Sturnidae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les oiseaux
Cet article est une ébauche concernant les oiseaux.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations du projet ornithologie.

Les Sturnidae (ou sturnidés en français) à l'origine, représentés par 110 espèces différentes, ne se rencontraient qu'en Europe, contrairement à ce qui fut le cas pour les corvidés. L'intervention de l'homme dans la distribution naturelle de l'étourneau et le fait qu'il ait cru devoir y apporter des changements profonds, a eu des conséquences désastreuses, comme c'est si souvent le cas quand l'homme prétend " corriger" la nature. Si l'importation du lapin en australie a tourné au désastre, celle de l'étourneau aux Etats-Unis d'Amérique, aux alentours de 1900, conduisit à une réelle catastrophe. En effet; ces oiseaux sont devenus de véritables fléaux, surtout dans les grandes villes situées sur la côte est. Parmi les espèces d'étourneaux vivant dans l'hémisphère oriental, il n'y en a que trois nichant en Europe. Seul l'étourneau-sansonnet, ou étourneau commun ( Sturnus vulgaris), est répandu dans toute l'Europe, le nord de l'Afrique et même en Asie occidentale.

Ce sont des oiseaux de taille moyenne, de conformation relativement lourde, au bec plutôt droit et à queue asses courte. Leur plumage, d'un brun tres foncé, présente des reflets métalliques noirs, bleus et verts.

L'étourneau-sansonnet, atteint une longueur de 21,5 cm. Tous les étourneaux, y compris les populations septentrionales, étant des oiseaux migrateurs, on peut assister, surtout en hiver, à d'énormes invasions de nos contrées. En régle générrale, les populations nordiques hivernent dans les zones de reproduction des populations méridionales, et la France et le lieu de passage de milliers de migrateurs.

Le martin roselin, dont la taille correspond à celle de l'étourneau commun, a les pattes roses et un bec à base jaune orangé. Il ne se rencontre que rarement au nord de l'Europe. Quant à l'étourneau unicolore ( Sturnus unicolor), il vit dans les îles de la méditerranée, et au nord de l'Afrique, ou il se substitue à l'étourneau-sansonnet, plus nordique. En hiver, toute-fois, ces deux espèces se rencontrent dans le midi de l'Europe, bien qu'il n'y ait aucun indice jusqu'à présent qui permettrait de conclure à une hybridation.

Position systématique[modifier | modifier le code]

Dans la classification de Sibley et Monroe, la famille des sturnidés englobe les sturnidés sensu stricto (étourneaux, martins, mainates et merles métalliques qui constituent la tribu des sturninis) mais aussi les 34 espèces de moqueurs autrefois classées dans la famille des mimidés, devenue tribu des miminis.

Liste des genres[modifier | modifier le code]

D'après la classification de référence (version 5.2, 2015) du Congrès ornithologique international[1] (ordre alphabétique) :



Liste des espèces[modifier | modifier le code]

D'après la classification de référence (version 5.2, 2015) du Congrès ornithologique international (ordre phylogénique) :

Parmi celles-ci, on compte cinq espèces éteintes. Deux appartiennent à des genres qui sont eux aussi éteints :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]