris, éditions du Seuil, , 1196 p..
  • Jörg K. Hornsch et Françoise Laroche (traduction), Histoire de la Bohême, Paris, Éditions Payot, (ISBN 2228889229), p. 61-64.
  • Pavel Bělina, Petr Čornej et Jiří Pokorný, Histoire des Pays tchèques, Paris, Éditions du Seuil, coll. « Points Histoire U 191 », , 510 p. (ISBN 2020208105)
  • (de) Europäische Stammtafeln, vol. 3, Francfort-sur-le-Main, Vittorio Klostermann, Gmbh, (ISBN 3465032926), Die Herzoge von Böhmem I und die Fürsten von Mähren (Die Przemysliden) Tafel 55.
  • (en) Nora Berend, Przemyslaw Urbanczyk, Przemislaw Wiszewski, Central Europa in the High Middle Ages, Bohemia-Hungary and Poland c.900-c.1300, Cambridge,, Cambridge University Press, 2013, (ISBN 9780521786959), p. 169,223,351

Liens externes[modifier | modifier le code]