Étalement de spectre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les techniques d'étalement de spectre sont des méthodes par lesquelles l'énergie générée à une ou plusieurs harmoniques est délibérément étalée ou distribuée dans le domaine fréquentiel ou le domaine temporel.

Télécommunications avec étalement de spectre[modifier | modifier le code]

C’est une technique où un signal est transmis sur une bande passante considérablement plus large que l’ensemble des fréquences composant le signal original, si celui-ci était transmis par des méthodes classiques de modulation. Cette technique diminue le risque d’interférences avec d’autres signaux reçus tout en garantissant une certaine confidentialité[réf. souhaitée]. L’étalement de spectre utilise généralement une séquence PN pseudo aléatoire créée par une porte logique xor pour étaler le signal de bande étroite en un signal de relative large-bande. Le récepteur récupère le signal original en corrélant le signal reçu avec une réplique de cette séquence.

À l’origine se trouvaient deux motivations : en premier, résister aux efforts ennemis pour brouiller le signal, puis pour cacher la communication elle-même. De nos jours l'aspect partage d'une même fréquence par plusieurs utilisateurs (accès multiple) est une de ses principales applications. Par ailleurs, l'étalement de spectre DSSS facilite les transmissions numériques dans les cas d'interférences par trajets multiples.

Le saut de fréquence, l'étalement par séquence directe, l’étalement par pseudo-bruit (en utilisant des séquences de pseudo-bruit), le chirp, et les combinaisons de ces techniques sont des formes d’étalement de spectre. L’Ultra Wide Band est une autre technique de modulation qui accomplit le même effet en transmettant des impulsions de très courte durée. Le standard IEEE 802.11 utilise soit le FHSS ou DSSS pour son interface radio.

Apparue avant la Seconde Guerre mondiale grâce aux recherches de la célèbre actrice Hedy Lamarr et de son ami compositeur, George Antheil, cette technique est réapparue dans les années 1960. Elle est par exemple utilisée par les systèmes de positionnement par satellites (GPS, GLONASS), les liaisons chiffrées militaires, les communications de la Navette Spatiale avec le sol, et plus récemment dans les liaisons sans fil Wi-Fi et Bluetooth.

Liens externes[modifier | modifier le code]