Système radioélectrique du service mobile terrestre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Station radioélectrique d'un véhicule automobile.

Le système radioélectrique du service mobile terrestre est constitué des stations radioélectriques du service mobiles terrestre destinées à fonctionner durant le déplacement (ou pendant des haltes dans des points non déterminés) à l'intérieur des limites géographiques d'une région, d'un pays ou d'un continent. Inclus et dénommé en France dans les réseaux radioélectriques indépendants

Historique[modifier | modifier le code]

Antenne en T sur une voiture de police en 1924.

Description[modifier | modifier le code]

Les stations radioélectriques du service mobiles terrestre dans les véhicules automobiles, motocyclettes, bicyclettes ou à pied (pédestre) sont destinées à fonctionner normalement durant les déplacements ou pendant des haltes dans des points non déterminés à l'intérieur des limites géographiques d'un pays ou d'un continent[1]. Cela sans effectuer un montage/démontage radioélectriques durant le fonctionnant comme une station portable (ou transportable) [2].
Une station radioélectrique du service mobile terrestre communique habituellement avec : d'autres stations mobiles terrestre, des stations de bases (station radioélectrique du service fixes), des stations transportables (ou portables).
Les radiocommunications sont en mode simplex sur l'ensemble des bandes
et en radiocommunications par relais au-dessus de 25 MHz.

Attribution des fréquences des bandes du service mobiles terrestre pour les professionnels :

extrémité de bande catégorie de service canaux
1,705 -1,800 MHz fixe, mobile (à titre primaire) 3 kHz en USB
2,000 - 2,065 MHz fixe, mobile (à titre primaire) 3 kHz en USB
2,107 -2,170 MHz fixe, mobile (à titre primaire) 3 kHz en USB
2,194 - 2,495 MHz fixe, mobile (à titre primaire) 3 kHz en USB
2,505 - 2,850 MHz fixe, mobile (à titre primaire) 3 kHz en USB
3,155 - 3,400 MHz fixe, mobile (à titre primaire) 3 kHz en USB
4,438 - 4,650 MHz fixe, mobile (à titre primaire) 3 kHz en USB
4,750 - 4,995 MHz fixe, mobile (à titre primaire) 3 kHz en USB
5,060 - 5,250 MHz fixe (à titre primaire), mobile (à titre secondaire) 3 kHz en USB
5,250 - 5,450 MHz fixe, mobile (à titre primaire) 3 kHz en USB
5,730 - 5,950 MHz fixe, mobile (à titre primaire) 3 kHz en USB
6,765 - 7,000 MHz fixe (à titre primaire), mobile (à titre secondaire) 3 kHz en USB
7,300 - 8,100 MHz fixe (à titre primaire), mobile (à titre secondaire) 3 kHz en USB
10,150 - 11,175 MHz fixe (à titre primaire), mobile (à titre secondaire) 3 kHz en USB
13,410 - 13,600 MHz fixe, mobile (à titre primaire) 3 kHz en USB
13,800 - 14,000 MHz fixe (à titre primaire), mobile (à titre secondaire) 3 kHz en USB
14,350 - 14,990 MHz fixe (à titre primaire), mobile (à titre secondaire) 3 kHz en USB
20,010 - 21,000 MHz fixe (à titre primaire), mobile (à titre secondaire) 3 kHz en USB
23,000 - 23,200 MHz fixe (à titre primaire), mobile (à titre secondaire) 3 kHz en USB
23,350 - 24,890 MHz fixe, mobile (à titre primaire) 3 kHz en USB
25,010 - 25,070 MHz fixe, mobile (à titre primaire) 3 kHz en USB
25,210 - 25,550 MHz fixe, mobile (à titre primaire) 3 kHz en USB
26,175 - 27,500 MHz fixe, mobile (à titre primaire) 12,5 kHz en FM
27,500 - 28,000 MHz fixe (à titre secondaire), mobile (à titre primaire) 12,5 kHz en FM
29,700 - 50,000 MHz fixe (à titre secondaire), mobile (à titre primaire) 12,5 kHz en FM
68 - 87,500 MHz fixe (à titre secondaire), mobile (à titre primaire) 12,5 kHz en FM ou en numérique
138 - 144 MHz fixe (à titre secondaire), mobile (à titre primaire) partagé 12,5 kHz en FM ou en numérique
146 - 174 MHz fixe (à titre secondaire), mobile (à titre primaire) 12,5 kHz en FM ou en numérique
360 - 406 MHz fixe et mobile ACROPOL partagé canaux en numérique
406,100 - 430 MHz fixe (à titre secondaire), mobile (à titre primaire) 12,5 kHz en FM ou en numérique
433,050 - 435 MHz LPD à titre secondaire (Low Power Device) 12,5 kHz en FM
440 - 470 MHz fixe (à titre secondaire), mobile (à titre primaire) 12,5 kHz en FM ou en numérique

Dans les bandes partagées, les stations radioélectriques à titre secondaire ne doivent pas gêner ou brouiller les stations radioélectriques à titre primaire.

La propagation locale au-dessus de 25 MHz[modifier | modifier le code]

Propagation locale sur les bandes au-dessus de 25 MHz
Article détaillé : Propagation des ondes radio.

Sur ces bandes, la propagation se fait dans une zone de réception directe (quelques dizaines de kilomètres) en partant de l’émetteur[3] .

  • La propagation est comparable à celle d’un rayon lumineux.
  • Les obstacles sur le sol prennent de l’importance en VHF.
  • Les obstacles sur le sol prennent une grande importance en UHF.
  • Les propagations sporadiques radios à grande distance dès 25 MHz ne sont pas utilisables par les services mobile terrestre.

Radiocommunications régionales et départementales[modifier | modifier le code]

Liaisons de faible capacité (équipement du type moyenne fréquence ou haute fréquence) pour les radiocommunications régionales et départementales.

On peut résumer 

Radiocommunications intercontinentales[modifier | modifier le code]

La propagation par onde réfléchie entre ciel et terre.

Caractéristiques des bandes de fréquences utilisées pour les communications intercontinentales par réflexion sur les couches E, F, F1 et F2[4] :

  • de 6 MHz à 10 MHz, ce sont des bandes nocturnes
    pour lesquelles la réception n’est possible à grande distance que lorsqu’il fait nuit entre les lieux d’émission et de réception,
  • de 10 MHz à 15 MHz, ce sont des bandes mixtes
    pour lesquelles les meilleures réceptions sont lorsque l’émetteur est dans le jour et le récepteur dans la nuit, ou inversement,
  • de 15 MHz à 23 MHz, ce sont des bandes diurnes
    pour lesquelles les meilleures réceptions à grande distance sont lorsque le parcours entre l’émetteur et le récepteur est éclairé par le soleil.
  • au-delà de 23 MHz, ce sont des bandes de propagation occasionnelle à grande distance, a lieu de temps en temps [5].

Utilisateurs[modifier | modifier le code]

Les radiocommunications du service mobile terrestre sont principalement utilisées par :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]