Simone Boilard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Simone Boilard
Image dans Infobox.
Simone Boilard au départ de la 3e étape du Tour de France 2022.
Informations
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (22 ans)
Nationalité
Équipe actuelle
Équipes non-UCI
2021
2022-
Team Macadam Cowboys
Saint Michel-Auber 93
Équipes UCI

Simone Boilard (née le ) est une coureuse cycliste canadienne, membre de l'équipe Saint Michel-Auber 93. Elle participe au Tour de France Femmes 2022.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle débute le vélo dès l'enfance[1] et est entraînée par Christine Gillard durant sa carrière amateure[2]. En 2017, elle se classe deuxième de la Green Mountain Stage Race[3]. En septembre 2017, elle se classe huitième du championnat du monde juniors, puis septembre 2018 cinquième du contre la montre juniors[4]. Quelques jours plus tard, elle se classe troisième du championnat du monde juniors sur route derrière l’Autrichienne Laura Stigger et la Française Marie Le Net[2]. Polyvalente (grimpeuse, sprinteuse, rouleuse), elle semble devoir avoir une carrière professionnelle à succès[1].

Début 2019, elle s'engage avec l'équipe UCI Sho-Air Twenty20[5], mais ne confirme pas et connait une dépression[1]. Puis on lui diagnostique tardivement une endofibrose iliaque[6]. Ces blessures l'empêchent de confirmer en UCI ses résultats juniors : « J’ai été opérée à l’artère iliaque en décembre [2020], et j’ai contracté une septicémie en juin [2021]... donc j’ai seulement pu recommencer à pédaler en juillet »[7].

Après un retour entrevu à l'été 2021 sous les couleurs du Team Macadam Cowboys et de l'équipe du Canada, elle s'engage fin 2021 pour l'équipe française Saint Michel-Auber 93[7]. Parallèlement à sa carrière sportive, elle étudie à distance l'administration des affaires dans une université québécoise tout en s'installant en France, à Saint-Laurent-du-Var (Alpes-Maritimes)[8],[9]. Elle enregistre sa première victoire professionnelle sur les Boucles de Seine-et-Marne[6] avec plus de 3 minutes d'avance sur la deuxième,[10]. Elle obtient une 6e place du Flanders Diamond Tour puis la 8e place de la Ronde de Mouscron[11]. Si une chute avant les premiers secteurs pavés lu ôte toute ambition sur Paris-Roubaix, elle termine dixième du général à la course par étapes RideLondon-Classique[12].

Sélectionnée pour le Tour de France Femmes 2022[13], elle se classe huitième de la première étape sur les Champs-Élysées[14]. Elle chute deux fois dans le final à Provins, ce que lui cause un débours de 3 min 22 s sur la gagnante de la deuxième étape Marianne Vos[15]. Après quelques journées marquées par des chutes ou des soucis mécaniques, elle figure dans le sprint final de la sixième étape, arrivant à la 16e place[16].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Par année[modifier | modifier le code]

Simone Boilard (à droite), 3e du Championnat du monde juniors sur route 2018.

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

1 participation

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Audrey Lemieux, « Simone Boilard 2.0 - Qui est-ce? », sur rds.ca, (consulté le )
  2. a b et c Stéphane Cadorette, « Championnats du monde sur route junior: la cycliste de Québec Simone Boilard en bronze », sur journaldemontreal.com, (consulté le )
  3. « Green Mountain Stage Race », sur veloptimum.net (consulté le )
  4. a b et c Jean-François Racine, « Mondiaux de cyclisme: Simone Boilard au 5e rang », sur journaldemontreal.com, (consulté le )
  5. (en) « Sho-Air TWENTY20 Announces 2019 Roster with 4 Canadians », sur CanadianCyclist.com, (consulté le )
  6. a et b Guillaume Piedboeuf, « La victoire après trois ans d’obstacles pour Simone Boilard », sur radio-canada.ca, (consulté le )
  7. a et b « Simone Boilard rejoint notre équipe Femmes », sur auber93cyclisme.com, (consulté le )
  8. Sarah Dumeaux, « Tour de France femmes : rencontre avec deux coureuses qui s'entraînent sur la Côte d'Azur », sur francetvinfo.fr, (consulté le )
  9. « Simone Boilard boursière de la Fondation de l’athlète d’excellence du Québec », sur veloptimum.net, (consulté le )
  10. Ewen Gavet, « Deux échappés gagnent les deux courses cyclistes des Boucles de Seine-et-Marne », sur actu.fr, (consulté le )
  11. a b c et d « Simone Boilard », sur directvelo.com (consulté le )
  12. a et b Simon Drouin, « Des frissons à Londres avant le Tour de France », sur lapresse.ca, (consulté le )
  13. Nicolas Mabyle, « Tour de France femmes : la sélection de St-Michel Auber 93 », sur directvelo.com, (consulté le )
  14. Simon Drouin, « Simone Boilard 8e et « sans complexe » », sur lapresse.ca, (consulté le )
  15. Mathieu Fontaine, « Simone Boilard et Olivia Baril voudront rapidement tourner la page », sur lapresse.ca, (consulté le )
  16. Guillaume Piedboeuf, « Même meurtrie, Simone Boilard s’accroche aux meneuses du Tour de France », sur radio-canada.ca, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :