Tășnad

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Tășnad
ROU SM Tasnad CoA.jpg
View in Tasnad 2.JPG
Noms locaux
(ro) Tășnad, (hu) TasnádVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays
Județ
Chef-lieu
Tășnad (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Superficie
96,6 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Altitude
190 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Tasnad jud Satu Mare.png
Démographie
Population
8 631 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Densité
89,3 hab./km2 ()
Fonctionnement
Statut
Ville roumaine (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Chef de l'exécutif
Csaba-Francisc Grieb (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Contient les localités
Tășnad (d), Blaja (d), Cig (d), Rațiu (d), Sărăuad (d), Valea Morii (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Identifiants
Code postal
445300Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web

Tășnad (Tasnád en hongrois, Trestenberg en allemand) est une ville roumaine du județ de Satu Mare, dans la région historique de Transylvanie et dans la région de développement du Nord-ouest.

Géographie[modifier | modifier le code]

La ville de Tășnad est située dans le sud du județ, au point de contact entre la plaine et les collines de la Crasna, à 26 km au sud-est de Carei et à 55 km au sud de Satu Mare, le chef-lieu du județ.

La municipalité est composée de la ville de Tășnad elle-même et des villages suivants (population en 2002)[1] :

  • Tășnad (7 495) ;
  • Blaja (241) ;
  • Cig (489) ;
  • Rațiu (38) ;
  • Sărăuad (1 049) ;
  • Valea Morii (216).

Histoire[modifier | modifier le code]

La première mention écrite du village de Tășnad date de 1246 sous le nom de Tusnad[2]. En 1474, le roi de Hongrie Matthias Corvin donne le droit à l'évêque de Transylvanie de bâtir en ces lieux un château de défense en bois mais, après la prise de la ville par les Tatars en 1566, l'évêque obtient le droit de construire un château de pierre.

La commune, qui appartenait au royaume de Hongrie, faisait partie de la Principauté de Transylvanie et elle en a donc suivi l'histoire.

Au XVIIIe siècle, la ville subit une épidémie de peste qui fait périr de nombreux habitants. Dès les années 1740-1750, des immigrés souabes s'installent à Tășnad.

Après le compromis de 1867 entre Autrichiens et Hongrois de l'Empire d'Autriche, la principauté de Transylvanie disparaît et, en 1876, le royaume de Hongrie est partagé en comitats. Tășnad intègre le comitat de Szatmár (Szatmár vármegye).

À la fin de la Première Guerre mondiale, l'Empire austro-hongrois disparaît et la commune rejoint la Grande Roumanie au Traité de Trianon.

En 1940, à la suite du Deuxième arbitrage de Vienne, elle est annexée par la Hongrie jusqu'en 1944, période durant laquelle sa communauté juive est pratiquement exterminée par les nazis. Elle réintègre la Roumanie après la Seconde Guerre mondiale au traité de Paris en 1947, ce sont alors les habitants souabes qui sont déportés vers la Sibérie.

De 1926 à 1948, Tășnad est intégrée au județ de Sălaj dont elle est d'ailleurs un chef-lieu d'arrondissement (plașa). Entre 1948 et 1968, elle fait partie de la région de Maramureș. Ce n'est qu'en 1968 qu'elle réintègre le județ de Satu Mare, en même temps qu'elle obtient le statut de ville.

Politique[modifier | modifier le code]

Religions[modifier | modifier le code]

En 2002, la composition religieuse de la commune était la suivante[3] :

Démographie[modifier | modifier le code]

En 1910, à l'époque austro-hongroise, la commune comptait 5 444 Hongrois (71,60 %), 2 020 Roumains (26,57 %) et 32 Allemands (0,42 %)[1].

En 1930, on dénombrait 3 338 Hongrois (43,14 %), 3 002 Roumains (38,80 %), 826 Juifs (10,67 %), 275 Tsiganes (3,55 %), 142 Allemands (1,84 %) et 15 Slovaques (0,19 %)[1].

En 1956, après la Seconde Guerre mondiale, 4 115 Hongrois (49,99 %) côtoyaient 3 911 Roumains (47,52 %), 97 Juifs (1,18 %), 54 Tsiganes (0,66 %) et 45 Ukrainiens (0,55 %) [1].

En 2002, la commune comptait 5 021 Roumains (53,69 %), 3 580 Hongrois (37,57 %), 840 Tsiganes (8,81 %), 71 Allemands (0,74 %) et 11 Ukrainiens (0,11 %)[3]. On comptait à cette date 2 871 ménages et 3 528 logements[4].

Évolution démographique
1850 1880 1890 1900 1910 1920 1930 1941 1956
5 2135 1855 6846 6367 6037 5517 7378 1248 231
1966 1977 1992 2002 2007 - - - -
8 8599 93410 3999 5289 479[5]----

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie de la commune repose sur l'agriculture, la petite industrie (constructions métalliques), le commerce et les services. La ville joue un rôle touristique important avec sa station thermale située à 2 km du centre, réputée pour ses eaux chaudes (72 °C) et ses piscines et camps de vacances.

Communications[modifier | modifier le code]

Routes[modifier | modifier le code]

Tășnad est situé sur la route nationale DN1F (E81) qui la relie à Carei et la Hongrie vers le nord-ouest et Zalău et à Cluj-Napoca au sud-est.

Voies ferrées[modifier | modifier le code]

Tășnad est desservie par la ligne Carei-Sărmășag-Zalău des Chemins de fer roumains (Căile Ferate Române).

Lieux et Monuments[modifier | modifier le code]

  • Tășnad, station thermale et de vacances.
  • Tășnad, musée municipal (Muzeul Orășenec), installé en 1978 dans une ancienne demeure noble qui présente l'histoire locale.
  • Tășnad, église catholique datant de 1903.
  • Sărăud, église orthodoxe Sf. Grigore Teologul datant de 1777[7].
  • Cig, église orthodoxe datant de 1885[7].

Jumelages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d (hu)[PDF]« Recensements de 1850 à 2002 », sur www.kia.hu.
  2. (ro) « Histoire de la ville », sur www.zothmar.ro (consulté le 15 juin 2010)
  3. a et b (ro) « Statistiques officielles du recensement de 2002 », sur www.edrc.ro (consulté le 15 juin 2010)
  4. (ro) « Informations diverses sur la commune », sur www.ghidulprimariilor.ro (consulté le 15 juin 2010)
  5. (ro) La population de Tășnad en 2007 sur le site de l'Institut National de Statistiques de Roumanie
  6. (ro) « Histoire de l'église réformée », sur www.zothmar.ro (consulté le 15 juin 2010)
  7. a et b (ro) « Notice sur l'église », sur www.cimec.ro (consulté le 15 juin 2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :