Equijubus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Equijubus normani

Equijubus
Description de cette image, également commentée ci-après
Denture de l'os maxillaire
du spécimen IVPP V 12534 d'Equijubus normani.
Classification
Règne Animalia
Classe Sauropsida
Super-ordre Dinosauria
Ordre  Ornithischia
Sous-ordre  Ornithopoda
Infra-ordre  Iguanodontia
Super-famille  Hadrosauroidea

Genre

 Equijubus
Hai-lu You et al., 2003

Nom binominal

 Equijubus normani
Hai-lu You et al., 2003

Equijubus est un genre éteint de dinosaures ornithopodes appartenant à la super-famille des Hadrosauroidea.

Un seul spécimen a été découvert, en 2000, dans le désert de Gobi au nord-ouest de la Chine, dans le nord de la province du Gansu. Ses restes fossiles ont été extraits de couches géologiques datées de l'Aptien, étage du Crétacé inférieur, datant d'il y a environ 120 Ma (millions d'années)[1]. Il est considéré comme l'un des plus anciens des Hadrosauroidea[1],[2].

il s'agit d'un crâne complet avec sa mandibule, accompagné de restes post-crâniens incomplets : 9 vertèbres cervicales, 16 vertèbres dorsales et 6 vertèbres sacrées.

L'espèce a été nommée Equijubus normani, décrite par Hai-lu You et ses collègues en 2003[1].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le fossile découvert provient de la région de Mazong Shan dans le Gansu. « Mazong » en chinois signifie « crinière de cheval ». Le nom du genre Equijubus est ainsi dérivé du latin equus, « cheval » et juba, « crinière », pour rappeler le lieu de sa découverte[1]. Le nom d'espèce normani honore le paléontologue britannique David B. Norman[3].

Description[modifier | modifier le code]

Equijubus est un assez grand ornithopode. Sa longueur totale est estimée à 6 ou 7 mètres pour une masse d'environ 2,5 tonnes[4],[5]. L'os palpébral, en avant des orbites, semble absent[1].

Paléobiologie[modifier | modifier le code]

Dans une autre publication, en 2017, Wu, You & Li ont décrit la présence de microfossiles de graminées sur le spécimen d'Equijubus normani, ce qui serait une des plus anciennes preuves de la présence de graminées et pourrait constituer la plus ancienne preuve connue d'un dinosaure se nourrissant d'herbes[6].

Classification[modifier | modifier le code]

Equijubus a été décrit comme un dinosaure hadrosauroïde basal, même s'il pourrait se révéler être un iguanodonte n'appartenant pas à cette super-famille. Les découvreurs l'ont considéré comme le plus basal des Hadrosauroidea, et ont suggéré que ce groupe a émergé en Asie[1].

Equijubus est considéré également comme un représentant basal des Hadrosauroidea par Albert Prieto-Márquez et Mark Norell dans une étude publiée en 2010[7]. Une analyse phylogénétique de 2016, établie par Prieto-Márquez et ses collègues, confirme cette évaluation et conduit au cladogramme suivant[8] :

Hadrosauroidea 

Jinzhousaurus




Equijubus




Probactrosaurus





Jeyawati




Protohadros



Eolambia






Tanius





Bactrosaurus




Levnesovia






Gilmoreosaurus




Telmatosaurus





Jintasaurus




Lophorhothon






Claosaurus




Tethyshadros



Hadrosauridae













Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f (en) Hai-lu You, Zhe-xi Luo, Neil H. Shubin, Lawrence M. Witmer, Zhi-lu Tang et Feng Tang, « the earliest-known duck-billed dinosaur from deposits of late Early Cretaceous age in northwest China and hadrosaurid evolution », Cretaceous Research, vol. 24,‎ , p. 347-353 (DOI 10.1016/S0195-6671(03)00048-X, lire en ligne [PDF])
  2. (en) Xing Xu et Xiaolin Wang, « A new iguanodontid (Jinzhousaurus yangi gen. et sp. nov.) from the Yixian Formation of western Liaoning, China », Chinese Science Bulletin, vol. 46, no 19,‎ , p. 1669-1672 (résumé)
  3. (en) You Hailu, 2002, Mazongshan dinosaur assemblage from late Early Cretaceous of northwest China. Dissertation University of Pennsylvania 164 pp
  4. (en) Paul, G.S., 2010, The Princeton Field Guide to Dinosaurs, Princeton University Press p. 292
  5. (en) Holtz, Thomas R. Jr. (2011) Dinosaurs: The Most Complete, Up-to-Date Encyclopedia for Dinosaur Lovers of All Ages, Winter 2010 Appendix.
  6. (en) Yan Wu, Hai-Lu You et Xiao-Qiang Li, « Dinosaur-associated Poaceae epidermis and phytoliths from the Early Cretaceous of China », National Science Review, vol. in press,‎ (DOI 10.1093/nsr/nwx145)
  7. (en) Albert Prieto-Márquez et Mark A. Norell, « Anatomy and Relationships of Gilmoreosaurus mongoliensis (Dinosauria: Hadrosauroidea) from the Late Cretaceous of Central Asia », American Museum Novitates, vol. 3694,‎ , p. 1-49 (DOI 10.1206/3694.2, lire en ligne)
  8. (en) Albert Prieto-Marquez, Gregory M. Erickson et Jun A. Ebersole, « A primitive hadrosaurid from southeastern North America and the origin and early evolution of 'duck-billed' dinosaurs », Journal of Vertebrate Paleontology, vol. 36, no 2,‎ , e1054495 (DOI 10.1080/02724634.2015.1054495)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]