Peggy Whitson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Whitson.
Peggy Whitson
Peggy Whitson en 2001.
Peggy Whitson en 2001.

Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Sélection Groupe 16 de la NASA, 1996
Naissance (57 ans)
Mount Ayr, Iowa
Occupation actuelle Astronaute
Durée cumulée des missions 665 j 22 h 22 min
Sorties dans l'espace 10
Durée 60 h 21 min
Mission(s) STS-111
Expédition 5
STS-113
Soyouz TMA-11
Expédition 16
Soyouz MS-03
Expédition 50/51/52
Insigne(s) Sts-111-patch.png Expedition 5 insignia (iss patch).png Sts-113-patch.png Soyuz TMA-11 Patch.png ISS Expedition 16 patch.svg Soyuz-MS-03-Mission-Patch.png ISS Expedition 50 Patch.png ISS Expedition 51 Patch.png ISS Expedition 52 Patch.png
Affiche de l'équipage de l'expédition 5.

Peggy Annette Whitson, née le à Mount Ayr (Iowa), est une chercheuse en biochimie américaine et astronaute de la NASA. Après avoir obtenu un doctorat en biochimie en 1985, Whiston intègre le Centre spatial Lyndon B. Johnson où elle occupe des postes de chercheur-enseignant. Parmi ses réalisations figurent le développement d'une charge utile scientifique pour une mission de la navette spatiale américaine, la conduite du volet scientifique du programme Shuttle-Mir de 1992 à 1995 et sa participation à des commissions conjointes russo-américaines sur la médecine et les sciences dans l'espace.

En 1996 elle pose sa candidature et est sélectionnée comme astronaute. Elle effectue deux séjours de 6 mois dans l'espace en tant que membre de l'équipage permanent de la Station spatiale internationale en 2002 et 2007/2008. Elle est la première femme à commander un équipage de la station spatiale durant l'Expédition 16. Elle est nommée responsable du corps des astronautes (en) en octobre 2009 puis quitte cette fonction en juillet 2012 pour redevenir une astronaute active. Fin 2016, elle s'envole pour une troisième mission à bord de la station spatiale dans le cadre de l'expédition 50. Elle occupe pour la deuxième fois le rôle de commandant et son séjour est prolongé de 3 mois jusqu'en septembre. Au cours de la mission elle effectue 3 sorties extravéhiculaires et établit un nouveau record de séjour cumulé dans l'espace (665 jours) au sein du corps des astronautes de la NASA.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière scientifique[modifier | modifier le code]

Peggy Whitson nait le à Mount Ayr dans l'Iowa (États-Unis) et grandit dans une ferme située dans le hameau de Beaconsfield dans le même État. Elle passe une licence en chimie/biologie dans sa région de naissance puis un doctorat en biochimie à l'Université Rice de Houston (Texas). Elle intègre fin 1986 le Centre spatial Lyndon B. Johnson de la NASA en tant que chercheur résident associé du Conseil national de la recherche des États-Unis. De 1991 à 1997 elle enseigne dans le département médical de l'université du Texas à Galveston. De 1989 à 1993, Whitson travaille comme chercheur en biochimie à la NASA. Elle développe une expérience sur les cellules osseuses pour la mission STS-47 de la navette spatiale américaine et est membre du groupe de travail russo-américain sur la médecine et la biologie spatiale. De 1992 à 1995, elle est responsable scientifique du programme Shuttle-Mir. Parallèlement elle est responsable adjoint de la division des sciences médicales du centre Johnson. De 1995 à 1996, elle copréside le groupe de travail russo-américain sur les missions scientifiques[1].

Membre du corps des astronautes de la NASA[modifier | modifier le code]

En avril 1996 Peggy Whitson propose sa candidature et est sélectionnée comme astronaute. Après deux années d'entrainement, elle est nommée responsable du groupe de soutien logistique des équipages en Russie de 1998 à 1999. Elle réalise une première mission spatiale en tant que membre de l'équipage permanent de la Station spatiale internationale pour l'Expédition 5 du 5 juin au . De novembre 2003 à mars 2005 elle est l'adjoint du responsable du corps des astronautes. En 2003 Whitson est également commandant de la cinquième mission NEEMO (NASA Extreme Environment Mission Operations). Elle s'entraine en tant que commandant de réserve de l'Expédition 14 qui débute en novembre 2005. Elle effectue sa deuxième mission spatiale en tant que commandant de l'équipage permanent de l'Expédition 16 du au . Elle est alors la première femme à commander une expédition de l'ISS. Nommée responsable du corps des astronautes américains d'octobre 2009 à juillet 2012, elle quitte ce poste après avoir réintégré la liste des astronautes actifs. Elle retourne au service actif en tant que membre de l'équipage de l'Expédition 50 avec le russe Oleg Novitskiy et le français Thomas Pesquet. Elle y séjourne de novembre 2016 à septembre 2017 en occupant durant une partie de son séjour le poste de commandant de bord[2].

Vols réalisés[modifier | modifier le code]

Expédition 5[modifier | modifier le code]

Peggy Whitson réalise une première mission à bord de la station spatiale internationale (ISS) en tant que membre de l'Expédition 5. Sa mission débute le , à bord du vol STS-111 qui s'amarra à l'ISS. Elle retourne sur Terre via le vol STS-113, le .

Expédition 16[modifier | modifier le code]

Sa seconde mission, en tant que commandante de l'Expédition 16, commence le sur Soyouz TMA-11. Peggy Whitson devient alors la première femme à commander l'ISS. L'américaine réalise cinq sorties extravéhiculaires (EVA) au cours de cette mission avec Youri Malenchenko et Daniel Tani. Lors du vol de la navette STS-120 commandée par Pamela Melroy, pour la première fois deux femmes commandant une mission séjournent au même moment dans l'espace[3]. Elle revient sur Terre le après avoir passé 191 jours à bord de la Station spatiale internationale. Elle est depuis cette mission la femme ayant passé le plus de temps dans l'espace.

Expéditions 50/51/52[modifier | modifier le code]

Le 17 novembre 2016, Peggy Whitson s'envole à bord de Soyouz MS-03 avec le russe Oleg Novitski, commandant de bord, et le français Thomas Pesquet) pour un séjour d'une durée de six mois à bord de la Station Spatiale Internationale dans le cadre des expéditions 50 et 51. D’avril à juin elle est le commandant de l'équipage de l'expédition 51.

Durant cette mission elle enchaine quatre sorties extra-véhiculaires, les 6 janvier[4] et 30 mars 2017 avec Robert Shane Kimbrough [5] et les 12 et 23 mai avec Jack Fischer. A la suite de la décision de l'agence spatiale russe Roscosmos de réduire le nombre de membres russes de l'équipage de 3 à 2, la NASA annonce en avril 2017 qu'elle prolonge le séjour de Peggy Whitson dans l'espace de 3 mois comme ingénieur de vol de l'expédition 52 afin de ne pas réduire le potentiel scientifique de la station spatiale. Novitskiy et Pesquet reviennent sans elle sur Terre en juin 2017 à bord de Soyouz MS-03 . Whitson revient au sol le 3 septembre avec les deux membres d'équipage de l'expédition 52 Fyodor Yurchikhin et Jack Fischer à bord du Soyouz MS-04.

Records spatiaux[modifier | modifier le code]

Peggy Whitson bat de nombreux records lors de sa troisième mission. Elle décroche au cours de cette mission le record de temps cumulés dans l'espace pour un astronaute américain (665 jours), battant Jeffrey Williams (534 jours) et Scott Kelly (520 jours)[6]. Elle devient aussi la femme ayant passée le plus de temps cumulé dans l'espace, et la détentrice de la plus longue mission féminine (289 jours). Avec 10 sorties extra-véhiculaires Peggy Whitson bat les records féminins détenu par Sunita Williams du nombre de sorties et du temps passé dans l'espace (60 heures)[7]. Elle est à cette date la femme la plus âgée ayant séjourné dans l'espace et la seule femme ayant commandé la Station spatiale internationale.

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. NASA, « Biographical Data », sur jsc.nasa.gov (consulté le 17 juin 2014)
  2. « Affectation des prochains équipages de l’ISS, avec Thomas Pesquet », sur reves-d-espace.com,
  3. (en)http://www.nbcnews.com/id/21600590/ns/technology_and_science-space/t/female-space-pioneers-tell-girls-aim-high/
  4. « Début d'une sortie orbitale de deux astronautes américains de l'ISS », ladepeche.fr,‎ (lire en ligne)
  5. Benjamin HUE, « L'astronaute Peggy Whitson devient la première femme à marcher 8 fois dans l'espace », RTL.fr,‎ (lire en ligne)
  6. Joachim Becker, « Astronauts and Cosmonauts (sorted by "Time in Space") », sur www.spacefacts.de (consulté le 30 mars 2017)
  7. « Peggy Whitson devient la femme ayant effectué le plus de sorties spatiales », Sciences et Avenir,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]