Stupid Girl (chanson des Rolling Stones)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Stupid Girl.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Paint It Black (homonymie).

Stupid Girl est une chanson du groupe de rock 'n' roll britannique The Rolling Stones figurant sur son album de 1966 Aftermath. Elle est aussi sortie en face B du single Paint It, Black aux États-Unis.

La chanson Stupid Girl a été interprétée par les Stones lors de leur tournée de 1966. Elle a été incluse dans la compilation de 1989 Singles Collection: The London Years.

Historique[modifier | modifier le code]

Genèse[modifier | modifier le code]

Enregistrement[modifier | modifier le code]

Stupid Girl a été enregistré aux studios RCA de Los Angeles entre les 6 et 9 mars 1966. Avec Jagger au chant et tambourin, Richards jouant des guitares électriques avec Brian Jones en acoustique, Charlie Watts à la batterie, tandis que Bill Wyman jouait de la basse. Ian Stewart jouait de l'orgue sur la chanson tandis que Jack Nitzsche jouait du piano électrique.

Parution et réception[modifier | modifier le code]

Analyse des paroles[modifier | modifier le code]

Écrite par Mick Jagger et Keith Richards, Stupid Girl est connue pour ses paroles apparemment dégradantes envers les femmes, critique faite également concernant d'autres chansons des Rolling Stones comme Under My Thumb.

Sur la chanson, Bill Janovitz (en) dit dans sa critique :

« Contrairement à un autre reproche fait à Under My Thumb, Stupid Girl crache du venin avec l'intensité d'un groupe de rock du collège et avec le même niveau de concentration. Mais alors que ce n'est pas aussi bien écrit que Under My Thumb, Stupid Girl possède une énergie qui aurait fait gagner aux Rolling Stones une bonne quantité de jeunes fans masculins frustrés sexuellement, qui autrement auraient commencé à faire défection pour les Who et les Kinks quand ils entendent des ballades comme Lady Jane[1]. »

Sur les paroles de la chanson, Richards a dit en 1971 dans une interview du magazine Rolling Stone :

« C'était entièrement issu de notre environnement... les hôtels, et trop de nanas stupides. Pas toutes stupides, pas du tout, mais c'est ce qui est resté. Lorsque vous êtes enfermé - la moitié du temps il est impossible de sortir - c'était de passer par toute une sorte de match de football[2]. »

Interrogé sur la chanson et ses influences, Jagger a déclaré dans une interview en 1995 avec le même magazine :

« Ouais, c'est beaucoup plus méchant que Under My Thumb... Évidemment, j'ai eu un peu de mal. Je n'étais pas dans une bonne relation. Ou j'étais dans trop de mauvaises relations. J'avais tellement de copines à ce moment-là. Aucune d'entre elles ne semblait se soucier qu'elles ne me plaisaient pas beaucoup. J'étais évidemment avec le mauvais groupe[3]. »

Reprises notables[modifier | modifier le code]

The Trolls (groupe de garage américain des années 1960) de Pueblo (Colorado) ont repris cette chanson sur Warrior Records en 1966.

Ellen Foley a repris Stupid Girl sur son album de 1979, Night Out (en).

Sue Foley a repris Stupid Girl sur son album de 2002, Where the Action Is.

Fiche de production[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Les Rolling Stones, La Totale de Philippe Margotin et Jean-Michel Guesdon

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Stupid Girl (The Rolling Stones song) » (voir la liste des auteurs).

  1. (en) Janovitz, Bill. "Stupid Girl", allmusic, 2007.
  2. (en) Greenfield, Robert. "Keith Richards – Interview". Magazine Rolling Stone. 19 août 1971.
  3. (en) "Jagger Remembers". Magazine Rolling Stone. 14 décembre 1995 (consulté le 28 juillet 2007).

Voir aussi[modifier | modifier le code]