Tyrannidae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tyran (homonymie).

Les Tyrannidae (ou tyrannidés en français) sont une famille de passereaux constituée de 103 genres et plus de 430 espèces selon la classification de référence du Congrès ornithologique international (version 9.1, 2019)[1].

Espèces de la famille[modifier | modifier le code]

Les noms normalisés sont variés : adas, attilas, aulias, becs-en-arc, becs-plats, bécardes, calandrites, casiornes, corythopis, doradites, dormilons, élénies, gauchos, lessonies, microtyrans, moucherolles, pépoazas, piouis, pipromorphes, pitajos, platyrhynques, porte-éventail, taurillons, tityres, todirostres, tyrans et tyranneaux.

Description[modifier | modifier le code]

Ce sont des oiseaux de taille minuscule à moyenne (de 6,5 à 28 cm). Leur plumage est dans la plupart des cas une combinaison variée de noir, brun, blanc, jaune et vert ; il est terne chez certaines espèces, plus vif chez d'autres. La famille présente une grande diversité dans les proportions corporelles, la forme et la structure du bec, et la longueur des pattes.

Habitat et répartition[modifier | modifier le code]

On les rencontre dans tout le continent américain, à l'exception de l'extrême nord. Ils habitent une grande variété de milieux, surtout des forêts et des bois de types variés, ainsi que des régions herbeuses.

Taxinomie[modifier | modifier le code]

Les tyrannidés sont parfois répartis en 4 sous-familles :

Liste des genres[modifier | modifier le code]

Selon la classification de référence (version 9.1, 2019) du Congrès ornithologique international (ordre alphabétique) :

Liste des espèces[modifier | modifier le code]

Selon la classification de référence du Congrès ornithologique international (version 9.1, 2019)[1] :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le genre Pyrocephalus comptait une quatrième espèce, Pyrocephalus dubius, le Moucherolle de San Cristobal. Elle est considérée comme éteinte depuis 2016. Le dernier spécimen de l'espèce a été observé en 1987.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :