Prisonnier politique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Un prisonnier politique est une personne emprisonnée (ou en résidence surveillée) pour des motifs politiques qui font eux-mêmes l'objet d'évaluations subjectives pour chaque situation.

Amnesty International, considère que « La catégorie des prisonniers politiques comprend aussi bien celle des prisonniers d’opinion - les seuls prisonniers dont AI exige la relaxe immédiate et inconditionnelle - que celle des personnes qui ont recours à une violence criminelle pour des motifs politiques »[1].

Définition selon diverses organisations[modifier | modifier le code]

Conseil de l'Europe[modifier | modifier le code]

Le conseil de l'Europe considère qu'une personne est prisonnier politique si sa situation répond à un de ces critères :

Premier critère :

La détention a été imposée en violation de l’une des garanties fondamentales, en particulier la liberté de pensée, de conscience et de religion, la liberté d’expression et d’information et la liberté de réunion et d’association.

Deuxième critère :

La détention a été imposée pour des raisons purement politiques sans rapport avec une infraction quelle qu’elle soit.

Troisième critère :

Pour des raisons politiques, la durée de la détention ou ses conditions sont manifestement disproportionnées par rapport à l’infraction dont la personne a été reconnue coupable ou qu’elle est présumée avoir commise.

Quatrième critère :

Pour des raisons politiques, la personne est détenue dans des conditions créant une discrimination par rapport à d’autres personnes.

Cinquième critère :

La détention est l’aboutissement d’une procédure qui était manifestement entachée d’irrégularités et que cela semble être lié aux motivations politiques des autorités[2].

Les organisations non gouvernementales[modifier | modifier le code]

Amnesty International[modifier | modifier le code]

Pour l'organisation non gouvernementale, un prisonnier politique est une personne emprisonnée pour des motifs politiques, c'est-à-dire pour s'être opposés par des actions (violentes ou non) au pouvoir en place (autoritaire ou moins) de leur pays (internationalement reconnu ou non)[3].

Human Rights Watch[modifier | modifier le code]

L'organisation considère comme prisonnier politique toutes les personnes détenues pour leurs opinions politiques ou pour leur participation à des activités politiques pacifiques[4].

Exemples de personnalités parfois présentées comme prisonniers politiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. AI Handbook, Prisonniers politiques (en anglais).
  2. « APCE - Résolution 1900 (2012) - La définition de prisonnier politique », sur assembly.coe.int (consulté le )
  3. « Qu’est-ce qu’un prisonnier d’opinion ? », sur Amnesty France (consulté le )
  4. « RD Congo : Les prisonniers politiques doivent être libérés », sur Human Rights Watch, (consulté le )
  5. « Après la condamnation d’Alexeï Navalny, l’Occident au défi de la répression russe », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  6. Amnesty International rétablit le statut de prisonnier d’opinion pour Alexeï Navalny en juin 2021« Notre déclaration sur le statut de prisonnier d'opinion d’Alexeï Navalny », sur Amnesty France (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]