PMR446

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

PMR446 signifie Private Mobile Radio 446, soit radio mobile privée dans la bande des 446 MHz. Il s'agit d'appareils mobiles de radiocommunication de courte distance par radiotéléphonie, appelés couramment talkies-walkies, basés sur la norme européenne ETS 300 296 (texte disponible sur le site internet de l'ETSI) et faisant usage de la bande d'émission libre ultra-haute fréquence à 446 MHz.

Talkie-walkie PMR 446 MHz (Binatone MR 200)

Description générale[modifier | modifier le code]

  • Désignation de PMR446 en Europe: radio mobile professionnelle simplifiée à usage libre dans la bande des 446 MHz
  • Usage libre en Union européenne (pas de licence à payer).
  • Destiné au public et aux professionnels.
  • La portée varie de quelques km en ville et en forêt, à plus de 8 km en conditions dégagées (plaines, crête à crête, mer)
  • Bonne pénétration dans le béton armé.
  • Alimentation autonome.
  • Antenne non interchangeable (interdiction d'augmenter la puissance, notamment).
  • Autonomie de quelques heures, variable selon l'accumulateur ou les piles.
  • Prix : de 20 € la paire à plus de 300 € l'unité.
  • Les modèles sont plus ou moins solides, voire aussi étanches[1].
  • Uniquement destinés à une utilisation de mobile à mobile, excluant la mise en œuvre de toute infrastructure fixe (station relais etc.)
  • Quels que soient la marque et le modèle, tous les postes sont interopérables entre eux[1]. Des réseaux communautaires peuvent ainsi se créer avec des matériels différents, comme le fut la CB à une époque.
  • Pour limiter la gêne venant des communications de tiers, il est souvent possible d'activer un système analogique (CTCSS = Continuous Tone Coded Squelch System) ou numérique (DCS = Digital Coded Squelch) mettant automatiquement l'appareil en sourdine lorsqu'aucune communication provenant d'un interlocuteur "ami" n'est établie.
  • Contrairement aux allégations des brochures commerciales, il n'y a aucune possibilité de chiffrement des communications
  • Marques usuelles: Hytera, Midland, Motorala, Président, BaoFeng ...[1]

Description technique[modifier | modifier le code]

PMR446 analogique[modifier | modifier le code]

Description technique des PMR446 analogiques
  • Bande de fréquences : 446 MHz (UHF)
  • Huit canaux dédiés répartis de 446,000 à 446,100 MHz[2]
  • Huit canaux supplémentaires (depuis janvier 2018 ) dédiés répartis de 446,100 à 446,200 MHz [3]. La France semble être à la traîne pour cette mise à jour, alors que ses voisins directs ont déjà franchi le cap des 16 canaux...
  • Pas d'incrémentation : 12,5 kHz (mais décalé d'un demi-pas soit par 6,25 kHz - dit offset en anglais)
  • Puissance UHF p.a.r : 500 mW (En France : puissance d'émission maximum)
  • Modulation utilisée : Modulation de Fréquence étroite - NFM pour les liaisons radiotéléphoniques
  • Interférences entre utilisateurs sur un même canal limitées par CTCSS Analogique (Continuous Tone-Coded Squelch System) ou DCS Numérique (Digital-Coded Squelch)
Talkie-walkie PMR 446 MHz et un LPD 433 MHz
Canaux de la norme PMR446 [4]
Canal banalisé fréquence en MHz Zone géogrphique
1 446.00625 Union européenne
2 446.01875 Union européenne
3 446.03125 Union européenne
4 446.04375 Union européenne
5 446.05625 Union européenne
6 446.06875 Union européenne
7 446.08125 Union européenne
8 446.09375 Union européenne
9 446,10625 Union européenne
10 446,11875 Union européenne
11 446,13125 Union européenne
12 446,14375 Union européenne
13 446,15625 Union européenne
14 446,16875 Union européenne
15 446,18125 Union européenne
16 446,19375 Union européenne

PMR446 numérique[modifier | modifier le code]

Description technique des PMR446 numériques [5]
Talkie-walkie PMR 446 MHz numérique et analogique IC-F4162dt
  • Bande de fréquences : 446 MHz (UHF)
  • 8 canaux en DMR tier I ou 16 canaux en dPMR tier I répartis de 446,100 à 446,200 MHz ou 16 canaux en DMR tier I et 32 canaux dPMR tier I dans les pays appliquant la décision européenne.
  • Pas d'incrémentation : 6,25 kHz en dPMR et 12,5 kHz en DMR tier I[6]
  • Puissance UHF p.a.r : 500 mW (0,5W rayonnés par l'antenne).
  • Modulation utilisée : modulation numérique pour les liaisons radiotéléphoniques limitées à une durée d’émission à 180 secondes par une temporisation.
  • Le PMR446 recherche un canal libre par un scannage sur la demande de l'utilisateur
  • Messageries de type SMS entre PMR446 numériques
  • Sur un même canal possibilité d'entrer en liaisons radiotéléphoniques avec:
    • un correspondant unique sans déranger l'ensemble des utilisateurs sur le même canal
    • un groupe défini, toujours sans déranger l'ensemble des utilisateurs sur le même canal
    • ou avec l'ensemble des utilisateurs sur le même canal

La propagation[modifier | modifier le code]

Propagation locale sur la bande UHF

La propagation radioélectrique en Ultra haute fréquence :

  • La propagation en UHF est comparable à celle d’un rayon lumineux.
  • Les obstacles sur le sol prennent une grande importance.
  • En absence d'obstacles, la portée radio est fonction de la courbure de la terre.
  • La puissance émise, la sensibilité du récepteur, ainsi que la qualité de l'antenne sont déterminants pour la portée
  • Les possibilités de liaison entre deux talkies-walkies PMR446 peuvent aller jusqu'à plus de 3 km en mer ; en présence d'obstacles la portée est réduite de quelques kilomètres à quelques centaines de mètres , par exemple dans les zones urbaines. En forêts, comptez quelques centaines de mètres seulement car celles-ci absorbent rapidement les fréquences UHF.
    À vue d'un sommet à un autre, une liaison radiotéléphonique entre deux talkies-walkies PMR446 dépasse largement les 10 km (même plus de 100 km avec des appareils de qualité dotés de récepteurs sensibles). La puissance de 0,5 W n'est donc pas forcément pénalisante pour la longue distance. Le DXing (trafic à longue distance) est donc possible avec des PMR446 [7].

Réglementation française[modifier | modifier le code]

En France, l'usage du PMR446 est réglementé par quatre décisions de l'Arcep : les n° 01-1147 et n° 01-1148 en date du 7 décembre 2001, et les n° 2010-0925 et n° 2010-0926 en date du 2 septembre 2010. La décision n°01-1147 est publiée au JORF sous la référence NOR ARTL0100762S, la n°01-1148 sous la référence NOR ECOI0220003A, la n°2010-0925 sous la référence NOR ARTL1031455S et la n°2010-0926 sous la référence NOR ARTL1031477S.

Ces décisions de l'ARCEP s'appuient sur les textes européens de la CEPT ERC/DEC/(98)25[8] pour les PMR446 analogiques et ECC/DEC/(05)12[9] pour les PMR446 numériques.

Il existe un doute sur l'application de la directive européenne ECC/DEC(15)05[10] qui rend obsolètes les décisions ERC/DEC/(98)25 et ECC/DEC/(05)12 auxquelles les textes français font référence. Le tableau national de répartition[11] des bandes de fréquence (TNRBF) du 14 décembre 2017 fait référence au nouveau texte européen. Toutefois, la bande PMR446 étant gérée par l'ARCEP, les indications de ce tableau ne sont qu'indicatives. La recommandation 70-03[12] mise à jour en janvier 2018 (document également disponible sur le site de l'ANFR) ne stipule, en page 74, aucune restriction sur la mise en oeuvre de ce nouveau texte en France et indique, en page 43, que le texte est appliqué en France. Mais là encore, ces informations sont purement informatives.

Usage local (3 à 10 km) pour chasse pêche et activités terrestres.

RPS 446 (ancienne norme)[modifier | modifier le code]

Des équipements de radiocommunications professionnelles simplifiées ont fonctionné sur les fréquences assignées : 446,950 MHz, 446,9750 MHz et 446,9875 MHz [13] avec une puissance UHF p.a.r.: 500 mW. Depuis ces équipements RPS446 toujours en fonctionnement ne sont plus utilisables sur ces 3 canaux depuis le [14].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]