Charnay Basket Bourgogne Sud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
CBBS
Généralités
Nom complet Charnay Basket Bourgogne Sud
Noms précédents Jeunes de Charnay et Mâcon
Fondation 1957
Couleurs rose
Salle Cosec
(1 200 places)
Siège Allée des Ecoliers
71850 Charnay-lès-Mâcon
Championnat actuel Ligue féminine de basket
Président Jean-François Jaillet
Entraîneur Matthieu Chauvet
Site web http://www.cbbs-basket.fr

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Ligue féminine de basket 2019-2020
0

Charnay Basket Bourgogne Sud est un club de basket-ball. Le club, auparavant appelé Jeunes de Charnay et Mâcon, ne possède plus depuis 2015 que des sections féminines. Le club dispute pour la première fois en 2013-2014 le Championnat de France de basket-ball de Ligue féminine 2. Le club accède à la Ligue féminine de basket en 2019.

Historique[modifier | modifier le code]

Les débuts et le début de l'ascension[modifier | modifier le code]

Créé par le père Fontfroide en 1957 sous le nom des Jeunes de Charnay, ce club de basket-ball devient jeunes de Charnay et Mâcon en 1969 puis en 2010 Charnay Basket Bourgogne Sud[1]. L'équipe masculine évolue en Prénationale, étant descendue de N3 à l'issue de la saison 2008/2009 après avoir joué de 1972 à 1975 en nationale IV.

Depuis, l'équipe phare est l'équipe féminine. Elle évolue lors de la saison 2009-2010 en Championnat de France de Nationale féminine 1 (NF1), alors le deuxième niveau de basket-ball féminin. Elle atteint ce niveau à l'issue d'une saison 2008-2009 où le club bat La Tronche-Meylan en play-offs de NF2 dans son Cosec archi-comble. Charnay reste à ce niveau, qui devient le troisième niveau de basket-ball féminin avec l'apparition de la Ligue 2. En 2010, Bilel Kedher devient entraineur de l'équipe féminine. Lors de la saison 2012-2013, l'équipe senior fille est finaliste du Trophée Coupe de France[2] et termine seconde du championnat de Nationale 1. Elle accède ainsi à la Ligue 2.

Les trois premières saisons en deuxième division et une descente en 2016[modifier | modifier le code]

Pour ses débuts en Ligue 2 (saison 2013-2014), le CBBS attire plusieurs anciennes joueuses de Lyon, comme la capitaine du CBBS en NF1 Charlotte Ducos. Julie Legoupil arrive du club de Toulouse en LFB, Géraldine Bertal de l'ASVEL (NF1)[3]. Elles viennent rejoindre les joueuses formées au club, Laure Belleville, Émilie Laurent et des joueuses déjà intégrées Awa Diallo, Dasa Radjecka. Sont arrivées également Margot Joret et Laury Aulnette. Les jeunes espoirs du club Ségolène Mornay et Ophélie Lasnier complètent l'effectif. Margot Léty, formée elle aussi au club, que les obligations professionnelles freinent dans les déplacements, évolue avec l'équipe réserve en nationale 3. Surnommées par la presse régionale les « Panthères roses » en raison de leurs tenues fuchsia, elles honorent, en coupe de France, l'équipe de Bourges par un haka bourguignon qui attirera la sympathie de leurs adversaires et des caméras de Stade 2.

Pour la saison 2014-2015 le club se maintient avec comme joueuses : Johanna Cortinovis, Alissa Rouag, Laure Belleville, Julie Legoupil, Margot Joret, Charlotte Ducos, Léa Lambert, Alexia Perro, Salomé Bayon, Géraldine Bertal, Awa Niangane et Élodie Decker, et donc pour la première fois de son histoire le basket de Charnay enchaîne deux saisons consécutives au deuxième niveau national. Qualifiées en 1/16e de finale de la Coupe de France, les Pimkies s’inclinent de peu contre Calais (Ligue 1). L'équipe se classe 5e ex-æquo mais 7e (au goal average) à l'issue de la saison régulière (2014-2015) avec 15 victoires pour 11 défaites[4].

Pour la saison 2015-2016, les Pimkies (Johanna Cortinovis, Laure Belleville, Julie Legoupil, Margot Joret, Charlotte Ducos, Viviane Adjutor, Aléxia Perro, Tamara Jovancevic (serbe), Géraldine Bertal, Awa Niangane et l'américaine Candace Williams) enchaînent une troisième saison consécutive au deuxième niveau national, sous la houlette d'Etienne Faye qui, après 5 saisons, remplace Bilel Kheder. Assistant, Eddy Demarbaix devient coach titulaire en décembre 2015. A la fin de la saison, les charnaysiennes malgré de beaux efforts n'arrivent pas à se maintenir et descend donc, à l'échelon inférieur, en NF1[5]. En coupe de France elles se qualifient pour les 1/8e de finale en s'imposant contre Toulouse (Ligue 1) après deux prolongations.

Championne de Nationale 1 en 2017 puis de Ligue 2 en 2019 et ascension en Ligue féminine[modifier | modifier le code]

Lors de la saison 2016-2017, Charnay engage un nouveau coach, Matthieu Chauvet. Après une saison parfaite en Nationale féminine 1 (3e division nationale), les Pimkies remontent à la fin de saison en Ligue Féminine 2, tout de suite après être redescendues et obtiennent le titre de Championnes de France de Nationale féminine 1 en battant La Rochelle 65-40[6]. L'effectif Champion de France de NF1 se composent de Johanna Cortinovis, Alexia Perro, Laure Bellevile, Margot Joret, Claire Michel, Léa Pellerin, Ramata Diakité (Malienne), Eva Brenot, Marija Radovic (Serbe) et de la Franco-Marocaine Majda Garhiani.

Pour le retour du club en deuxième division en 2017-2018, le club finit 4e sur 12 avec 13 victoires pour 9 défaites et se fait éliminer en demi-finale des play-offs par Landerneau deux victoires à un (victoire de Charnay 66 à 63 au match retour) après que Charnay est éliminé Montbrison en quart en deux manches (victoires 67 à 62 à l'aller à domicile puis 57 à 42 au retour à Montbrison). Cette saison là, la meilleur joueuse en statistiques est l'ivoirienne Kariata Diaby.

Pour la saison 2018-2019 avec l'américaine Keyona Hayes en principale renfort mais le départ de Kariata Diaby. Le club fait une superbe saison en finissant première de la saison régulière avec 19 victoires pour 3 défaites[7] en s'assurant la première place lors de l'avant dernière journée après une victoire a domicile contre Angers 69 à 59[8]. Pour les play-offs le club charnaysien élimine en quart de finale Rézé deux manches à une : victoire de Charnay 80 à 57 à l'aller[9], défaite 78 à 73 à Rézé au retour[10] et victoire lors de la belle au COSEC de Charnay 87 à 50[11]. En demi-finale Charnay élimine Montbrison en deux manches : Victoires charnaysienne 78 à 50 à domicile[10] et 66 à 51 à l'extérieur[12]. Le club obtient sa montée en Ligue féminine de basket et son titre de championne de France de Ligue féminine 2 en battant Toulouse deux victoires à un : Victoire de Charnay 70 à 55 à domicile à l'aller, défaite 76 à 61 au retour à Toulouse et victoire du CBBS lors de belle au COSEC 66 à 53[13].

2019-2020 en Ligue féminine[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Effectif 2019-2020[modifier | modifier le code]

Numéro Nom Date de naissance Taille (m) Poste Nationalité
Laëtitia Guapo 1,82 ailière Drapeau de la France France
Sixtine Macquet 1,96 pivot Drapeau de la France France
Romane Jeanneaux 1,74 meneuse Drapeau de la France France
Prescillia Lezin 1,82 ailière Drapeau de la France France
Pauline Lithard 1,64 meneuse Drapeau de la France France
Jordan Moore[14] 1,91 pivot Drapeau des États-Unis États-Unis
Mikaela Ruef[14] 1,91 ailière forte Drapeau des États-Unis États-Unis
Ludivine Marie 1,85 ailière forte Drapeau de la France France
Manuella Hatchi 1,74 arrière Drapeau de la France France
Promise Amukamara 1,75 arrière Drapeau du Nigeria Nigeria
Jade Johnson-Walker[15] 1,88 ailière forte Drapeau des États-Unis États-Unis
Kristen Mann[15] 1,86 ailière forte Drapeau des États-Unis États-Unis

Avec des moyennes de 13,1 points et 4,3 rebonds à Mondeville en 2018-2019, Kristen Mann rejoint Charnay en novembre 2019 pour remplacer Jade Johnson-Walker[15]. Après la blessure de Jordan Moore en janvier 2020, le club engage une pigiste médicale, Mikaela Ruef[14].

Effectif 2017-2018[modifier | modifier le code]

Numéro Nom[16] Age Taille Poste Nationalité
4 Johanna Cortinovis 31 ans 1,90 m Intérieure Française
5 Chloé Mantelin 20 ans 1,73 m Aillière Française
6 Laure Bellevile 30 ans 1,75 m Arrière Française
7 Margot Joret 24 ans 1,68 m Meneuse Française
8 Claire Michel 24 ans 1,82 m Aillière Française
9 Léa Pellerin 20 ans 1,65 m Meneuse Française
10 Eva Brenot 19 ans 1,80 m Intérieure Française
14 Irma Rahmanovic 26 ans 1,87 m Intérieure Bosnienne
17 Clarisse Legrand 21 ans 1,82 m Aillière forte Française
22 Kariata Diaby 22 ans 1,92 m Intérieure Ivoirienne
27 Mélanie Devaux 25 ans 1,72 m Meneuse Française

Le Club[modifier | modifier le code]

Le Club de basket des JCM, puis CBBS est basé à Charnay-lès-Mâcon en Saône-et-Loire. Il compte 240 licenciés filles et garçons. Il évolue dans le Cosec, allée des écoliers, d'une capacité de 1 200 places, rénové pour la saison 2019-2020. Auparavant la salle faisait 920 places (entièrement rénovée lors de la saison 2012-2013).

Anecdotes[modifier | modifier le code]

Lors du match d'appui de la finale du Championnat de Ligue féminine 2 (2018-2019), on note la présence au premier rang du COSEC du footballeur Antoine Griezmann Mâconnais et Charnaysien d'origine[13].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « 50 ans d'histoire », Site du club (consulté le 17 août 2013)
  2. « Basket: les filles de Charnay-les-Mâcon rêvent de décrocher la Coupe de France », bourgogne.france3.fr, (consulté le 17 août 2013)
  3. « REVUE DE PRESSE LF2 2013-2014 », www.charnay-basket-bourgogne-sud.fr (consulté le 17 août 2013)
  4. Basket Hebdo n°86, jeudi 30 avril 2015, Féminines, p.  22.
  5. « MATTHIEU CHAUVET, FUTUR COACH DE CHARNAY ? », bebasket.fr, (consulté le 30 avril 2016)
  6. « Cahier Sports », Le Journal de Saône-et-Loire,‎ , p.  7.
  7. « Cahier Sports », Le Journal de Saône-et-Loire,‎ , p.  3.
  8. « Cahier Sports », Le Journal de Saône-et-Loire,‎ , p.  6.
  9. « Cahier Sports », Le Journal de Saône-et-Loire,‎ , p.  2.
  10. a et b « Cahier Sports », Le Journal de Saône-et-Loire,‎ , p. 28.
  11. « Cahier Sports », Le Journal de Saône-et-Loire,‎ , p.  3.
  12. « Cahier Sports », Le Journal de Saône-et-Loire,‎ , p.  2.
  13. a et b « Cahier Sports », Le Journal de Saône-et-Loire,‎ , p.  2.
  14. a b et c Thibaut Lasser, « LFB : Mikaela RUEF renforce Charnay », postup.fr, (consulté le 20 janvier 2020)
  15. a b et c Thibaut Lasser, « LFB : Kristen MANN renforce Charnay », postup.fr, (consulté le 20 novembre 2019)
  16. « Cahier Sports », Le Journal de Saône-et-Loire,‎ , p.  36.

Liens externes[modifier | modifier le code]