L'Auberge rouge (film, 1923)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir L'Auberge rouge.

L'Auberge rouge est un film français réalisée par Jean Epstein en 1923, d'après le roman L'Auberge rouge d'Honoré de Balzac.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Deux militaires surpris par un orage trouvent une chambre dans une auberge près du Rhin. Ils sont obligés de la partager avec un troisième hôte, arrivé tout de suite après eux. L'homme possède une fortune en diamants dont il fait commerce. À son réveil, l'un des deux militaires qui est aussi médecin, trouve l'homme aux diamants mort dans la chambre, son compagnon de route a disparu. Le médecin est arrêté et fusillé. Cependant, le vrai coupable qui a fait fortune finira par être démasqué. Il s'agit de Jean-Frédéric Taillefer.

On notera que cette auberge n'a aucun rapport avec le « coupe-gorge » qu'était l'auberge de Peyrebeille, avec laquelle on la confond souvent.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Évremond David dit David Évremond (1879-1970).
  2. Henri Potier dit Pierre Hot (1850-1943).
  3. Marcelle Schmidt, de l'Odéon, était l'épouse de l'écrivain Albert t'Serstevens (1885-1974).

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]