Flavien Maurelet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Flavien Maurelet
Image dans Infobox.
Flavien Maurelet au départ du Grand Prix Lorient Agglomération 2017.
Informations
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (31 ans)
SenlisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Équipe actuelle
Spécialité
Équipes amateurs
2007-2008SC Val d'Arré
2009VC Beauvais Oise
2010USSA Pavilly Barentin
2011-2014CC Nogent-sur-Oise
2015-2017GSC Blagnac Vélo Sport 31
Équipes professionnelles
Principales victoires

Flavien Maurelet, né le à Senlis (Oise), est un coureur cycliste français, membre de l'équipe Saint-Michel-Auber 93.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Senlis dans l'Oise, Flavien Maurelet a d'abord couru au SC Val d'Arré et au VC Beauvais Oise[1].

Carrière amateur[modifier | modifier le code]

Il fait ses débuts dans les rangs espoirs en 2010 à l'USSA Pavilly Barentin. Il signe ensuite au CC Nogent-sur-Oise en 2011, remportant le Tour des cinq communes à Maresquel-Ecquemicourt[2]. L'année suivante, il gagne une épreuve du Challenge mayennais, le Grand Prix de Saint-Lyé, et termine deuxième de la Ronde mayennaise, derrière Yann Guyot[3].

Lors de son dernier exercice chez les espoirs, en 2013, il s'adjuge le classement général du Challenge mayennais[4]. Sa saison se termine dès le mois de septembre, en raison d'une chute au Tour de Seine-Maritime, où il se fracture la styloïde radiale, à l'extrémité du radius[5]. Il est ensuite promu capitaine de route de son club en 2014, année où il commence à se consacrer pleinement au cyclisme, après avoir obtenu son DUT[6]. En mars, il est deuxième de Paris-Évreux[7].

Non conservé par le CC Nogent-sur-Oise, il décide de rejoindre le GSC Blagnac Vélo Sport 31 en 2015[8]. Sous ses nouvelles couleurs, il remporte en Espagne une étape du Tour de Tolède, qu'il termine à la cinquième place. De plus, il se classe deuxième d'À travers le Pays Montmorillonnais[9], troisième d'une étape sur le Tour du Loiret ou encore sixième du Tour de la Dordogne. Il conclut en revanche sa saison 2016 sans succès, mais non sans obtenir de nombreux accessits, terminant entre autres deuxième du Trophée de l'Essor, troisième du Tour du Lot-et-Garonne (Coupe de France DN1)[10] et du Tour de la Creuse, ou encore sixième du Tour des Landes.

Lors de la saison 2017, il s'illustre en réalisant ses meilleures performances chez les amateurs, à 26 ans. Désormais entraîné par Niels Brouzes[11], il remporte le Grand Prix d'ouverture Pierre-Pinel[12],[13], le Grand Prix de Bénéjacq, le championnat de Midi-Pyrénées, une étape du Tour Nivernais Morvan[14] (troisième au général) et une étape du Tour de León (cinquième du général). Sur le circuit UCI, il s'impose sur une étape du Tour de Gironde[15], qu'il termine à la deuxième place, dépossédé de son maillot jaune par Pablo Torres lors du dernier jour de course[16]. Le 24 juin, il s'illustre en devenant champion de France amateurs, sur le circuit de Saint-Omer[17]. Il est également sélectionné en équipe de France pour participer au Tour de l'Ain[18],[19].

Durant le mois de juillet 2017, il signe un contrat professionnel en faveur de l'équipe continentale HP BTP-Auber 93 pour la prochaine saison[20].

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Saison 2018[modifier | modifier le code]

Après avoir lancé sa saison sur le Grand Prix d'ouverture La Marseillaise (48e), il est aligné sur le Tour la Provence, conclu à une encourageante 28e place. Six jours plus tard, il se présente au départ du Tour du Haut-Var où il termine hors délais dès le premier jour à Fayence, gêné par des allergies et des conditions météorologiques difficiles. Au mois de mars, il prend la cinquième place de Le Poinçonnet-Limoges, compétition élite nationale remportée par son coéquipier Yoann Paillot[21]. Au printemps, il décroche des accessits sur le Grand Prix de Plumelec-Morbihan (18e) et les Boucles de l'Aulne (22e) puis aux Boucles de la Mayenne (16e) avant de se distinguer sur les deux premières étapes de la Route d'Occitanie (12e et 7e). Au cours de l'été, il termine neuvième de Paris-Chauny, huitième de la Polynormande remportée par Pierre-Luc Périchon[22] et douzième du Tour du Limousin[23]. Début septembre, il décroche un dernier top 20 sur le Tour du Doubs.

Saison 2019[modifier | modifier le code]

Pour sa deuxième année au sein du peloton professionnel, il connait une première partie de saison plus difficile, ne s'illustrant à titre personnel qu'en juin lors des Boucles de la Mayenne, 4e de la deuxième étape. Il est néanmoins d'une aide précieuse pour Kévin Le Cunff sur la Classique Loire-Atlantique ou au GP de Plumelec où son coéquipier termine 9e et 4e. Fin août, Maurelet décroche de nouvelles places, sur des étapes du Tour du Limousin (10e) et du Tour Poitou-Charentes en Nouvelle-Aquitaine (9e). Il ne dispute par la suite que trois courses en septembre, le GP de Fourmies, le GP d'Isbergues puis Paris-Chauny, abandonnant sur chacune d'entre elles.

Saison 2020[modifier | modifier le code]

Il obtient rapidement une place lors de sa troisième saison au sein de la structure francilienne, concluant la première étape de l'Etoile de Bessèges, marquée par un fort vent, à la 10e position.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Année 2017
UCI Europe Tour 758e[24]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Cyclisme : le Picard Flavien Maurelet devient champion de France en amateurs à Saint-Omer », sur france3-regions.francetvinfo.fr,
  2. Nicolas Gachet, « Flavien Maurelet en voulait au moins une », sur directvelo.com,
  3. Pauline Baumer, « Flavien Maurelet aime la fin de saison », sur directvelo.com,
  4. Pauline Baumer, « Flavien Maurelet est prêt pour Montpinchon », sur directvelo.com,
  5. Pauline Baumer, « Flavien Maurelet plâtré pendant six semaines », sur directvelo.com,
  6. Nicolas Mabyle, « La Grande Interview : Flavien Maurelet », sur directvelo.com,
  7. Quentin Lafaye, « Flavien Maurelet a de nouvelles responsabilités », sur directvelo.com,
  8. Quentin Lafaye, « Flavien Maurelet voulait changer d'air », sur directvelo.com,
  9. Nicolas Gachet, « A Travers le Pays Montmorillonnais : Les réactions », sur directvelo.com,
  10. François-régis Olivier, « Tour du Lot-et-Garonne : Les réactions », sur directvelo.com,
  11. « Flavien Maurelet - Niels Brouzes, le duo de tous les succès », sur ouest-france.fr,
  12. Nicolas Mabyle, « Stratégie payante pour Flavien Maurelet », sur directvelo.com,
  13. « GP d'Ouverture Pierre Pinel — Flavien Maurelet ouvre en fanfare », sur velo101.com,
  14. Nicolas Mabyle, « Flavien Maurelet : « Dyball est favori » », sur directvelo.com,
  15. Freddy Guérin, « Flavien Maurelet : « Un effort de pur puncheur » », sur directvelo.com,
  16. Jean-Michel Ruscitto, « Flavien Maurelet : « J’aurais signé tout de suite » », sur directvelo.com,
  17. « Flavien Maurelet : « Je vais rester le même » », sur directvelo.com, nicolas mabyle et nicolas gachet
  18. Pierre Lacoue, « Le bel été de Flavien Maurelet », sur ladepeche.fr,
  19. Antoine Pouillard, « Flavien Maurelet : « J'en avais très envie » », sur directvelo.com,
  20. Frédéric Gachet, « Flavien Maurelet pro en 2018 », sur directvelo.com,
  21. Nicolas Gachet, « Flavien Maurelet : « Faire un truc sympa » », sur directvelo.com,
  22. « Polynormande : Pierre Luc Périchon succède à Alexis Gougeard », sur cyclingpro.net, (consulté le )
  23. Christian Cosserat, « Tour du Limousin - Et. 4 : Classements », sur directvelo.com, (consulté le )
  24. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2017 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]