Jean Debucourt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Debucourt.
Jean Debucourt
Nom de naissance Jean Étienne Pelisse
Naissance
Paris, France
Nationalité Drapeau de France Français
Décès (à 64 ans)
Montgeron, Essonne
Profession Acteur, metteur en scène

Jean Étienne Pelisse dit Jean Debucourt, né le dans le 8e arrondissement de Paris et mort le à Montgeron (Essonne), est un acteur et metteur en scène français, sociétaire de la Comédie-Française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean Debucourt est souvent présenté, mais sans preuves, comme le fils de l'acteur et réalisateur Charles Le Bargy. Officiellement, il est né au no 18 de l'avenue d'Antin, domicile de ses parents mariés, fils de Jean, Émile, Marc Pelisse, commissionnaire en marchandises, et de Louise, Félicité, Juliette Berne-Bellecour, sans profession.[1] La famille de sa mère comprend des artistes-peintres tels que son oncle Félix Berne-Bellecour (1866-1905), Jean-Jacques Berne-Bellecour (1874-1939, peintre militaire et dessinateur dans l'Excelsior sur la Guerre de 1914-18), ou Étienne-Prosper Berne-Bellecour (1838-1910).

Jean Debucourt est engagé à la Comédie-Française en 1936 et devient sociétaire dès l'année suivante. Il y a réalisé plusieurs mises en scène. Fin et spirituel, il a incarné les plus grands rôles du répertoire et a enseigné à l'École de la rue Blanche et au Conservatoire. Il a beaucoup tourné pour le cinéma. Parmi ses emplois populaires, il incarna la voix de Jésus dans Don Camillo[1].

Une source[2] lui attribue trois mariages et quatre enfants: Louise, Gabrielle L'Juin (mariage; 16 novembre 1916); l'éditrice Marcelle, Julie, Pélagie Lesage (mariage: 15 juin 1930 - divorce: 3 juin 1954); Claude Daverède (mariage: 26 juillet 1954), mais il se peut que la confusion vienne du prénom (un Roland Debucourt a été marié avec une Marcelle Lesage, cf. [3]). Une autre[4] ne lui donne qu'Annie Ducaux, comédienne, comme épouse.

Jean Debucourt repose au cimetière d'Égreville, là où il passa sa jeunesse et où il aimait revenir de temps en temps. Les Berne-Bellecour, sa famille maternelle, y étaient propriétaires d'un château qui, par la suite, fut vendu au compositeur Jules Massenet.

Hors Comédie-Française[modifier | modifier le code]

À la Comédie-Française[modifier | modifier le code]

Comédien
Metteur en scène

Filmographie[modifier | modifier le code]


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Jacques Jelot-Blanc, Pagnol inconnu, Paris, Flammarion, (ISBN 9782081255630, lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]