Tanius

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Tanius
Description de cette image, également commentée ci-après
Vue d'artiste de Tanius sinensis.
Classification
Règne Animalia
Classe Sauropsida
Super-ordre Dinosauria
Ordre  Ornithischia
Sous-ordre  Ornithopoda
Super-famille  Hadrosauroidea

Genre

 Tanius
Wiman[1], 1929

Espèces de rang inférieur

Tanius est un genre éteint de dinosaures ornithopodes, un membre basal de la super-famille Hadrosauroidea basal. Il a vécu dans ce qui est aujourd'hui la Chine vers la fin du Crétacé supérieur, à la limite entre le Campanien et le Maastrichtien, soit il y a environ 72 Ma (millions d'années)[3].

L'espèce type est Tanius sinensis, décrite par Carl Wiman en 1929[1]. Elle a été découverte dans la province de Shandong de l'est de la Chine, dans un niveau de la formation géologique de Jiangjunding du groupe de Wangshi[4].

Une seconde espèce, Tanius chingkankouensis, après avoir été réattribuée au genre Tsintaosaurus[5], a été réhabilitée en 2017[4].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom de genre Tanius rend hommage au paléontologue chinois Tan Xichou (« H.C. Tan »), tandis que le nom spécifique sinensis fait référence à la Chine[1].

Découverte[modifier | modifier le code]

L'holotype, référencé PMU R.240, est représenté par un arrière de crâne. De nombreux fragments du squelette ont ensuite été découverts.

Liste des espèces[modifier | modifier le code]

La seule espèce considérée comme valide jusqu'en 2017 était l'espèce type, Tanius sinensis[4].

Les autres espèces du genre Tanius ont suivi des parcours variés :

Description[modifier | modifier le code]

En 2010 Gregory S. Paul estime sa longueur à 7 mètres et sa masse à 2 tonnes[8]. Thomas Holtz en 2011 retient environ 8 mètres pour une masse équivalente[9].

Paléoécologie[modifier | modifier le code]

Les sédiments de la formation de Jiangjunding, dans lesquels a été découvert Tanius, témoignent d'un environnement fluvial à lacustre sous un climat chaud et humide. Les autres animaux retrouvés avec Tanius inclut un ankylosaure Pinacosaurus cf. grangeri, un possible cérapode Micropachycephalosaurus, des sauropodes, des cœlurosauriens et des tortues. Plusieurs sites avec des nids de dinosaures ont aussi été identifiés[3].

Les deux « espèces » T. chingkankouensis et T. laiyangensis ont été trouvées dans la formation de Jingangkou, qui vient juste au-dessus de la formation de Jiangjunding. Cette formation calcaire d'âge maastrichtien a livré de très nombreux hadrosaures piégés lors de coulées de boue, on y retrouve Tanius, Tsintaosaurus, Laiyangosaurus et Shantungosaurus. Ils sont associés avec des théropodes (Chingkankousaurus et Szechuanosaurus) et des tortues du genre Glyptops[4].

Classification[modifier | modifier le code]

Les études phylogénétiques concordent pour placer Tanius comme un membre basal des Hadrosauroidea[10],[11],[12],[13]. Une analyse phylogénétique de 2016, établie par Prieto-Márquez et ses collègues, confirme cette évaluation et conduit au cladogramme suivant[14] :

Hadrosauroidea 

Jinzhousaurus




Equijubus




Probactrosaurus





Jeyawati




Protohadros



Eolambia






Tanius





Bactrosaurus




Levnesovia






Gilmoreosaurus




Telmatosaurus





Jintasaurus




Lophorhothon






Claosaurus




Tethyshadros



Hadrosauridae













Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d (de) Wiman, C. (1929), "Die Kreide-Dinosaurier aus Shantung", Palaeontologia Sinica, Series C 6(1): 1-67
  2. a et b (en) Young, C.C., 1958, "The dinosaurian remains of Laiyang, Shantung", Palaeontologica Sinica, New Series C, 16: 53-138
  3. a et b (en) N.H. Borinder, « Postcranial Anatomy of Tanius Sinensis Wiman, 1929 (Dinosauria; Hadrosauroidea) », Examensarbete vid Institutionen för geovetenskaper, Upsala University,‎ (ISSN 1650-6553, lire en ligne)
  4. a b c d e et f (en) J.L. Zhang, Q Wang, S.X. Jiang, X. Cheng, N. Li, R. Qiu, X.J. Zhang et X.L. Wang, « Review of historical and current research on the Late Cretaceous dinosaurs and dinosaur eggs from Laiyang, Shandong », Vertebrata PalAsiatica, vol. 55, no 2,‎ , p. 187–200 (lire en ligne)
  5. a b et c (en) Buffetaut, E. and Tong-Buffetaut, H., 1993. "Tsintaosaurus spinorhinus YOUNG and Tanius sinensis WIMAN: a preliminary comparative study of two hadrosaurs (Dinosauria) from the Upper Cretaceous of China", C.R. Academy of Science Paris, series 2, 317: 1255-1261
  6. (ru) Riabinin, A.N., 1939, « La faune de vertébrés du Crétacé supérieur du sud du Kazakhstan, Reptilia »; Part 1, Ornithischia", Transactions of the Central Geological and Prospecting Institute, 118: 1-38
  7. (en) Zhen, S., 1976, "A new species of hadrosaur from Shandong". Vertebrata PalAsiatica, 14(3): 166-169
  8. (en) Paul, G.S., 2010, The Princeton Field Guide to Dinosaurs, Princeton University Press p. 292
  9. (en) Holtz, Thomas R. Jr. (2011) Dinosaurs: The Most Complete, Up-to-Date Encyclopedia for Dinosaur Lovers of All Ages, Winter 2010 Appendix.
  10. (en) Head, J.J., 1999, "Une réévaluation du statut phylogénétique de Eolambia caroljonesa (Ornithischia: Iguanodontia), journal de paléontologie des vertébrés, 19 (supplément à 3): 50A
  11. (en) Albert Prieto-Márquez et Mark A. Norell, « Anatomy and Relationships of Gilmoreosaurus mongoliensis (Dinosauria: Hadrosauroidea) from the Late Cretaceous of Central Asia », American Museum Novitates, no 3694,‎ , p. 1–52 (DOI 10.1206/3694.2)
  12. (en) Angel Alejandro Ramírez-Velasco, Mouloud Benammi, Albert Prieto-Márquez, Jesús Alvarado Ortega et René Hernández-Rivera, « Huehuecanauhtlus tiquichensis, a new hadrosauroid dinosaur (Ornithischia: Ornithopoda) from the Santonian (Late Cretaceous) of Michoacán, Mexico », Canadian Journal of Earth Sciences, vol. 49, no 2,‎ , p. 379–395 (DOI 10.1139/e11-062)
  13. (en) P. Cruzado-Caballero and J. E. Powell. 2017. Bonapartesaurus rionegrensis, a new hadrosaurine dinosaur from South America: implications for phylogenetic and biogeographic relations with North America. Journal of Vertebrate Paleontology 37(2):e1289381:1-16
  14. (en) Albert Prieto-Marquez, Gregory M. Erickson et Jun A. Ebersole, « A primitive hadrosaurid from southeastern North America and the origin and early evolution of 'duck-billed' dinosaurs », Journal of Vertebrate Paleontology, vol. 36, no 2,‎ , e1054495 (DOI 10.1080/02724634.2015.1054495)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]