U.S. Route 50

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

U.S. Route 50
image
carte

Historique
Ouverture 1926
Caractéristiques
Longueur 4841 km
Extrémité Ouest West Sacramento
Extrémité Est Ocean City
Territoires traversés
Villes principales Cincinnati
Saint-Louis

La U.S. Route 50 ou US 50 est une U.S. Route importante reliant, sur plus de 4 800 km, West Sacramento en Californie à Ocean City dans le Maryland, aux États-Unis. Jusqu'en 1972, année de son remplacement par des Interstates à partir de Sacramento[1], elle courait (via Stockton, Altamont Pass et le Bay Bridge) jusqu'à San Francisco, au bord de l'Océan Pacifique. Les Interstates furent construits plus tard, et la plupart sont séparés de cette route. Elle sert généralement de corridor au sud des Interstates 70 et 80, et au nord des Interstates 64 et 40. Cette route traverse principalement des régions rurales désertiques et montagneuses à l'ouest des États-Unis, et sa section du Nevada est appelée « La Route La Plus Solitaire d'Amérique » (« The Loneliest Road in America »). Dans le Midwest, la Route 50 continue à travers des zones principalement rurales et agricoles, ainsi que quelques grandes villes comme Kansas City et Saint-Louis dans le Missouri et Cincinnati dans l'Ohio. La route continue ensuite vers l'est des États-Unis en passant par les Appalaches en Virginie-Occidentale avant d'arriver à Washington D.C.. À partir de là, la route 50 continue à travers le Maryland sous la forme d'une voie express, jusqu'à Ocean City. Les panneaux à chaque extrémité lui attribuent une longueur de 3 073 miles (4 946 km), mais sa véritable longueur est un peu inférieure à cause des réajustements effectués depuis la mesure affichée[2]. La route 50 traverse 12 états : la Californie, le Nevada, l'Utah, le Colorado, le Kansas, le Missouri, l'Illinois, l'Indiana, l'Ohio, la Virginie-Occidentale, la Virginie et le Maryland, ainsi que le District de Columbia.

La Route 50 a été créée en 1926 avec la création du premier système autoroutier américain. Le plan original de 1925 faisait aller la route de Wadsworth dans le Nevada à Annapolis dans le Maryland, en passant par plusieurs routes existantes comme la Lincoln Highway, le Midland Trail et la National Old Trails Road. Le plan final de 1926 faisait aller la Route 50 de Sacramento à Annapolis, avec une interruption à l'ouest de l'Utah, qui était résolue faisant aller la route au nord via Salt Lake City, avant de lui faire rejoindre la U.S. Route 6 dans les années 1950. La Route 50 a été prolongée jusqu'à San Francisco dans les années 1930 en remplacement de la U.S. Route 48, mais cela a été annulé en 1964, quand l'Interstate 580 a remplacé une importante part de l'itinéraire entre les deux villes. La Route 50 a également été prolongée d'Annapolis à Ocean City en 1949, remplaçant en partie la U.S. Route 213. La Route 50 était divisée en deux routes nommées U.S. Route 50N et U.S. Route 50S, l'une passant par le Kansas et l'autre par l'Ohio et la Virginie Occidentale ; ces deux routes ont maintenant disparu.

Description du tracé[modifier | modifier le code]

Panneau routier à l'extrémité ouest de la U.S. Route 50.

Ouest[modifier | modifier le code]

La Route 50 commence par sa jonction avec l'Interstate 80 à West Sacramento et continue vers Sacramento. La partie de la route à l'ouest jusqu'à son intersection avec la California State Highway 99 est également appelée Interstate 305, mais pas marquée comme telle. La signalisation sur cette portion de route la nomme « Business Loop I-80 » et une partie de cette portion (sur environ 3,3 km) est considérée comme faisant partie de la California State Highway 99. À partir de Sacramento, la route part vers l'est sous le nom de William Alexander Leidesdorff, Jr. Memorial Highway, continue en tant que freeway au pied des collines de la Gold Country, puis suit l'American River jusqu'à la Sierra Nevada en tant qu'autoroute classique, jusqu'à quitter les Sierras à l'Echo Summit avant de descendre vers le Lac Tahoe, où l'autoroute arrive dans le Nevada. Dans le Nevada, la route croise une série de lignes de montagnes nord-sud qui traversent le désert du Nevada. À l'est de Carson City, la route arrive au cœur du Grand Bassin des États-Unis et ne croise que peu d'habitations et d'aires de service, ce qui lui vaut son surnom de « La Route La Plus Solitaire d'Amérique » (« The Loneliest Road in America »), jusqu'à l'Utah[2].

Dans l'Utah, la Route 50 passe également à travers des zones reculées et peu habitées. Après avoir traversé la Chaîne Confusion par le Kings Canyon et la Chaîne House, la route passe sur la rive nord du Lac Sevier. À Holden, la Route 50 se confond brièvement avec l'Interstate 15 en traversant la Chaîne Pavant. Elle se confond ensuite plus longuement avec l'Interstate 70 à Salina, dans la Chaîne Wasatch, dans le canyon de San Rafael, et jusqu'au Colorado. La Route 50 quitte l'Interstate 70 en entrant dans cet État, et part vers le sud-est vers Grand Junction et le sud du Colorado. Là-bas, la route monte jusqu'à son altitude la plus élevée (3 448 m)[3], au niveau des Montagnes Rocheuses et du Col Monarch où elle croise la ligne continentale de partage des eaux d'Amérique du Nord. Après les Rocheuses, la Route 50 passe par le canyon de Royal Gorge vers Cañon City, puis rejoint la U.S. Route 400 à Granada et suit la rivière Arkansas jusqu'au Kansas[2].

Midwest[modifier | modifier le code]

Le pont de Jefferson Barracks sur le Mississippi.

En entrant dans le Kansas, la Route 50, avec la U.S. Route 400, suit la rivière Arkansas jusqu'à Dodge City, où elle se sépare de la Route 400 pour se diriger plus au nord. Elle traverse les zones agricoles et les petites villes des Grandes Plaines, principalement en tant que route à deux voies, jusqu'à Emporia, où elle rejoint l'Interstate 35 et passe par l'Interstate 435 pour contourner le centre de la zone métropolitaine de Kansas City. Dans le Missouri, la Route 50 quitte l'Interstate 435 pour l'Interstate 470 à Lee's Summit. C'est alors une autoroute à quatre voies et deux chaussées séparées qui traverse la plaine de l'ouest du Missouri jusqu'à Sedalia, puis elle continue en tant que route à deux voies jusqu'à California, à une trentaine de kilomètres à l'ouest de Jefferson City. Elle redevient une autoroute à quatre voies jusqu'à Jefferson City, où elle rejoint la U.S. Route 63 juste au sud du pont sur le Missouri. Elle continue sur 19 km à l'est de Jefferson City jusqu'à la rivière Osage, où elle quitte la Route 63 qui part plus au sud. Elle continue alors en tant que route à deux voies, en traversant le nord des Monts Ozarks jusqu'à Union, où elle rejoint l'Interstate 44 pour traverser Pacific. Les routes se séparent à Sunset Hills, où la Route 50 se dirige vers le sud-est et Saint-Louis, en rejoignant l'Interstate 255 pour traverser le Mississippi et atteindre l'Illinois[2].

Dans cet État, la Route 50 rejoint l'Interstate 64 avant de reprendre son propre itinéraire à l'est d'O'Fallon. Elle continue ensuite vers l'est en passant par Trenton, Breese et Carlyle en traversant la rivière Kaskaskia, puis Salem, Flora et Lawrenceville jusqu'à la rivière Wabash, en formant un corridor entre les Interstates 64 et 70. La Route 50 entre dans l'Indiana au niveau de la Wabash, traverse Vincennes et Washington puis passe par Bedford, Seymour et Versailles. Elle rejoint la rivière Ohio à Aurora, puis entre dans l'État de l'Ohio, traversant le centre-ville de Cincinnati par la Fort Washington Way (Interstate 71). La route traverse ensuite le sud de l'Ohio via Hillsborro, Chillicothe et Athens, et rejoint une route à quatre voies nommée Corridor D (Ohio State Route 32) à l'ouest d'Athens. La route rencontre à nouveau la rivière Ohio près de Belpre, et la traverse sur le pont de Blennerhassett Island (auparavant, elle utilisait le pont de Parkersburg-Belpre) pour rejoindre Parkersburg en Virginie-Occidentale[2].

Mid-Atlantic[modifier | modifier le code]

Panneau de la Route 50 sur Constitution Avenue à Washington, D.C.
Vue ouest de la Route 50, Ocean Gateway, quittant Ocean City. La pancarte au-dessus de la route indique la distance vers Sacramento, 3 073 miles.

La portion de la route 50 entre Parkersburg et Winchester suit l'ancienne route de Northwestern Turnpike qui traverse le sud du Comté de Garrett. De Parkersburg à l'Interstate 79 à l'est de Clarksburg, la Route 50 a été améliorée en route à quatre voies dans le cadre des travaux du Corridor D. Elle redevient une route de montagne à deux voies à partir de l'est de Clarksburg, aisi qu'à Grafton, une partie du Maryland, et de Romney à Winchester. Cette portion de la route possède tellement de virages que selon les autochtones « on peut se voir venir soi-même » (« you can see yourself coming »). La route devient plus plate après avoir dépassé la Blue Ridge Mountain à l'est de Winchester, et elle suit l'ancienne route de Little River Turnpike entre Aldie et Fairfax, puis le plus récent Arlington Boulevard jusqu'à Rosslyn, où elle croise la frontière du District de Columbia sur la rive du fleuve Potomac, puis rejoint l'Interstate 66 sur le pont Theodore Roosevelt[2].

Dans le District de Columbia, la Route 50 quitte la freeway pour Constitution Avenue, au nord de National Mall et au sud de la Maison-Blanche. Après avoir tourné vers le nord sur 6th Street Northwest, elle quitte la ville au nord-est par New York Avenue. En entrant dans le Maryland, elle passe au sud de la Baltimore-Washington Parkway et devient la John Hanson Highway, une freeway vers Annapolis. La portion de cette route à l'est de la Capital Beltway (Interstates 95 et 495) est également appelée, mais pas marquée comme telle sur les panneaux, Interstate 595, et elle est rejointe par la U.S. Route 301 par le sud à Bowie. La freeway continue après Annapolis sous le nom de Blue Star Memorial Highway et traverse la Baie de Chesapeake sur son pont, puis continue vers Queenstown. La Blue Star Highway continue vers le nord-est avec la U.S. Route 301 tandis que la Route 50 part vers le sud via Easton et Cambridge, puis vers l'est via Salisbury et vers Ocean City, sur la route à quatre voies nommée Ocean Gateway. La Route 50 prend fin près du bord de l'Océan Atlantique, sur Baltimore Avenue (Maryland Route 378) ; son départ vers l'ouest se situe à un pâté de maisons à l'ouest, sur Philadelphia Avenue (Maryland Route 528)[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Un panneau indiquant la Loneliest Road in America près d'Austin (Nevada).

Avant la création des Interstate highways après la Seconde Guerre mondiale, la Route 50 était un axe routier est-ouest majeur. Les U.S. Routes suivent une numérotation impaire pour les itinéraires nord-sud et une numérotation paire pour les itinéraires est-ouest, d'où le numéro 50 choisi pour cette route. Dans le rapport préliminaire approuvé par le Joint Board on Interstate Highways fin 1925, la tracé de la Route 50 allait de Wadsworth dans le Nevada à Annapolis dans le Maryland, en passant par Pueblo, Kansas City, Tipton, Saint-Louis, Cincinnati et Washington D.C.[4]. La route ne remplaçait aucune route existante directement, mais combinait plutôt des morceaux de ces routes en une seule route continue. Elle suivait l'ancienne Northwestern Turnpike en Virginie-Occidentale ainsi que des portions d'autres routes historiques. D'autres routes importantes étaient également incluses, comme la Midland Trail dans une partie de l'Indiana, de l'Illinois et du Missouri et dans certaines parties de l'Utah et du Colorado. La National Old Trails Road était utilisée dans le Kansas et l'est du Colorado et la Lincoln Highway dans le Nevada[5]. Dans la plupart des États qui avaient des State Highways numérotées, la route 50 ne suivait qu'une ou deux d'entre elles à travers l'État[note 1].

Le tracé préliminaire de la Route 50 donna lieu à une controverse. La route devait suivre l'Old Santa Fe Trail (une partie de la National Old Trails Road), tandis qu'une autre route, la U.S. Route 250, suivait une route concurrente, la New Santa Fe Trail, au sud. Le Joint Board on Interstate Highways accepta un compromis en approuvant une configuration double pour la route, créant la U.S Route 50N et la U.S Route 50S, en janvier[6]. Le tracé posait un autre problème à l'ouest de l'Utah, où aucune route de qualité suffisante n'existait pour être utilisée par la Route 50. Le plan final, approuvé en novembre 1926, laissait un trou dans la Route 50 entre Ely (Nevada) et Thistle (Utah). Finalement, plutôt que de faire se terminer la Route 50 à Wadsworth, où la Lincoln Highway et la Victory Highway se rejoignaient, il fut décidé de lui faire suivre la Pioneer's Branch de la Lincoln Highway, pour passer au sud du Lac Tahoe et lui faire rejoindre Sacramento en Californie[7],[8].

L'interruption dans l'Utah fut réparée en faisant passer la route 50 par le nord, traversant le désert du Grand Lac Salé avec la U.S. Route 40 pour arriver à Salt Lake City, et utilisant de longues portions de la U.S. Route 93 dans le Nevada et de la U.S. Route 89 dans l'Utah[9]. La U.S. Route 6 faisait partie du tracé mais n'était pas encore aménagée ; elle ne fut goudronnée qu'en 1952[10], et la Route 50 fut déplacée dessus quelques années plus tard[11]. Un autre changement eut lieu en 1976, quand la Route 50 dans le centre de l'Utah fut déplacée au sud sur la nouvelle extension de l'Interstate 70 à la demande de la Fédération pour l'U.S. Route 50[12],[13], un groupe dédié à la promotion de la Route 50[14]. Le groupe appuyait également, en vain, une extension de l'Interstate 70 vers l'ouest en utilisant la Route 50 vers la Californie[15].

La séparation en deux routes dans le Kansas fut supprimée à la fin des années 1950, le tracé sud devenant le tracé officiel de la Route 50 tandis que le tracé nord devenait une partie de la nouvelle U.S. Route 56[16]. Il existait une autre séparation en deux routes entre Athens (Ohio) et Ellenboro (Virginie-Occidentale) entre la fin des années 1920 et le milieu des années 1930, puis la Route 50 fut officiellement placée sur son tracé sud, tandis que la route du nord est actuellement la Ohio State Route 550 et une partie de la West Virginia Route 16[17].

À son extrémité ouest, la Route 50 fut étendue vers le sud de Sacramento à Stockton (Californie) par la U.S Route 99, puis à l'ouest vers la baie de San Francisco, remplaçant la U.S. Route 48 au début des années 1930[18]. L'extrémité de la Route 50 fut officiellement replacée à Sacramento lors de la renumérotation de 1964 ; le reste de la route à l'ouest de Sacramento fut remplacé par l'Interstate 580[19], mais resta marqué comme la Route 50 sur les panneaux et les cartes pendant plusieurs années[20],[21]. La Route 50 fut prolongée vers l'est d'Annapolis à Ocean City en 1949, trois ans avant l'ouverture du pont de la baie de Chesapeake en 1952 ; elle remplaçait ainsi la Maryland Route 404 entre Annapolis et Wye Mills, et la US. Route 213 entre Wye Mills et Ocean City. Avant l'ouverture du pont, la Route 50 disposait d'un ferry pour traverser la baie de Chesapeake entre Sandy Point et Matapeake, et suivait l'actuelle Maryland Route 8 entre Matapeake et Stevensville avant de continuer vers l'est.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Les routes suivantes étaient utilisées, comme le montre l'atlas routier de 1926 par Rand McNally:

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « US50 – History of Highway 50 and Route 50 » (consulté le 4 octobre 2014)
  2. a, b, c, d, e, f et g (en) National map of U.S. Route 50, Google Inc (lire en ligne)
  3. (en) Kurt Magsamen, Cycling Colorado's Mountain Passes, Fulcrum Publishing, (ISBN 1-55591-294-X, lire en ligne), p. 152
  4. (en) Joint Board on Interstate Highways, Report of Joint Board on Interstate Highways, October 30, 1925, Approved by the Secretary of Agriculture, November 18, 1925, Washington, DC, United States Department of Agriculture, (lire en ligne), « Appendix VI: Descriptions of the Interstate Routes Selected, with Numbers Assigned », p. 53
  5. (en) United States Road Atlas, Rand McNally, (lire en ligne)
  6. (en) Richard F. Weingroff, From Names to Numbers: The Origins of the U.S. Numbered Highway System
  7. (en) Bureau of Public Roads, United States System of Highways Adopted for Uniform Marking by the American Association of State Highway Officials, Washington, DC, U.S. Geological Survey, 11 novembre 1926, 1926 (OCLC 32889555, lire en ligne)
  8. (en) United States Numbered Highways, American Highways (AASHO), avril 1927
  9. (en) Nevada Department of Highways, Road Map, 1932
  10. (en) Richard F. Weingroff, U.S. 6: The Grand Army of the Republic Highway
  11. (en) Official Highway Map of Nevada, Nevada Department of Highways, (lire en ligne)
  12. (en) Senate Committee on Public Works, Designating Highway US 50 as Part of the Interstate System, Nevada, 1970, p. 68: recommandation de donner à la route entre Delta et Salina un numéro unique
  13. (en) « SR-50 », Utah Department of Transportation (consulté le 2 août 2009), p. 4–12
  14. (en) Rocky Mountain News, "Highway to Heaven", 1er novembre 1992
  15. (en) Federal Highway Administration, Ask the Rambler: Why Does I-70 End in Cove Fort, Utah?
  16. (en) KDOT Historic State Maps, 1956 et 1957–1958
  17. (en) Ohio Transportation Maps « Copie archivée » (version du 25 juin 2007 sur l'Internet Archive), 1928 - 1935
  18. (en) Rand McNally & Company, 1933 maps of California
  19. (en) California Streets and Highways Code, 1963: "Route 50 is from Route 80 in Sacramento to the Nevada state line near Lake Tahoe via Placerville. (Repealed and added by Stats. 1963, Ch. 385.)"
  20. (en) Thomas Guide, San Francisco, 1967
  21. (en) Modesto Bee and News-Herald, "Highway Projects Speed Along," 19 juillet 1967: « Route 205, which will be the north Tracy Bypass linking Route 580 (the present Route 50) to Interstate 5. »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :