Étourneau roselin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pastor roseus

Naturgeschichte der Vögel Mitteleuropas, Naumann
Œufs d'Étourneau roselin - Muséum de Toulouse

L'Étourneau roselin (Pastor roseus, anciennement Sturnus roseus) est une espèce de passereaux migrateur d'Eurasie appartenant à la famille des Sturnidae.

Morphologie[modifier | modifier le code]

L'étourneau roselin est un passereau de 3640 cm d'envergure, 22 cm de long et pesant environ 75 g. Il peut vivre 11 ans.

Les adultes ont le dos, le ventre et le bec rose. Le reste du corps est noir, en plumage nuptial. Cet étourneau possède de longue plume sur l'arrière de sa tête. Les yeux sont brun foncé et les pattes, ainsi que les doigts, sont brun jaunâtre[1].

Les jeunes dispose d'un plumage brun. Le dos, la nuque et la tête sont brun clair, et le dessous est blanc-brun. Les ailes sont plus foncées. Le bec du juvénile est jaune.

Comportement[modifier | modifier le code]

Alimentation[modifier | modifier le code]

Cet oiseau est friand de criquets migrateurs, et autres insectes. Il peut, à l'occasion, manger des fruits. En hiver, il se nourrit de graines[2].

Comportement social[modifier | modifier le code]

L'étourneau roselin vit dans des groupes, qui peuvent atteindre plusieurs milliers de couples.

Vocalisations[modifier | modifier le code]

Il émet des bavardages de contact permanents lorsqu'il se nourrit en groupes, et également aux dortoirs. Le chant de l'Étourneau roselin est rapide : il alterne notes dis-harmonieuses et mélodieuses. 

Reproduction[modifier | modifier le code]

L'étourneau roselin fréquente les steppes découvertes pendant la période de reproduction où il peut trouver des orthoptères en abondance. La période de reproduction se déroule de mai à juin.

Le nid est confectionné avec des éléments végétaux : feuilles, racines ; le fond est tapissé de plumes et de poils. La femelle dépose 1 ponte annuelle de 4 à 6 œufs. Les œufs bleu pâle mesure environ 29 mm[3].

La femelle assure la quasi-totalité de la couvaison pendant 11 à 12 jours. Les jeunes prennent leur envol au bout de 3 semaines. 

Répartition et habitat[modifier | modifier le code]

Habitat[modifier | modifier le code]

Durant la période de reproduction, l'étourneau fréquente les steppes découvertes , puis après se déplacent vers des zones plus boisés. En dehors de cette période, cette espèce est visible dans divers types d’habitats, comme les champs, les vergers, les steppes... [4] Ils dorment la nuit avec d’autres Sturnidés dans des dortoirs communautaires dans des arbres, des buissons épineux, des falaises ou des murets.

Répartition[modifier | modifier le code]

Ce passereau vit au sud-est de la Méditerranée, et en Asie . On le retrouve aussi dans les Balkans. Sa répartition est irrégulière, car il niche au endroit où se trouvent les insectes. Il arrive ainsi que certains oiseaux se retrouve en Europe de l'Ouest.

Migration[modifier | modifier le code]

L'étourneau roselin hiverne en Asie du Sud et en Asie tropical. Mais il remonte vers l'Europe de l'Est pour se nourrir d'insectes.

Historique et dénomination[modifier | modifier le code]

L'espèce a été décrite par le naturaliste suédois Carl von Linné en 1758, sous le nom initial de Turdus roseus[5]. Autrefois appelé Martin roselin Pastor roseus, il appartient à la famille des Sturnidés. D’abord classé parmi les merles et joliment baptisé « Merle couleur de rose » par Buffon, il s’appellera au XIXe siècle « Merle roselin » puis « Pâ- tre roselin », avant d’être classé dans le genre Martin en 1823. C’est seulement en 1993, au moment de la normalisation des noms français d’oiseaux par la CINFO (commission internationale des noms français des oiseaux), qu’il a reçu son nom actuel[6].

Nom vernaculaire[modifier | modifier le code]

  • Étourneau roselin

Synonymie[modifier | modifier le code]

Protection[modifier | modifier le code]

L'étourneau roselin est commun et même abondant. Il participe à l’élimination des parasites des cultures en consommant des sauterelles, mais d’un autre côté, il cause aussi des dommages aux cultures de fruits et de céréales en période postnuptiale[2]. L’espèce n’est pas menacée actuellement.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Étourneau roselin Pastor roseus - Rosy Starling », sur www.oiseaux.net (consulté le 5 novembre 2016)
  2. a et b « Etourneau roselin », sur www.oiseaux-birds.com (consulté le 5 novembre 2016)
  3. « Étourneau roselin », sur www.oiseaux-europe.com (consulté le 5 novembre 2016)
  4. Volker Dierschke, 440 oiseaux, Delachaux et Niestlé, 256 p., p. 90
  5. Linnaeus, C. (1758). Systema Naturae per regna tria naturæ, secundum classes, ordines, genera, species, cum characteribus, differentiis, synonymis, locis, Tomus I. Editio decima, reformata. Holmiæ: impensis direct. Laurentii Salvii. i–ii, 1-824 pp : page 170
  6. « Observation d’un Étourneau roselin Sturnus roseus dans la Vienne », sur files.biolovision.net (consulté le 5 novembre 2016)

Sur les autres projets Wikimedia :

Références taxonomiques[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]