Soichi Noguchi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Soichi Noguchi
Portrait de Soichi Noguchi en 2009
Portrait de Soichi Noguchi en 2009

Nationalité Drapeau du Japon Japonais
Agence spatiale JAXA
Sélection
Naissance (55 ans)
Yokohama, Japon
Occupation précédente Ingénieur
Occupation actuelle Astronaute
Durée cumulée des missions 177 j 3 h 5 min
Sorties dans l'espace 3
Durée 20 h 5 min
Mission(s) STS-114
Soyouz TMA-17
Expédition 22
Expédition 23
Missions prévues SpaceX Crew-1
Expédition 63
Expédition 64
Insigne(s) STS-114 patch.svg Soyuz-TMA-17-Mission-Patch.png ISS Expedition 22 Patch.svg ISS Expedition 23 Patch.svg

Soichi Noguchi (野口聡一 Noguchi Sōichi), né le à Yokohama au Japon, est un astronaute japonais. Après une formation en ingénierie aéronautique, il devient ingénieur chez IHI où il travaille sur la conception de moteurs d'avion. Il est sélectionné en en tant qu'astronaute par la JAXA, l'agence spatiale japonaise.

Il s'envole le à bord de la navette Discovery depuis le centre spatial Kennedy en Floride pour la mission STS-114, le premier vol de navette depuis l'accident de la navette spatiale Columbia en . Il réalise 3 sorties extravéhiculaires pour la maintenance et l'assemblage de la station spatiale internationale (ISS). La navette se pose le à la Edwards Air Force Base en Californie après 13 jours de mission.

Il décolle pour sa deuxième mission le à bord de Soyouz TMA-17 depuis le cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan pour un séjour de longue durée sur l'ISS. Il rentre sur Terre à bord du même vaisseau le après 163 jours passés dans l'espace.

Formation[modifier | modifier le code]

Soichi Noguchi est natif de Yokohama dans la province de Kanagawa, mais il considère Chigasaki comme sa ville natale. En il est diplômé du lycée Chigasaki-Hokuryo, puis il obtient un baccalauréat universitaire ès lettres en et un master en , tous deux en ingénierie aéronautique à l'Université de Tokyo[1].

Débuts professionnels[modifier | modifier le code]

À partir d' il est employé comme ingénieur par Ishikawajima-Harima Heavy Industries. Il complète une formation au département de fabrication (Manufacturing Department) puis il est assigné au groupe d'aérodynamique au sein de la division recherche et développement pour les moteurs d'avion et les opérations spatiales. Il est alors impliqué dans la conception aérodynamique de moteurs d'avions commerciaux, la planification et la complétion des tests des différents composants et l'étude des performances aérodynamiques des compresseurs[2].

Astronaute[modifier | modifier le code]

Il est sélectionné en comme astronaute par l’Agence de développement spatiale nationale du Japon (NASDA) (fusionnée en dans l’Agence d'exploration aérospatiale japonaise (JAXA)) dans le troisième groupe d'astronautes japonais. D' à il suit sa formation d'astronaute candidat au centre spatial Lyndon B. Johnson à Houston en même temps que le groupe d'astronautes 16 de la NASA. Il est ensuite qualifié en tant que spécialiste de mission sur la navette spatiale américaine puis il est assigné à la direction des charges utiles et de l'habitabilité du bureau des astronautes. Du au il suit une formation au Yuri Gagarin Cosmonaut Training Center non loin de Moscou en Russie sur les systèmes spatiaux russes et leur expérience des séjours de longue durée dans l'espace. Il continue ensuite sa formation au centre spatial Johnson tout en travaillant sur le développement de Kibo, le module japonais de la station spatiale internationale.

Il est chef du groupe des astronautes de la JAXA d' à . En il participe à une mission NEEMO de 5 jours à bord du laboratoire sous-marin Aquarius, situé 20 mètres sous la surface de l'eau non loin des côtes de la Floride. L'équipage comprend également les astronautes Kathleen Rubins, Andreas Mogensen et Joseph Acaba[1],[3].

Mission STS-114[modifier | modifier le code]

Soichi Noguchi durant sa première sortie extravéhiculaire lors de la mission STS-114.

Le il est assigné au vol STS-113 alors prévu pour sur la navette spatiale Endeavour en tant que spécialiste de mission, mais il est ensuite transféré à la mission STS-114 planifiée à bord de la navette Atlantis en . L'accident de la navette spatiale Columbia change ces plans, et tous les vols de navette sont reportés et les équipages réorganisés. La mission STS-114 est transférée sur la navette Discovery, il doit s'agir de la première mission depuis l'accident. Le vol est plusieurs fois reporté puis en le décollage est annoncé pour le . Mais 2 heures et demi avant le lancement le tir est reporté en raison du dysfonctionnement d'un capteur.

Soichi Noguchi dans la soute de la navette durant sa deuxième sortie extravéhiculaire lors de la mission STS-114.

Après des réparations, le décollage a finalement lieu le . De nouvelles procédures de sécurité sont mises en pratique, le bouclier thermique de l'orbiteur est inspecté en profondeur et des techniques de réparation sont testées et évaluées une fois en orbite. La navette Discovery s'amarre à la station spatiale internationale (ISS) le . Noguchi réalise 3 sorties extravéhiculaires (EVA) avec l'astronaute américain Stephen Robinson au cours de cette mission pour un total de 20 heures et 5 minutes. Il devient le premier astronaute japonais à sortir sur les flans de l'ISS. La première a lieu le afin de tester des techniques de réparation du bouclier thermique de l'orbiteur et d'installer une plateforme de stockage à l'extérieur de la station. La deuxième a lieu le afin de changer un des gyroscopes de l'ISS, puis la troisième a lieu le dans le but d'installer une boîte à outil sur le sas Quest, un module d'expérience sur la poutre de la station, et afin de conduire des opérations de maintenance du bouclier thermique de la navette[4].

L'atterrissage était tout d'abord prévu le à la Shuttle Landing Facility au centre spatial Kennedy en Floride, mais en raison du mauvais temps il est reporté d'une journée et déplacé à la Edwards Air Force Base en Californie. La navette Discovery se pose sans encombre le après un vol de 13 jours et 21 heures[1].

Expéditions 22/23[modifier | modifier le code]

Soichi Noguchi au cours de sa première mission à bord de la station spatiale internationale avec les astronautes Stephanie Wilson et Naoko Yamazaki, toutes deux membres d'équipage de STS-131.

En il commence son entraînement au Yuri Gagarin Cosmonaut Training Center en vue d'une mission de longue durée à bord de la station spatiale internationale. Du au il participe à un entraînement de survie en forêt à 30 km de Moscou avec le cosmonaute russe Salizhan Sharipov et l'astronaute japonais Koichi Wakata. En août de la même année il est temporairement assigné en tant que doublure de l'expédition 16. Le il est doublure de l'expédition 18. Le la JAXA annonce qu'il a été assigné à l'expédition 22 pour une mission de 6 mois à bord de l'ISS. Cette nomination est ensuite confirmée par Roscosmos le puis par la NASA le .

Il s'envole le en tant qu'ingénieur de vol à bord de Soyouz TMA-17 depuis le cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan avec le cosmonaute russe Oleg Kotov et l'astronaute américain Timothy Creamer, puis ils s'amarrent à l'ISS le . Durant son séjour la mission STS-131 à bord de la navette Discovery s'amarre à l'ISS afin de ravitailler et de poursuivre l'assemblage de la station. L'astronaute de la JAXA Naoko Yamazaki fait partie de l'équipage, c'est alors la première fois que deux astronautes japonais travaillent à bord de la station en même temps. Après avoir participé aux expédition 22 et 23, Noguchi rentre sur Terre le à bord de Soyouz TMA-17, se posant au Kazakhstan à 148 km au sud-est de la ville de Jezkazgan après 163 jours passés dans l'espace[1],[3].

Doublure de Soyouz MS-13[modifier | modifier le code]

En il débute son entraînement au centre spatial Johnson à Houston en prévision d'une troisième mission. Le il commence sa formation au Yuri Gagarin Cosmonaut Training Center en vu d'un futur vol à bord du vaisseau Soyouz. Il participe 3 jours à un entraînement de survie en forêt du au avec le cosmonaute russe Sergei Ryzhikov et l'astronaute américaine Jessica Meir. En il participe à un entraînement de survie dans la situation où la capsule amerrit, avec le cosmonaute russe Sergei Ryzhikov et l'astronaute américain Thomas Marshburn. Tous trois valident leur entraînement du vaisseau Soyouz le puis celui du segment russe de la station spatiale internationale le . Ils sont ensuite l'équipage doublure de la mission Soyouz MS-13 jusqu'à son décollage le [1].

Expéditions 63/64[modifier | modifier le code]

Le la JAXA annonce qu'il commencera son entraînement en vue d'un futur vol à bord d'un vaisseau américain du Commercial Crew Program. Le la NASA confirme qu'il volera en tant que spécialiste de mission à bord de SpaceX Crew-1 pour participer aux expéditions 63 et 64 sur la station spatiale internationale[1].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il est marié avec Mikio Noguchi, ingénieure, avec qui il a trois filles. Il apprécie le jogging, le basketball, le ski, la randonnée et le camping[1].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Il reçut plusieurs prix au court de sa carrière dont [1]:

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g et h « Soichi Noguchi », sur www.astronaut.ru (consulté le 1er août 2020)
  2. « Noguchi », sur www.astronautix.com (consulté le 1er août 2020)
  3. a et b « JAXA Astronauts - International Space Station - JAXA », sur iss.jaxa.jp (consulté le 1er août 2020)
  4. « Soichi Noguchi - EVA experience », sur www.spacefacts.de (consulté le 3 août 2020)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]