Sin senos no hay paraíso

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Sin senos no hay paraíso
Autre titre francophone Sans seins il n'y a pas de paradis
Titre original Sin tetas no hay paraíso
Genre Telenovela
Périodicité Lundi au Vendredi
Création Gustavo Bolívar
Réalisation Miguel Varoni
Ramiro Meneses
Participants Carmen Villalobos
Catherine Siachoque
Aylin Mujica
Fabian Rios
Maria Fernanda Yepez
Narration Carmen Villalobos
Musique Héctor Cardona Jr
Thème du générique "Belleza natural" interprétés par Natalia Gutiérrez et Hernán Saraza
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau de la Colombie Colombie
Langue Espagnol
Nombre d’émissions 238 (version originale)
167 (version internationale)
Production
Durée 42-45 minutes (avec des publicités)
Format d’image SDTV 480i
Format audio Son stéréophonique
Production exécutive Hugo León Ferrer
Mary-Kathryn Kennedy
Jorge Sastoque Roa
Cinématographie:
Juan Pablo Puentes
Édgar Neisa
Editeur:
José Luis Varón
Société de production Drapeau : États-Unis Telemundo Studios
Drapeau : Colombie RTI Producciones
Société de distribution Telemundo Internacional
Diffusion
Diffusion Telemundo logo 2012.svg Telemundo

Caracol 2015.PNG Caracol Televisión

Date de première diffusion
Date de dernière diffusion
Site web http://www.telemundo.com/novelas/sin-senos-no-hay-paraiso
Chronologie

Sin senos no hay paraíso est une telenovela américano-colombienne produite par RTI Producciones et Telemundo. Il s'agit du remake et de l'adaptation originale de la série colombienne Sin tetas no hay paraíso. La novela est basée sur une investigation de journaliste et du premier roman de Gustavo Bolívar et dispose d'une jeune et séduisante prostituée qui désire avoir des implants mammaires massives afin d'attirer une riche organisation de cocaïne contrebandier. Elle est également basée sur des témoignages.
Elle est diffusée entre le et le sur Telemundo.
La telenovela a une suite qui s’intitule Sin senos sí hay paraíso à partir de 2016.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Catalina Santana est une jeune femme de Pereira en Colombie, qui est prête à tout risquer pour échapper à la pauvreté, elle vit et réalise ses rêves - même si cela signifie de mettre sa vie et son intégrité en danger. Sa mère Hilda est une belle femme travaillant dur mais sans ressources qui ne parvient pas à fournir à ses enfants tout le luxe qu'ils désirent mais dépense une énergie débordante dans ses efforts pour pousser ses deux enfants, Catalina et son frère Bayron à prospérer. Malgré les efforts de leur mère, la situation de Bayron et de Catalina est remplie de pauvreté et de besoins.

Catalina est belle, mais pas aussi voluptueuse que ses amies qui rendent des services sexuels comme des «filles pré-payées» aux hommes puissants dans le monde du trafic de drogue. Yésica "La Diablesse", la meilleure amie de Catalina, est entrée dans ce monde avec sa propre entreprise : le recrutement, la sélection et les principaux groupes de femmes pour qui la drogue et les trafiquants paient à l'avance pour recevoir des services sexuels, elle introduit à Catalina cette culture et finit par la convaincre que c'est la seule façon pour elle de parvenir à sortir de sa pauvreté. Une fois à l'intérieur, Catalina tombe entre les mains manipulatrices de Lorena, l'équivalent mexicain de Yésica, qui, avec Martinez, un membre important du cartel de Juarez, parviennent à convaincre toutes les jeunes femmes inexpérimentées de la Colombie à subir une intervention chirurgicale des seins comme un moyen d'obtenir une meilleure vie dans un autre pays. Ce qu'elles ne savent pas est que, en réalité, il les utilise comme «mules», en les envoyant au Mexique dans de la contrebande de cocaïne avec leurs implants.

Catalina, éblouie par ce monde de richesses et cette vie pleine de luxe, décide de ne pas poursuivre sa relation avec son petit ami Albeiro, un jeune homme de sa ville qui a très peu d'ambitions, mais l'aime pourtant de tout son cœur. Elle décide de chercher quelqu'un qui peut payer ou financer sa chirurgie des implants mammaires en silicone puisque, selon sa croyance, cela va lui donner la gloire et la richesse qu'elle recherche tant.

En fin de compte, Catalina commence à se rappeler à quel point sa vie s'est dégradée depuis qu'elle est devenue une fille pré-payée : elle a subi un avortement illégal après avoir été violée par trois hommes, elle a fait face à des luttes afin d'obtenir ses seins augmentés et la perte de ses implants mammaires en raison de complications médicales, la mort de son frère Bayron, la trahison de sa mère et Albeiro, son petit ami de l'époque, qui ont eu derrière son dos une relation amoureuse qui a eu pour conséquence de mettre sa mère enceinte, enfin se faire chasser de sa propre maison par son dealer de mari Marcial, après que Yésica l'a trahie et raconté à Marcial que Catalina lui avait menti (alors qu'en réalité, elle se sentait dégoûtée envers lui) ainsi que le fait qu'elle avait un petit ami à la maison qui avait menti sur elle et sa propre mère. Après tout ça, elle se retrouve plus que jamais délaissée et se sent perdue, oubliée, trahie et seule. Tous ces événements provoquent en Catalina la perte de volonté de vivre, et elle est tentée de se suicider. Mais elle ne trouve pas le courage de le faire, alors elle décide de se venger et de tuer Yésica pour sa trahison en l'invitant à un café et en embauchant des tueurs. Elle leur donne les détails pour distinguer Yésica des autres personnes. Les tueurs tirent à quatre reprises dans le dos de celle qu'ils croient être Yésica. Finalementil s'avère que la jeune fille tuée est en fait Catalina qui a changé d'avis. Au lieu de faire tuer Yésica, elle a décidé de son propre assassinat en se déguisant en Yésica. Avant de se faire tuer, Catalina a écrit dans le livre qu'elle tenait en ligne, la phrase qui a donné à la novela son titre, C'est un mensonge - sans seins il n'y a pas de paradis.

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

L'héroïne est un prepago, ou «fille pré-payée", ce qui signifie qu'elle vend ses services autour de l'horloge pour une période déterminée, dans l'espoir de faire de l'argent supplémentaire. Le scénariste met en évidence une partie peu flatteuse de son pays : les adolescentes dans la culture du narco-trafic colombien pour obtenir des implants mammaires. Selon Gustavo Bolívar, il a voulu toucher sur un thème universel : « la beauté repose dans la vanité et sa connexion avec l'argent" et a noté qu'aucun autre livre avait dénoncé les trafiquants de drogue dans ces mauvais termes, les mères ignorantes qui confondent l'amour pour leurs filles avec le proxénétisme, et les chirurgiens plastiques peu scrupuleux.

Gustavo Bolívar s'est basée pour son histoire sur des conditions réelles face à des adolescentes prostituées dans la province département de Putumayo, en Colombie. Là, il rencontre deux filles qui étaient désespérés pour leurs implants mammaires en silicone. On lui dit que c'est en échange de rapports sexuels. Malheureusement, le médecin a utilisé une paire d'implants utilisés qui ont conduit à des réactions allergiques et une infection.

Telemundo a commencé la production de cette telenovela dans des centres de Telemundo à Bogota et Girardot, Colombie, ainsi que son studio de Sinaloa, au Mexique, le 15 avril 2008. Comme avec la plupart de ses feuilletons, la diffusion sur le réseau est en sous-titres anglais légendes jusqu'à la fin octobre, lorsque le réseau a annulé brièvement les traductions. Les légendes ont été restaurés en avril de l'année suivante. Une version avec l'écran sous-titres anglais a débuté sur Mun2 en 2009.

Diffusion internationale[modifier | modifier le code]

Pays Chaînes de télé Titre local Première Fin Créneau horaire
Bulgarie Nova TV / Diema femily Силикон за рая 1er septembre 2008 30 septembre 2009 16:30
Serbie TV Košava Sponzoruše 10 novembre 2008 15 juillet 2009 20h00 / 23h00
Canada Telelatino
Hongrie Cool TV
Macédoine Sitel TV Спонзоруши ( «chercheurs d'or»)
Roumanie Acasa TV Fara sani nu exista Paradis 22 juin 2009 17 décembre 2009

Suite[modifier | modifier le code]

Le , Telemundo commence la diffusion de la suite de cette telenovela. Le nom de la suite est Sin senos sí hay paraíso.

Autres versions[modifier | modifier le code]

  • Drapeau de la Colombie Sin tetas no hay paraíso (2006)
  • Drapeau des États-Unis Without Breasts There Is No Paradise (2010)
  • Drapeau de la Colombie Drapeau des États-Unis Sin senos sí hay paraíso (2016)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]