Tempête (film, 1940)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Tempête
Réalisation Dominique Bernard-Deschamps
Scénario Dominique Bernard-Deschamps
André Cayatte
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Drame
Durée 97 minutes
Sortie 1940


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Tempête - aussi connu sous le titre Tempête sur Paris - est un film français de Dominique Bernard-Deschamps sorti en 1940.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Très librement inspiré de Ferragus, un roman d'Honoré de Balzac, le film raconte l'histoire de John Korlick, un célèbre aventurier, escroc d'envergure internationale. À New-York il monte une arnaque qui consiste à vendre à des noirs une lotion qui est censée rendre plats leurs cheveux crépus. Dans le collimateur de la justice américaine, il se réfugie à Paris où il lance une immense souscription fantôme pour créer une fort hypothétique mer artificielle, en plein désert saharien. Dans la capitale il voit en cachette sa fille Jeanne Desmarets qui est la femme du commissaire Pierre Desmarets. Barel, journaliste, fait chanter Korlick en le menaçant de continuer d'écrire des articles qui dévoilent ses escroqueries, ce qu'il fait néanmoins, et de révéler qu'il l'a vu avec une jeune femme qu'il pense être sa maîtresse, en fait Jeanne la fille de Korlick. Par la suite, alors que Korlick essayera de quitter le pays, Barel écrira des articles qui essayent de brouiller les pistes. Les relations entre Barel et Korlick sont ambiguës et oscillent entre leur ancienne amitié et l'hostilité. Barel est l'ami d'Ida, une chanteuse de cabaret femme du compositeur de musique Auguste Malaincourt.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Le film tourné avant la déclaration de guerre, fut redistribué à la libération. À cette occasion l'affiche du film fut modifiée et le nom d'Arletty en disparut. Cela inspira à cette dernière ce commentaire : "Erich et moi figurions en bonne place sur l'affiche du film. À la libération, on redonne le film. Délicate attention... on retire mon nom. Ce n'était pourtant pas moi qui avais déclaré la guerre !" [1]
  • Le film est ressorti en DVD cher René Chateau Vidéo en 2011

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jaquette du DVD de chez René Chateau Vidéo en 2011

Liens externes[modifier | modifier le code]